24 janvier 2008

Commission Attali : les machins fiscaux

C’est bon. Je m’y colle. Voyons l’aspect fiscal du rapport de la Commission Attali, qualifié de programme électoral avec 37 semaines de retard par o16o.

P16. : « Réduire les délais de paiement des PME par l’État et par les grandes entreprises à un mois à compter de la livraison et à dix jours pour la TVA, et instituer un statut fiscal simplifié
pour les entreprises qui réalisent moins de 100 000 euros de chiffre d’affaires par an.
» Très bien. Quoique… Les entreprises ne seront pas incitées à augmenter leur chiffre d’affaire… donc à embaucher.

Notons néanmoins des points positifs puisque le rapport préconise la simplification de l’environnement fiscal des PME.

P17 : « Réduire le coût du travail pour toutes les entreprises en transférant une partie des cotisations sociales vers la Contribution sociale généralisée (CSG) et la TVA. » Alors ! La TVA, on l’augmente ou pas ? P210 : on augmente : « Cela revient à supprimer 3 points de cotisations sociales en les finançant par 0,6 point de CSG et 1,2 point du taux normal de TVA.

P50 : « L’administration fiscale doit rembourser dans les 10 jours la TVA aux PME, sauf interrogation motivée sur un risque de fraude. » Très bien. « En cas de dépassement, l’administration fiscale sera pénalisée selon les mêmes modalités que celles appliquées aux entreprises ». Rappelons aux citoyens que l’administration fiscale, c’est nous : nos impôts.

P42 : « Les entrepreneurs dont l’activité génère un chiffre d’affaires de moins de 100 000 € seront soumis à un prélèvement libératoire de 10 % se substituant à tous les impôts directs. Le revenu correspondant sera déclaré à l’impôt sur le revenu. » Décidément ! Il ne fait pas bon augmenter son chiffre d’affaire. 10% de quoi ? Du chiffre d’affaire ?

P51 : « Étendre les mesures d’exonération d’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) aux investissements dans les Fonds d’investissements utilisant 20 % de leurs fonds dans les PME. » Ah ! En plus du bouclier fiscal et des mesures de cet été ?

P78 : « Relever le plafond des déductions fiscales sur les services rendus à des personnes dépendantes, dans le cas où leur état de santé nécessite une présence à domicile 24 heures sur 24. » Rappelons juste que ceux qui bénéficieront des aides fiscales sont ceux qui ont les moyens d’employer quelqu’un à domicile… Dans l’absolue, la proposition est séduisante mais ne résoudra pas les problèmes liés au vieillissement de la population.

P92 : « Orienter la fiscalité vers la protection de l’environnement ». Très bien. Non. « Aussi faut-il aller vers une taxe européenne sur les émissions de CO2 pour « toucher » les secteurs non couverts par les quotas d’émissions de gaz à effet de serre. » Depuis quand a-t-on une politique fiscale Européenne ?

P95 : « Doter la place financière de Paris d’un indicateur d’attractivité publié trimestriellement et intégrant tous les critères d’appréciation possibles, y compris la qualité du système éducatif, le taux d’imposition (avec le bouclier fiscal), l’efficacité du réseau de transports, la qualité des soins médicaux, le coût de la vie, en particulier le logement. » Très bien ? Non ! Un indicateur est utile si on peut le comparer à quelque chose…

P181 : « Procéder à une évaluation approfondie de l’efficacité des dépenses fiscales et sociales dont le montant dépasse un certain seuil. ». Ah. Et la LOLF, elle sert à quoi ? C’est quoi l’efficacité d’une dépense fiscale ?

P212 : « Restructurer l’ensemble des niches de l’impôt sur le revenu, (actuellement au nombre de 60 et qui avantagent les plus riches), pour limiter leur coût total à 10 % de l’impôt sur le revenu et ne retenir que celles qui sont favorables à la croissance et celles qui favorisent le développement de l’activité associative et caritative. » Très bien. Il ne reste plus qu’à dire que toutes les niches sont favorables à la croissance…

P212 : « Mettre en place la retenue à la source. » Ah ! Ca revient se truc ? Avec une nouvelle motivation : « La retenue à la source de l’impôt sur le revenu, qui existe partout ailleurs qu’en France, permet à la fois des gains en termes d’efficacité administrative, est plus pertinente économiquement (car elle permet à tous les mécanismes fiscaux liés à l’impôt sur le revenu de prendre effet l’année même de ces revenus et non un an plus tard) et permet mécaniquement d’élargir la base de la population imposable. »… On fait aussi payer les pauvres…

P215 : « Le mode de calcul et la répartition du produit des impôts locaux obéissent à des règles complexes et désuètes, qui ne satisfont ni l’objectif d’efficacité ni l’impératif d’équité. Une rationalisation pourra donc être mise en œuvre, en application du principe selon lequel l’autonomie politique est liée à l’autonomie budgétaire mais non à l’autonomie fiscale. » Relisez la phrase, vous ne l’avez pas comprise.

P218 : « il faudra prévoir dans la libéralisation de la commercialisation des livrets A la création d’un livret A’, avec les mêmes caractéristiques fiscales que le livret actuel mais avec une vocation épargne retraite. » On torpille le livret A (donc le logement social) et les retraites dans la même phrase ?

15 commentaires:

  1. Tu procèdes à une évaluation approfondie dans le cadre des propositions du rapport ?
    J'adore le langage simple et clair au sujet duquel on dit pas assez de mal !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. c'est le tout ou presque qu'il va falloir que je relise !

    RépondreSupprimer
  3. C'est aussi lisible que la constitution européenne.

    Ils ont du faire le même atelier d'écriture.

    RépondreSupprimer
  4. arghhh bien vu, là je suis dans le logement social : je tombe des nues, c'est tout pour les possédants et les promoteurs!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Fil,

    Il faut parler l'attalisme.

    mc,
    Ne relis pas ! PMA le fait pour toi !


    Franssoit,
    Tu l'as lue ? Bon dieu !

    Dagrouik,
    Fais nous un billet. Bon Dieu aussi (mais cette fois, je mets une majuscule, on ne sait jamais).

    RépondreSupprimer
  6. Dagrouik fainéant au boulot qu'il a dit le chef :-)))

    RépondreSupprimer
  7. Y'a pas de chef. Sinon l'anarchie ne sert à rien.

    RépondreSupprimer
  8. @Marc: fait pas ton CSP-trotskon: il faut lire avant de critiquer :o)
    Le billet est fait depuis 21h13, maintenant il faut que je me trouve un autre morceau à lire.

    Mais je persiste : Il n'y a pas que des conneries la dedans.

    Tiens par hasard, réserver 20% des appels d'offres à des trucs basés sur des logiciels open-source: C'est un truc libéral ça ? J'en doute fortement.

    Sur les PME , j'ai vaguement regardé. A part quelques conneries libérales, il y'a surement du contenu.
    Par exemple, regrouper comité d'entreprise, comités hygiène et sécurité, délégués du personnel Dans un seul truc chargé de représenter le personnel. Est ce une connerie libérale? On peut se poser la question.

    J'avoue que certains trucs m'interpellent tout autant que l'aspect logement est grossièrement libéral.

    RépondreSupprimer
  9. Dagrouik : oui, tout n'est pas mauvais !
    Mais la méthode pour arriver à ce rapport, 8 mois après la présidentielle, ça reste du grand n'importe quoi !
    O16O a raison : c'est le programme présidentiel mais avec 8 mois de retard !
    :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je comprends pas : c'est des propositions, alors ? J'avais cru comprendre que d'après Attali, c'était des "décisions"... C'est incroyable quand même comment ce type a toujours essayé de se faire passer pour un homme de gauche, et comment il s'y essaye encore. C'est un peu comme si DSK voulait se faire passer pour le candidat de la gauche aux présidenteilles, non ? Ou comme si BHL voulait... Tiens, il a que deux lettre à ses initiales, Attali, c'est mauvais pour la notoriétéé, ça ! Bon OK, j'me tire. C'est encore l'effet de la grippe

    RépondreSupprimer
  11. C'est juste un fou prétentieux !

    RépondreSupprimer
  12. Merci , comme ça j'ai pas besoin de m'acheter des bésicles !

    RépondreSupprimer
  13. Dagrouik,

    Il y a du bon, certainement, mais d'un point de vue global, c'est très mauvais.

    Mc,

    Finalement, relis ! J'ai la flemme d'attaquer une autre partie...

    RépondreSupprimer
  14. oui, sur la méthode : c'est technocratique, sur la forme : un catalogue d'idées ou de projets à détailler. Il n'y a rien de précis par exemple sur beaucoup d'idées.

    Avantage tactique: ça exaspère les députés UMP. Raffarien est hors de lui, il faut dire qu'Attali a dit que c'était un gros nul sur RTL. Preuve qu'Attali ne raconte pas que des conneries.

    Avantage tactique2: ça confirme que Sarkozy n'avait pas de programme précis à part son travailler plus pour gagner plus.

    Avantage tactique3: ça finira sur une étagère mangé par les souris.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.