09 janvier 2008

Ratification du traité Européen : grotesque stratégie du PS

Vive Henri Emmanuelli pendant que Jack Lang continue à dire des bêtises. En l’occurrence, je pense que la direction du PS qui a défini des choix grotesques pour la ratification du referendum est composée de fous furieux qui ont oublié toute intelligence politique.

Il est évident qu’il faut aller voter à Versailles et voter « contre ». Il faut d’ailleurs aussi voter « contre » à l’Assemblée (le vote aura lieu quelques jours avant celui au Parlement) et les socialos ont choisi de voter « pour » !

Petit 1 : le peuple est contre et l’a montré en 2005.

Petit 2 : le système de vote fait que le vote « contre » n’a aucun impact par rapport à l’abstention (il faut que 3 votant sur 5 « inscrit » vote « pour » pour qu’un texte passe : ne pas voter et voter « non » reviennent au même c'est-à-dire ne pas voter « oui » (je dis 3/5 de mémoire). Un farouche partisan du texte ne fera pas « tomber » le texte s’il choisit de voter « non » alors qu’il voulait s’abstenir.

Petit 3 : pendant sa campagne, la candidate socialiste avait promis un referendum. Accepter le vote par le parlement consiste à renier le programme récent du Parti Socialiste.

Petit 4 : une telle décision n’a pas à être prise par une instance quelconque du Parti Socialiste chaque député et chaque sénateur doit voter en son âme et conscience. Les divisions sont connues ! 1995 a été une catastrophe pour le Parti Socialiste : il faudrait en tirer des leçons. En outre, les instances nationales du PS n’ont plus la légitimé pour prendre ce genre de décision, compte tenu que François Hollande est fortement contesté.

N.B. : Cette dernière phrase est un avis personnel, je ne suis pas membre du PS, je n’ai donc pas spécialement de légitimité pour parler des décisions qui y sont prises (je précise ça, sinon Dagrouik va me tomber dessus).

Petit 5 : le vote de 2005 et quelques événements depuis ont montré que les partenaires de l’Europe sont profondément libéraux (au sens « économique » du terme). L’Europe s’éloigne depuis progressivement de l’idéal de société que peut avoir la gauche socialiste et qui m’a poussé à voter oui en 2005. Tiens ! Regardez la pétition que j’ai relayée ce matin (sur la directive Européenne sur l’immigration).

N.B. : On me rétorquera qu’il est urgent de revoir le mode de fonctionnement de l’Europe pour que ça fonctionne mieux ! On est bien d’accord ! Mais avec le traité actuel : la directive en question pourra être prise sans mon avis (je n’ai pas dit mon accord). Il faut que des débats aient lieu à l’échelle Européenne or j’ai découvert ce projet de directive parce qu’un copain d’une copine en a parlé dans son blog ! Il faut que ça cesse. On nous balance un président bling-bling et pendant ce temps là, la société évolue discrètement de manière caricaturale !

Petit 6 : le Parti Socialiste doit rappeler qu’il est contre cette économie ultralibérale (ce qui ne veut pas dire contre l’économie marché) qui laisse gaillardement 20% de la population dans la misère la plus totale pendant que 70% travaille pour le seul bonheur des 10% qui restent (si j’ai bien compté).

Petit 7 : Bordel, quand on est dans l’opposition on s’oppose ! En ne combattant pas ce texte bruyamment, vous crédibilisez la stratégie d’ouverture de Nicolas Sarkozy. Vous tombez bêtement dans le grotesque piège qu’il vous tend !

Il y a des baffes qui se perdent ! Surtout pour Jack Lang qui clame partout que le texte est très bien.

Au moins Henri Emmanuelli sait défendre ses opinions.

16 commentaires:

  1. Ca m'énerve cette histoire de notre impuissance, en tant qu'électeurs, à faire valoir notre droit de vote !
    Ça m'énerve !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. On en a tous assez de notre impuissance . Faudrait ressortir la guillotine et l'essayer sur Sarko , pour l'aider à réfléchir.. Les autres aussi !! A Versailles , justement , c'étaient le cri des femmes révolutionnaires , il n' y avait plus de pain dans les chaumière. La royauté et la noblesse se la coulait douce et vivait dans le luxe !!
    Pour ceux qui me connaisse plutôt non-violente , c'est pour dire !!!

    RépondreSupprimer
  3. Poireau,

    Ce qui m'énerve le plus c'est de voir ma formation politique préférée faire le con... et jeter notre opinion à la poubelle.

    Mc,

    Ce n'est pas Sarko que je critique ici, mais le PS. Sarko fait ce qu'il a dit pendant la campagne. Le mini traité était une de ses promesses. Désolé de le défendre... (d'autant que ça n'est pas du tout un mini traité).

    RépondreSupprimer
  4. Le Parti socialiste a courageusement confirmé le choix pro-européen fait par ses adhérents en 2004 sur le défunt traité constitutionnel.

    Le PS est donc en faveur du nouveau traité de Lisbonne et à raison puisque celui-ci va nous permettre de sortis de la crise créée par l'échec du traité de Nice en améliorant le fonctionnement de l'Union européennes et en poursuivant la démocratisatin de ses institutions.

    L'idée que l'on soutien un traité mais que l'on ne se déplace par pour voter la révision constitutionnelle qui permet sa mise en oeuvre est absurde. Elle décrédibilise le PS qui semble encore une fois rechercher une synthèse molle plutôt que d'affirmer clairement ses positions

    La seule démarche cohérente aurait été d'expliquer publiquement le choix de l'Europe fait par le Parti plutôt que de céder à des oukhases venus de l'extrême gauche.

    RépondreSupprimer
  5. Valéry,

    Ce n'est pas des oukhases de l'extrème dont il s'agit, mais de la c... de François Hollande et Jean-Marc Ayrault !

    Ils savaient que le sujet diviserait encore plus le parti ! Ils auraient du décider "chacun agira selon sa propre conviction Européenne, pour ma part, j'ai choisi de ...".

    Au lieu de ça, le PS est retombé dans le piège d'ouverture tendu par Nicolas Sarkozy... et fait donc le jeu de le droite !

    Il vaudrait mieux, parfois, céder à des oukhases de l'extrème gauche !

    Pour ce qui concerne le traité de Lisbonne, il va tout juste permettre d'éloigner encore plus les citoyens de l'Europe mais ne résoudra rien.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens !
    D'après cette dépêche, ça n'est pas 3/5 des "inscrits" mais des "exprimés" qu'il faut pour faire passer le texte :
    http://www.lefigaro.fr/politique/2008/01/10/01002-20080110ARTFIG00010-l-europe-rouvre-les-plaies-du-parti-socialiste.php

    J'aurais donc dit une connerie ?

    Dans ce cas, raison de plus pour voter non !

    RépondreSupprimer
  7. "Ils auraient du décider "chacun agira selon sa propre conviction Européenne, pour ma part, j'ai choisi de ...".

    Pourquoi pas mais à condition de rappeler et d'expliquer la position officielle du Parti qui est le soutien à ce traité.

    Mais il est vrai que n'ayant pas sanctionné ceux qui ont fait campagne contre le PS en 2005 lors du référendum il est difficile de tenter d'imposer une ligne aujourd'hui. La lâcheté d'hier se paye par la confusion aujourd'hui.

    "Au lieu de ça, le PS est retombé dans le piège d'ouverture tendu par Nicolas Sarkozy... et fait donc le jeu de le droite !"

    Le PS défend le traité de Lisbonne parce que ce traité apporte des réformes nécessaires pour l'Europe. Point. Le traité a été signé par 27 gouvernements dont des gouvernements de gauche. L'opposition systématique sur tout et n'importe quoi décrédibiliserait le PS. Le traité mérite sd'être ratifié, i faut donc le faire, sans tenir compte de la position de Sarko. Se positionner continuellement en focntion de lui c'est le mettre au centre du jeu or le PS doit se déterminer en fonction de ses valeurs, pas en fonction de ce que fait ou ne fait pas ses adversaires de droite ou d'extrême gauche.

    "Pour ce qui concerne le traité de Lisbonne, il va tout juste permettre d'éloigner encore plus les citoyens de l'Europe mais ne résoudra rien."

    Ah bon en quoi ? Pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  8. Mouvement Européen Paris Sud,

    Pour la position officielle du parti : non ! Il n'en faut pas. A parti du moment où des figures comme Fabius, Emmanuelli, ... sont contre, il faut arrêter de sortir des positions officielles...

    "L'opposition systématique sur tout et n'importe quoi décrédibiliserait le PS"

    Non... Ce n'est pas tout et n'importe quoi, c'est le truc qui a été rejeté par referendum par la majorité des Français. Une majorité des militants socialos est "pour", ca ne leur donne pas raison.

    "le PS doit se déterminer en fonction de ses valeurs" : Non ! De celles de ces électeurs traditionnels (comme moià. Les valeurs ne se votent pas dans un congrès.

    "Ah bon en quoi ? Pourquoi ? "

    Je parle souvent de l'Europe dans ce blog : http://jegpol.blogspot.com/2007/12/leurope-du-libralisme-me-gave-grave.html
    Ce n'est pas la peine de se montrer agressif ! Il faut écouter et les gens... Je résume : le fonctionnement de l'Europe est incompréhensible et fait fuire les braves gens de la politique. Ensuite, les politiques l'utilisent pour argumenter : "c'est imposé comme Bruxelle"... sans rappeler que c'est un processus démocratique qui a mis Bruxelle en place.

    C'est pour ça qu'il faut une constitution plus simple, pas des espèces de directives imbitables qui sortent du chapeau d'une équipe de commissaire.

    RépondreSupprimer
  9. je pensais pas qu'à Sarkozy , je sais bien ce qu'il avait promis.Et le P.S. je le nommais en terme de "Cour du Roi ou noblesse" . Marre des leur discours foireux.

    RépondreSupprimer
  10. On sait qu'on veut une constitution plus simple mais à part signer et attendre et relayer , ce que je vais faire ..que peut-on faire de plus ?

    RépondreSupprimer
  11. mc,

    Visiblement on doit convaincre les militants du PS ! Le monde à l'envers !

    RépondreSupprimer
  12. Tu as raison , pisser dans un violon serait sans doute plus facile . Tu as le violon ?

    RépondreSupprimer
  13. Oui, j'ai un violon (mais ça fait 25 ans que je l'ai plus sorti).

    RépondreSupprimer
  14. Rien que ce débat prouve qu'on aurait vraiment à gagner à avoir un vrai débat sur l'Europe. Celui du dernier référendum a été le dernier grand moment de débat politique qu'on ait eu. Bien plus intéressant et instructif que la dernière présidentielle, élection toujours fortement personnalisée. en plus, avec ce non de gauche qui s'est contruit au fil du temps, c'est la dernière fois qu'on a vu une perspective anti-libérale un peu crédible se former. Bon, l'incapacité de la gauche anti-libérale a mettre dans sa poche les ambitions partisanes a empêché cette perspective de connaître un lendemain. Mais franchement, j'ose y croire encore, c'est tellement triste ce qui s'exprime du côté du PS ces temps-ci...

    RépondreSupprimer
  15. "Pour la position officielle du parti : non ! Il n'en faut pas. A parti du moment où des figures comme Fabius, Emmanuelli, ... sont contre, il faut arrêter de sortir des positions officielles..."

    Messieurs Fabius et Emmanuelli sont des personnalités qui ont par le passé occupé des positions importantes et dont l'avis est intéressant : toutefois ils sont minoritaires.

    La majorité du PS, dopnt de nombreuses "figures" comme vosu dites, est pro-européenne et le devoir d'un parti politique de gouvernement est de prendre position sur les questions qui concernent noptre pays et son avenir.

    La position du PS et que les progrès que permet ce traité en comparaison des traités en vigueur actuellement sont significatifs et méritent d'être soutenus.

    "Ce n'est pas tout et n'importe quoi, c'est le truc qui a été rejeté par referendum par la majorité des Français.

    Ce point de vue serait pertinent s'il n'était aps erroné. Il s'agit d'un autre texte. L'opposition au traité de Rome de 2004 était fondé sur sa dimension constitutionnelle. Aujourd'hui tout cet aspect a été retiré ainsi que pas mal, trop à mon avis, d'éléments qui figuraient dans le texte précédent. Le tout nouveau traité de Lisbonne est une simple compilation d'amendements aux traités existant, tout comme les traités d'Amsterdam et e Nice qui n'avaient pas fait l'object d'une procédure de ratificatione extraordinaire.

    "Une majorité des militants socialos est "pour", ca ne leur donne pas raison."

    Et cela ne leur donne pas tord non plus. Le rôle du PS est de défendre les positions que le PS estime bonnes pour le pays, sans tenir compte des sondages ni des positions de ses adversaires à droite et à l'extrême gauche, ni non plus d'une consultation qui a eu lieu il y a plusieurs années dans un autre contexte politique et sur un autre texte.

    Je parle souvent de l'Europe dans ce blog : http://jegpol.blogspot.com/2007/12/leurope-du-libralisme-me-gave-grave.html

    Merci pour le ilen je vais prendre connaissance de votre post.

    "Je résume : le fonctionnement de l'Europe est incompréhensible et fait fuire les braves gens de la politique. "

    C'est pécisément pour cela qu'il faut le modifier et que l'on faut des traités modificatifs.

    "Ensuite, les politiques l'utilisent pour argumenter : "c'est imposé comme Bruxelle"... sans rappeler que c'est un processus démocratique qui a mis Bruxelle en place."

    Vous avez raison de le rappeler, il faut aussi préciser que "Bruxelles" comme on dit c'est aussi les représentants des gouvernements (le conseil) et nos élus (le Parlement). Globalement là où les traités prévoient la codécision, le mode de fonctionnement législatif est plus démocratique que dans la Ve république. Le nouveau traité étend celà.

    "C'est pour ça qu'il faut une constitution plus simple,"

    Parfaitement d'accord. Ce n'esty pas une raison pour efuser les progrès d'ici là.

    " pas des espèces de directives imbitables qui sortent du chapeau d'une équipe de commissaire."

    Les lois européennes sont adoptées après de nombreuses consultations (livre vert, livre blanc, proposition, amendements...) et avec l'accord d'une très large majorité des gouvernements européens et d'une majorité de députés. Quant à leur complexité, elles ne le sont pas nécessairement plus queles lois nationales. Votre résumé vire ici à la caricature.

    RépondreSupprimer
  16. Oh!,

    Il faut surtout que la "gauche libérale" remette les pieds sur terre. Et enterre ses contradictions.

    Valery,

    Ton commentaire est long. Je vais le lire.

    Emmanuelli et Fabius sont minoritaires. Au sein des militants. Pas des électeurs.

    Soigne l'orthographe, ça facilite la lecture.

    "le devoir d'un parti politique de gouvernement est de prendre position sur les questions qui concernent noptre pays et son avenir"

    On parle de la même chose ! L'avenir n'est pas dans "cette constitution" mais dans une vraie Europe. Et l'avenir du PS n'est pas dans l'achat de vaseline mais dans la démonstration qu'il est de gauche.

    Par contre, la suite de ton commentaire me fait redresser les cheveux ! Même Giscard a dit que le nouveau traité est bien car il est comme le premier.

    "C'est pécisément pour cela qu'il faut le modifier et que lon faut des traités modificatifs."

    Justement oui ! Il ne faut pas des traités modificatifs mais des traités fondateurs.

    "vous avez raison de le rappeler, il faut aussi préciser que "Bruxelles" comme on dit c'est aussi les représentants des gouvernements (le conseil) et nos élus (le Parlement)." Oui, j'ai raison (merci de le noter) ! Mais rien dans le traité ne rappelle clairement celà.

    "Les lois européennes sont adoptées après de nombreuses consultations" oui ! mais pas celles du peuple, même pas l'information du peuple.

    Je suis désolé, j'ai quelques connaissances sur le fonctionnement de l'Europe, je bosse dans les moyens de paiement, c'est bien un truc au centre de l'Europe avec le SEPA et tout ces trucs. Ca en est même le truc le plus important. Le pognon, il n'y a que ça de vrai !

    Trouvez moi maintenant 1% des Français qui sachent quel processus démocratiques européens permet qu'on puisse payer une tournée générale en Italie par carte bancaire.

    La construction européenne est très bien... mais il faut savoir comment ça marche ! En France, les gens savent que l'état est derrière, suivi par des associations de consommateurs qui surveillent, sont informés des lois qui sont votées...

    Hier, j'ai découvert sur un blog qu'une nouvelle directive était prête à être votée sur l'immigration (voir une pétition que j'ai relayée). Qui en est informé ?

    Seuls les blogueurs politiques !

    Votre Europe, elle est mauvaise !

    "Votre résumé vire ici à la caricature." Non... Je sais de quoi je parle (pour le SEPA, c'est mon job). Pas vous.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.