17 janvier 2008

Sarkozy et Dieu : un scandale

Le discours de Nicolas Sarkozy à Ryad est délirant et scandaleux.

En voilà une partie… Accrochez-vous bien :

« Sans doute, Musulmans, Juifs et Chrétiens ne croient-ils pas en Dieu de la même façon. Sans doute n’ont-ils pas la même manière de vénérer Dieu, de le prier, de le servir. Mais au fond, qui pourrait contester que c’est bien le même Dieu auquel s’adressent leurs prières ? Que c’est bien le même besoin de croire. Que c’est le même besoin d’espérer qui leur fait tourner leurs regards et leurs mains vers le Ciel pour implorer la miséricorde de Dieu, le Dieu de la Bible, le Dieu des Evangiles et le Dieu du Coran ? »

Ai-je le droit de ne pas croire en Dieu ?

« Finalement, le Dieu unique des religions du Livre. Dieu transcendant qui est dans la pensée et dans le coeur de chaque homme. »

Non ! Dieu n’est pas mon cœur où il y a quelques muscles et quelques volumes de sang, un peu de nerf et toutes choses tout autant difficilement comestibles (vu mon âge) qui n’ont pas été créé par Dieu ! Je ne suis pas croyant. Même pas baptisé.

« Dieu qui n’asservit pas l’homme mais qui le libère. Dieu qui est le rempart contre l’orgueil démesuré et la folie des hommes. »

Les non-croyants sont donc des fous ! C’est le Président de la République qui le dit.

« Dieu qui par-delà toutes les différences ne cesse de délivrer à tous les hommes un message d’humilité et d’amour, un message de paix et de fraternité, un message de tolérance et de respect. »

Un message de respect et de tolérance… 95% des guerres ont été faites pour la religion.

« J’ai le devoir de faire en sorte que chacun, qu’il soit juif, catholique, protestant, musulman, athée, francmaçon ou rationaliste, se sente heureux de vivre en France, se sente libre, se sente respecté dans ses convictions, dans ses valeurs, dans ses origines. »

L’athéisme n’est pas une conviction. On ne peut pas le placer au même niveau que les religions, ça en est presque le contraire !

13 fois le mot « Dieu » ! Je n’avais percuté sur ce discours avant d’entendre Max Gallo sur France Inter ce matin à 7h50, puis le discours en question pendant le journal de 8h.

Max Gallo, vous vous souvenez ? Un ancien ministre de Mitterrand devenu Sarkozyste à un point que Madame Mitterrand est obligée de vendre aux enchères les vêtements de son mari pour lui laisser de la place pour se retourner dans sa tombe !

Ses propos m’ont offusqué. Il définit la laïcité comme le fait de « tolérer les autres religions ». Pourquoi les autres ? Il sous-entend « autres que catholiques » ? Non ! La laïcité c’est tolérer toutes les religions et surtout séparer formellement l’église et l’état. Ainsi, un chef d’état Français n’a pas le droit de faire une ode à la religion comme il vient de le faire. Ce n'est pas mon président. Bon Dieu !

60 commentaires:

  1. Le plus scandaleux, c'est quand Sarkozy vante l'Arabie Saoudite et sa politique de civilisation.


    Eric

    RépondreSupprimer
  2. allez tiens un lien vers de "vieux" qui n'ont pas voté Sarkozy et qui défendent la laïcité !

    RépondreSupprimer
  3. merde je m'ai pas inscrit au suivi...

    RépondreSupprimer
  4. Vive les vieux ! Tu veux leur faire exploser leur sitemeter (nouvellement installé) ?

    RépondreSupprimer
  5. 95% des guerres? oula, mais dis donc tu as des stats sur la guerre toi? Moi je vais te souffler la réponse : 95% de sguerres ont été causées par la testostérone, ça c'est sûr... Tu enlèves la religion, le sgens toruveront toujours moyen de se battre. LA religion est donc ici un prétexte, comme pour al qaida.
    Par ailleurs que le fait de parler de dieu vous énerve est un fait, mais sarkozy s'adresse à des croyants. Les non-croyants gardent leur liberté, d'ailleurs en france ils osnt majoritaires! alors cessez de jouer les vierges effarouchées, s'il vous plaît...

    RépondreSupprimer
  6. tout à fait

    le blogmaster était déjà content (?) d'avoir eu la visite de Juan...

    RépondreSupprimer
  7. Le Chafouin,

    95% n'est pas une statistique mais une expression qui veut dire "la plupart", mais tu as raison, la religion n'a souvent été qu'un prétexte pour colonniser des contrées sauvages pour gagner plus d'oseille. Néanmoins, le chiffre n'est sans doute pas loin de la vérité... L'histoire n'a pas commencé au vingtième siècle et n'est pas restée cramponnée en Europe.

    Je ne joue pas les vierges effarouchées. Sarkozy a le droit de s'adresser aux croyants, mais un Président de la République d'un Etat laïc n'a pas à faire l'éloge de Dieu. Ce n'est pas la personne qui parle c'est le Président !

    RépondreSupprimer
  8. Et les propos sur la religion sont eux aussi innacceptables. Surtout qu'il s'agit parallèlement d'installer une base militaire pour soutenir les guerres américaines.


    Eric

    RépondreSupprimer
  9. Eric,
    Explique ça au Chaffouin ! C'est par l'intermédiaire de ton blog qu'on s'est connus...

    RépondreSupprimer
  10. "L’athéisme n’est pas une conviction."
    L'athéisme n'est pas une religion, mais c'est bien une conviction, voire une foi (foie foix fois ?)

    "On ne peut pas le placer au même niveau que les régions, ça en est presque le contraire !" Les régions ? C'est les histoires de raie de nea qui reviennent ?

    RépondreSupprimer
  11. Quand je disais que l'athéisme n'est pas une religion, j'oubliais que ça méritait une analyse un peu plus approfondie, je suis tombé sur des trucs des "american atheists" qui ressemblaient bien à des messes ...

    RépondreSupprimer
  12. Franssoit,

    "L'athéisme n'est pas une religion, mais c'est bien une conviction" : oui et non. Je ne suis pas très doué pour philosopher. Je te rappelle que j'ai eu 9 au bac avec un sujet que je maitrisais...

    Faut-il distinguer croyance et conviction ?

    J'ai été élevé avec l'absence de la notion de Dieu : on ne m'a pas imposé une vie avec quelle chose, on ne m'a pas envoyé au cathé boire du vin de messe.

    A la limite, je ne suis pas convaincu que Dieu existe, tout petite je ne savais pas que la notion de Dieu existait : personne ne m'a convaincu de l'existence de Dieu.

    Mais personne n'a essayé de me convaince de la non existence de Dieu. On ne pas fait rentrer un truc ou son contraire dans le crâne. On ne m'a RIEN fait rentré dans le crane (pour cet aspect des choses uniquement !).

    Mais parents ne trainaient pas à la messe ou au cathé. Le dimanche matin (si ma mémoire est bonne), il me trainaient parfois à des matches de basket.

    Je suis convaincu que le basket existe.

    RépondreSupprimer
  13. Franssoit,

    J'ai posté mon dernier commentaire avant d'avoir lu ton dernier à toi.

    Il y a aussi des cons parmi les athés.

    RépondreSupprimer
  14. Le sujet m’inspire !

    Un catholique (par exemple) naitra dans une famille où on fait une prière avant de passer à table, on l’enverra au catéchisme, on lui dira « que Dieu ait son âme » quand le grand-père passera l’arme à gauche… On l’a convaincu que Dieu existait.

    Un athée, comme moi, on ne lui dit pas que « Dieu n’existe pas », que ça ne sert à rien de lui lécher les bottes le paradis n’existant pas à part Vanessa. On ne m’a pas convaincu que Dieu n’existait pas.

    Je n’ai pas eu de propagande contre Dieu ou son existence. J’ai bien eu une propagande contre « l’école libre », les curés et pour la laïcité, mais jamais pour l’athéisme. On ne m’a jamais appris l’athéisme. On ne m’a jamais convaincu que Dieu n’existe pas.

    RépondreSupprimer
  15. Merde, j'ai eu un coup de fil, je sais plus ce que j'allais dire.

    Ah oui, « Finalement, le Dieu unique des religions du Livre. Dieu transcendant qui est dans la pensée et dans le coeur de chaque homme. »

    A vue de nez, ça concerne la moitié de la population mondiale (et encore, je pense pas que tous les baptisés soient vraiment convaincus), les autres, ils puent du bec ? Le presque milliard d'hindous et leur ribambelle de dieux, les bouddhistes, avec ou sans dieu, les chamanistes, les shintoistes, les athées, les que je me souviens plus, zoroasters, jainistes, animistes de tout poil de chatte.

    RépondreSupprimer
  16. Tu en connais, des religions ! Et les déesses grecques qui se baladaient à poil, ça compte pas ?

    RépondreSupprimer
  17. Non, j'ai compté que celles ou les gens vont à la messe le dimanche.

    Les anciennes que personne fait plus, faut pas les compter, sinon on s'en sort plus.

    RépondreSupprimer
  18. Les déesses, c'était dans les années 60, après, c'était les céhixes. Après j'ai pas trop suivi, je crois qu'ils ont arrêté les lettres pour mettre des peintres avec la tête de travers et trois nichons.

    RépondreSupprimer
  19. Il existe une position qui n'est pas une conviction comme l'adhésion à une foi religieuse ou l'athéisme : c'est l'agnosticisme ou le doute. On dit qu'on ne sait pas et qu'on aurait du mal à savoir. Tout le reste est empaillage dogmatique au sujet d'une révélation qui ne nous a pas été donnée personnellement.

    RépondreSupprimer
  20. Dominique,

    Tu as raison. C'est empaillage dogmatique qui comprend en plus une espèce d'élitisme intello...

    RépondreSupprimer
  21. Une chose est sure c'est que le président n'est pas un enfant de "coeur ", sauf pour sa propre charité.
    Mais c'est bien connu , charité bien ordonnée commence.. allez je vous laisse finir !

    RépondreSupprimer
  22. tsss au lieu de bouffer du curé, feriez mieux de bosser... bon j'ai trop de choses à dire pour faire un commentaire, ça me prendra au moins un billet^^

    RépondreSupprimer
  23. MC,

    Il est très fort pour le soi-même !

    nea,

    Fais le billet !

    RépondreSupprimer
  24. Globalement de toutes façons, dès qu'on parle de Dieu dans la sphère publique ça affole tout de suite une partie de la population qui est clairement anticléricale sans se l'avouer. Il n'y a aucune raison de se méfier des religions, calmez-vous.
    Nicolas, je sais que tu es de bonne foi et qu'on peut se comprendre : l'athéisme est pour certains une conviction. j'en connais pour qui l'athéisme est une notion positive, et non un simple truc négatif par rapport à une croyance. Moi je suis croyant mais on ne m'a pas plus convaincu que toi, je suis né croyant comme tu es né athée. Et puis il existe des tas de gens qui naissent croyants et qui changent d'avis en cours de route. ce 'nest donc pas une fatalité ;)

    Tout ça pour dire que Sarkozy à mon sens ne dit rien de choquant. Tout cela est dans le droit fil du discours du Latran : selon lui, il n'y a aps de raison d'avoir des tabous quant aux religions, et que des vrais pratiquants peuvent faire du bien à la république. ça ne veut pas dire que les athées sont exclus ou qu'il ne sont pas des bons citoyens!
    Mais globalement, quelqu'un qui croit "vraiment" et qui pratique "vraiment" est forcément quelqu'un qui respecte les autres, qui aime les autres, qui s'occupe des autres, bref, qui a une empathie naturelle. C'est bon pour al société d'avoir des gens comme ça. C'est tout ce que Sarkozy veut dire, à mon avis. Tout en sachant qu'n peut très bien avoir ces qualités là sans être croyant, et qu'on peut très bien être croyant et ne pas les avoir. Tu piges? ;)

    RépondreSupprimer
  25. Je suis athée mais issu d'une famille catholique. Mon athéisme est bien une non-foi : j'ai subi cet apprentissage de D.ieu jusqu'au jour où j'ai décidé, de part ma propre réflexion, que décidément les cieux sont juste pleins de nuages et d'atmosphère (et D.ieu de dire : atmosphère, atmosphère, est ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?).
    Mon athéisme est une conviction (issue de la réflexion) et non une foi (qui tient plus de la révélation, qui va de soi…).

    Sarkozy est choquant parce qu'il est élu d'un système républicain et non d'un système foi.
    Dans son discours, il ne cite que les monothéiste et oublie, par exemple, les satanistes qui sont aussi des croyants !
    Est ce que les satanistes ont aussi droit au respect de sa part ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  26. Le chafouin

    Tu viens de dire la plus grosse connerie de l'histoire de la blogosphère : " je suis né croyant comme tu es né athée".

    Tu es autorisé à effacer ton commentaire.

    La religion est génétique ! Bravo ! Encore Bravo.

    Non ! Tu es croyant parce que tes parents ont dit "Y'a Dieu".

    Pour le reste je pige parfaitement ! Par contre, toi même tu doutes : "C'est tout ce que Sarkozy veut dire, à mon avis".

    Non ! Ce n'est pas tout ce qu'il veut dire. Ou alors il le dit mal, très mal.

    Ca me rappelle quand il a dit pendant sa campagne électorale un truc comme : "on a pas à rougir de notre histoire". C'est tout ce qu'il voulait dire... mais ça voulait dire "contrairement à nos voisins allemands".

    Là c'est presque pire ! En temps que président d'une république Laïque, il fait l'éloge des Dieux ! C'est scandaleux.

    Mais ce qu'il y a de plus scandaleux, c'est que vous ces partisans, vous lui pardonnez toutes les énormités qu'il dit !

    Nous au moins quand Ségolène Royal disait des conneries (ne serait-ce qu'en Chine) on la critiquait.

    Vous, vous trouvez juste utile de préciser "voila ce qu'il voulait dire". PEUT ETRE, mais ça n'est PAS ce qu'il a dit à l'occasion d'un discours préparé à l'avance.

    RépondreSupprimer
  27. Poireau,

    Oui ton athéisme est une conviction. Le mien est différent : je n'ai jamais osé imaginé que Dieu puisse exister !

    RépondreSupprimer
  28. @ Nicolas

    D'une, je ne suis pas partisan de Sarkozy, si tu me lisais tu le saurais (mais c'est vrai que je ne suis pas aussi focalisé sur lui que certains). Donc ne dis pas "vous" s'il te plaît!

    De deux, je voulais juste dire que ma croyance et la tienne (càd ton absence de croyance) sont innées depuis la naissance. Je parlais de conditionnement. On est né comme ça, c'est tout. Si on avait échangé nos places, je serais athée et toi croyant. Je ne pense pas être meilleur que toi, mais je suis ce que je suis.

    De trois, tu vois bien que M. Poireau, par exemple, estime que son athéisme est une conviction et non pas un simple état de fait. De la même manière que ma qualité de "catholique" est une conviction positive.

    De quatre, l'Etat doit-il ignorer les religions, ne pas leur parler? Je retiens une phrase importante de Sarkozy : pour lui, il faut une laïcité dite "positive", "c'est-à-dire "qui, tout en veillant à la liberté de penser, à celle de croire et de ne pas croire, ne considère pas les religions comme un danger, mais un atout".
    Cette phrase te choque-t-elle?

    RépondreSupprimer
  29. Chafouin : sans vouloir enculer une mouche qui n'a rien demandé, il est rigolo, ton enchainement : "On est né comme ça, c'est tout. Si on avait échangé nos places, je serais athée et toi croyant."
    Si vous naissez comme ça et que vous changez de place, d'une part faites attention en vous croisant, et d'autre part, tu dis naitre croyant, et si tu prends la place de Nicolas, tu deviens athée ? Donc le côté inné disparait ? (Ce qui parait d'ailleurs assez raisonnable).

    RépondreSupprimer
  30. @ franssoit :

    Il est bien ton commentaire d'avant, tu pourrais le mettre en français ?

    RépondreSupprimer
  31. 4/ Encore une fois, tu lui pardonnes tout ! "ne considère pas les religions comme un danger, mais un atout" : Je considère pas la religion comme un danger (sauf l'extrémisme, désolé) ni comme un atout ! C'est absolument n'importe quoi et des militants de laïcité doivent se retrourner dans leurs tombes... Le propos de Sarkozy est de la pure démagogie et ne veut rien dire et est presque à l'opposé de la définition de la laïcité !

    1/ Désolé de ne pas te lire (mais mon netvibes sature).

    2/ Inné : ca veut dire "depuis la naissance". Il est évident que si j'avais été élevé dans une famille catholique, j'aurais probablement été catholique. C'est d'ailleurs à peu près ce que j'ai dis dans mes commentaires à Franssoit.

    3/ Oui ! Chez Monsieur Poireau, c'est une conviction, chez moi tu peux appeler ça un état de fait ! La conviction ne se place pas exactement au même niveau que la croyance... Voir mes réponses à François sur la conviction... Mais pour Poireau, on pourrait se demander si devenir athée n'a pas été de perdre une conviction...

    Je suis sans conviction religieuse.

    RépondreSupprimer
  32. @chafouin :
    La phrase que tu cites, comme ça toute seule, n'est pas vraiment choquante, mais il faut la rapporter au contexte. Dans une des autres citations de Nicolas (hé, pas mal, ça "citation de Nicolas", on économise un Nicolas, on dit d'un coup qui a cité et qui a été cité)on a "« Dieu qui par-delà toutes les différences ne cesse de délivrer à tous les hommes un message d’humilité et d’amour, un message de paix et de fraternité, un message de tolérance et de respect. »". C'est un mensonge éhonté. Un de plus tu me diras. Ne serait-ce que parce qu'à moi, dieu, il ne délivre aucun message. Et que le message qu'il a délivré à ceux qui ont rédigé la bible ou le coran ne contenait pas que l'amour !!!

    J'ergote ?

    Il s'agit quand même d'un discours officiel, rédigé par quelqu'un sensé (censé ?) savoir ce qu'il écrit. Chaque mot a été pesé, ou alors il y a des coups de pied au cul qui se perdent.

    RépondreSupprimer
  33. Bravo Franssoit.

    J'allais ajouter :

    Un commentaire de Franssoit me rappelle que nous sommes présentement en train de sodomiser les coléoptères qui tournent en rond autour d’une merde. C’est l’ensemble du discours de Nicolas Sarkozy qui est exaspérant pas uniquement l’utilisation du mot « conviction ».

    On fait un débat sur un mot, la question n’est pas là. La France est un état Laïc, son chef quand il le représente à l’étranger n’a pas à faire l’éloge de la religion, sous entendant que nous avons tous le même Dieu. Non ! Une partie des peuples ont peut-être une croyance en un même Dieu mais tous les peuples n’ont pas le même Dieu dans la mesure où je n’ai pas de Dieu et je vote dans un état Laïc !

    Installer des bases militaires en dehors de France et vendre des centrales nucléaires à pays qui ne manquent pas d’énergie mais veulent être plus puissants que l’Iran n’autorise pas de raconter n’importe quoi, comme les trucs sur les civilisations évoqués par Eric ci-dessus.

    Je n'ai pas de Dieu et ce n'est pas un président de la république qui va m'imposer d'en avoir un.

    RépondreSupprimer
  34. houlla terrain glissant la religion et l'inné... ah ça décomplexe à mort avec sarko.
    acquis/inné on s'en fout.
    un blanc = catho
    un arabe=musulman
    un jaune= boudhiste
    une rouge=communiste (ben non y en n'a plus)

    Bourdieu, Morin et autres pisses froids de sociologues... remballez vos bouquins

    RépondreSupprimer
  35. Marc,

    En fait, le problème vient des noirs, ils n'ont pas de religion à eux...

    RépondreSupprimer
  36. Dieu délivre un message d'amour aux hommes, que tu le veuilles ou non mon cher franssoit... J'y crois, tu n'y crois pas, je le respecte.
    Ceci dit, la religion fait partie de la vie depuis que l'homme est homme. L'ignorer serait tout bonnement idiot. La Laïcité n'est absolument pas en cause, elle n'est pas menacée, votre athéisme n'est pas un mal et personne ne vous en veut, non mais c'est quoi cette paranoïa!
    La Laïcité c'est : l'Etat n'a pas de religion, et n'en préfère aucune à une autre. ça ne veut pas dire que dieu n'est pas un phénomène social...

    RépondreSupprimer
  37. Chafouin : je prends note de ta réponse à ma réponse et je souhaite y répondre, mais j'ai une réunion dans quelques minutes, et après je sais pas si j'aurai encore la foi, donc on verra.

    RépondreSupprimer
  38. Ca ne veut pas dire le Président de la République puisse dire n'importe quoi !

    Il ne s'agit pas d'ignorer la religion mais de remettre les choses à leur place et que Sarkozy arrête de faire des discours pour satisfaire des rombières lassées des frasques sur sa vie privée.

    Arrête de lui accorder le pardon ! Ca suffit ! Je n'ai rien contre les religions, j'en ai marre de ce président qui raconte n'importe quoi au risque de donner une image dégradante de la France, et en l'occurrence de la vision Française de la Laïcité. Il n'a pas le droit de tenir certains propos comme "Dieu est dans le coeur de chaque homme".

    Par ailleurs tu dis une grosse connerie sur ton blog avec une parfaite mauvaise foi. Le président parle de ce qu'il veut ! Je n'ai pas aimé des éléments de son discours, la manière dont il par de Dieu, et j'en cite un large extrait en disant pourquoi...

    RépondreSupprimer
  39. @Marc

    Tu seras gentil de ne pas déformer mes propos sur l'inné stp. J'ai eu tort d'utiliser ce mot et je l'ai déjà dit plus haut.

    @Nicolas

    Bien sûr que tu dis ce que tu veux. Je ne vois cependnant pas où est le problème que sarkozy dise que dieu est dans le coeur de chaque homme, vu que juste ensuite il dit qu'il souhaite que tous (il cite toutes les religions, il cite les francs-maçons, les athées et agnostiques) vivent tranquillement comme il l'entendent.
    Ces propos, il ne les avait pas tenus au Latran et ça n'avait pas empêché tous les partisans d'une laïcité stricte d'être scandalisés. Ma phrase ne s'applique pas qu'à toi ni qu'à ton article, je te rassure ;)

    RépondreSupprimer
  40. Scandaleux, je en comprends pas qu'il n' y ait pas eu de réactions de la part des émirs.
    Il est fou allié ce type qu'il aille devant Ben Laden lui sortir ça !
    On va se prendre une bombe avec ses conneries, lui qui prône la laicité à tous les étages, qu'est ce que ce donneur de leçon ?
    Quelle honte !

    A lire, la prochaine BD de Maester qui sortira demain "France Terre d'asiles", on va bien rire sur ce coup là ;-)

    RépondreSupprimer
  41. Arrête de lui pardonner une phrase par une phrase qu'il a dite ensuite... Surtout qu'elle est sujette (sujete ?) à caution, vu le débat que nous avons eu ensuite sur le mot "conviction" !

    Il n'a pas à scandaliser une partie de la France pour se remettre bien avec une autre. C'est toute sa stratégie : opposer les gens...

    N'oublie pas que les discours sont parfaitement préparés par un professionnel.

    RépondreSupprimer
  42. Fanette,

    Tu as raison : une honte.

    Mais le problème, c'est qu'il y a des gens plein de bonne foi catholique qui cherchent à pardonner et à excuser.

    RépondreSupprimer
  43. Oui ! On est en forme. Je ne sais pas si c'est inné ou par conviction.

    RépondreSupprimer
  44. Chaffouin : je te prie de ne pas récupérer mes propos pour ta défense !
    Je dis qu'on m'a imposé une religion et qu'arrivé à l'âge de conscience, j'ai choisi mon camp. J'ai raturé D.ieu !

    D'autres part, il faudra que tu m'expliques comment D.ieu est apparu aux australopithèques et aux néanderthal.
    Je dis bien D.ieu, celui de maintenant puisqu'il est éternel !
    A l'époque, il était caché où ?

    Pour revenir sur le sujet : la foi de Sarkozy est privé et pourtant il s'affiche ouvertement catholique pratiquant et convaincu.
    C'est un peu comme un signe ostentatoire en quelque sorte.
    Rien ne l'empêche de croire mais de là à revendiquer la religion, même en l'alignant avec d'autre dans le discours, c'est inadmissible.
    Et c'est incohérent de mettre sur le même plan les hommes libérés de la foi et ceux qui sont encore emprisonnés dans ces vieux concepts à la noix !

    RépondreSupprimer
  45. Poireau,

    Ce n'est pas lui qui avait légiféré sur les trucs ostentatoires ?

    RépondreSupprimer
  46. Poireau,

    Je ne suis pas d'accord sur un point de ton propos. "ces vieux concepts à la noix " Enfin si ! Je suis d'accord... mais chacun doit rester libre de croire en ces vieux concepts donc ça n'a pas à intervenir dans le présent débat !

    RépondreSupprimer
  47. Je veux suivre la conversation en recevant des emails. Vos commentaires seront autant d'annonciations dans ma boite aux lettres.

    RépondreSupprimer
  48. La prochaine fois, tu devrais t'inscrire dès le départ !

    RépondreSupprimer
  49. M. Poireau

    On est pas là pour discuter de religion en soi. On ne va pas s convaincre. ne m'agresse pas en parlant de vieux concepts à la noix. Y'en a bien ici qui sont marxistes, on ne le leur reproche pas.
    C'est ça le problème, c'est que discuter laïcité avec des types comme toi, c'est discuter avec des gens qui refusent la religion en tant que telle. Donc on peut pas discuter. C'est bien l'objet de ma crainte : comment dialoguer avec les fondamentalistes? je crains que tu en sois un.
    Que tu aies changé d'avis sur la religion arrivé à l'âge adulte, c'est une chose, mais n'en tire pas pour conclusion que la religion est une aliénation. Après tout, ton choix
    vaut ce qu'il vaut, ne pense pas que tous ceux qui ne l'ont pas fait sont des crétins, merci.

    @Nicolas
    "Je ne sais pas si c'est inné ou par conviction" : j'aime ton humour.
    Je ne pardonne rien à Sarkozy, je trouve juste qu'il a raison de dédramatiser les rapports Etat-religion...

    RépondreSupprimer
  50. Le chafouin,

    Sur ta réponse à Monsieur Poireau, je lui avais déjà fait une critique, justement pour éviter que tu rebondisses ! C'est raté.

    "je trouve juste qu'il a raison de dédramatiser les rapports Etat-religion..."

    Il a raison, mais il le fait mal. Comme toujours. En rouvrant des débats stériles qui nous renvoient 50 ou 100 ans arrière. En remontant les gens les uns contre les autres, ... La technique Sarkozy : du conservatisme et de la haine.

    RépondreSupprimer
  51. Mais je suis bien d'accord si l'on parle de sa politique en général... là, je ne vois pas qui il dresse contre qui.

    P.S : je ne peux m'empêcher de réagir aux propos manifestement excessifs et stupides. M. Poireau, c'est tout ce que j'ai voulu dénoncer dans mon billet.

    RépondreSupprimer
  52. Ben si... Il remonte les athés, les laics, les Poireaux, ... contre les religions en renforçant les culs bénis outrés par les dernières semaines de vie publique dans leurs convictions...

    Tu as d'ailleurs vu la réaction de M. Poireau ! En outre, tu ne me diras pas que la plupart des "catholiques pratiquant" ne confondent pas les laïcs avec les athés. Moi qui vient de Bretagne centrale, je peux te garantir que la plupart des gens sont laics, mais que pour 30%, l'école publique, c'est Sodome et Gomorre ! (j'ai la flemme de vérifier l'orthographe).

    Sur ton billet, ça n'était pas une raison pour déformer mes propos et te foutre de ma gueule (je précise que je ne peux pas commenter dans les blogs over-blog à partir de mon PC de bureau).

    RépondreSupprimer
  53. "Moi qui vient de Bretagne centrale, je peux te garantir que la plupart des gens sont laics" Et les autres ils sont quoi, curés??;)
    Laïc et athée c'est pâs du tout la même chose... Laïc, c'est le contraire de religieux (quelqu'un qui n'est pas moine, ni prêtre, ni pasteur, ni imam etc...) tandis qu'athée, c'est quelqu'un qui ne croit pas en dieu...

    RépondreSupprimer
  54. La plupart, c'est presque 100%.

    Laïc et Athée c'est pas la même chose, tu dis... C'est exactement ce que je viens de te dire !

    Les Bretons "catho" sont profondément Laïc (ils ne supportent pas l'idée que l'état et la religion soient confondus) mais continuent à taper sur l'école publique.

    Laïc n'est pas le contraire de religieux, bien au contraire ! Ton propos m'explique ton soutien à Sarko ! A la limite, il définit mieux la laïcité que toi !

    Ne viens pas me dire que tu as fait une nouvelle gaffe après "la réligion c'est inné"... Tu viens de dire qu'un curé (donc un catho) ne pouvait pas être Laic puisque c'est le contraire...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.