02 mars 2010

Bonnet d'âne à l'Elysée

Nous sommes bien contents de l’apprendre. « Le président Nicolas Sarkozy a affirmé aujourd'hui avec force son soutien à Valérie Pécresse, tête de liste UMP pour les régionales en Ile-de-France » !

Je ne sais pas s’il avait un trop de choix. Manquerait plus qu’il appelle à soutenir Alain Dollum, le pauvre… Pourtant les Jeunes Démocrates ne manquent pas d’humour : « Une délégation de Jeunes Démocrates (JD) qui souhaitait remettre aujourd'hui à la candidate UMP Valérie Pécresse le "bonnet d'âne" de la campagne des régionales a été repoussée par les forces de l'ordre aux abords du palais de l'Elysée » ! « Cette note vaut "pour un programme qu'on estime irréalisable, on pense notamment à la création d'un million d'emplois supplémentaires en Ile-de-France et au Grand Paris aujourd'hui totalement infinançable". »

On n’a même plus besoin de faire campagne.



12 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Il l'avait déjà affirmé ce soutien quand il était en voyage la semaine dernière...
    En voyage où déjà? On ne se souvient même plus de ses voyages éclairs !
    ...
    Je sens qu'il va faire 'quelque chose' en fin de semaine au salon de l'agriculture, pour qu'on reparle de lui!!!
    ;^)

    RépondreSupprimer
  3. Il va y aller discrètement, oui !

    RépondreSupprimer
  4. Elle commence presque à me faire de la peine la Valérie, avec le méchant Karoutchi qui l'embête...

    Non, en fait :)

    RépondreSupprimer
  5. Océane,

    C'était presque l'objet de mon premier billet, ce matin.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne sais plus qui croire moi ! Un jour Sarkozy annonce que les régionales, c'est pas sa tasse de thé et le lendemain, il reçoit Pécresse !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. La pauvre Valérie ennuyé par Roger obtient le soutient de Nicolas.

    Ouf au moins elle pourra dire "vous voyez j'ai mouillé le Président et même lui ne peut rien faire contre la gauche"

    Y sont fort ces gauchistes ! :)

    RépondreSupprimer
  8. N.Sarkozy n'avait pas vraiment le choix comme tu le dis.
    Cette campagne est bien mal partie, mais je ne suis par sûre que N. Sarkozy soit en capacité de relever le niveau.

    RépondreSupprimer
  9. Il pouvait difficilement faire autre chose en effet, ou alors recevoir la délégation du Bonnet d'âne, mais ça aurait fait désordre, sans doute.

    RépondreSupprimer
  10. Flèche,

    Il avait une autre possibilité : ne pas organiser cette mascarade.

    Le Coucou,

    Au moins, ça aurait été rigolo...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.