25 mars 2010

Villepin béni pour la gauche

Heureusement qu’il y a le Club Villepin ! Je suis tombé dessus en cherchant les propos de Dominique de Villepin, ce matin. Il a annoncé la création d’un nouveau mouvement politique. Ca me fait peur, d’ailleurs. « Devant un parterre de journalistes, l'ex-premier ministre s'est livré à un réquisitoire contre la politique de Nicolas Sarkozy et n'a pas exclu de se présenter en 2012. »

Je suis d’accord avec Villepin ! Sauf que je n’ai pas de parterre de journaliste et j’ai à peu près franchement exclu de me présenter en 2012. Ce qui me fait peur ? C’est être d’accord avec Villepin. Pourtant, au moment du CPE, ce n’était pas le cas. Aurais-je changé ?

Et ça n’est pas fini !

« Dominique de Villepin a déclaré être «mal à l'aise dans la politique menée actuellement par la majorité» »

Moi aussi.

« «Ce ne sont pas les conciliabules, les aménagements techniques, des changements de personnes qui sont attendus», a-t-il affirmé, estimant que «seul un changement de cap» permettra de sortir d'une crise à la fois sociale, économique et culturelle. »

Pas mieux.

« Il a ainsi proposé de «suspendre le bouclier fiscal» » !

D’accord !

« Dominique de Villepin a également égratigné la réforme de la justice à venir en regrettant que le lien entre la chancellerie et le parquet ne respectent pas «les critères démocratiques européens». »

Oui ! Encore !

« Il a condamné le débat sur l'identité nationale en expliquant que «notre bien commun, la nation, ce n'est pas : ‘par ici les uns et par ici les autres'» avant de s'interroger sur l'opportunité d'une loi sur la burqa. »

C’est bon.

« «Est-ce que les Francais veulent moins d'infirmières, moins d'enseignants, moins de policiers ?», s'est-il interrogé. »

Ah !

« Une écurie présidentielle ? «La politique a ses règles : un homme, un peuple, des circonstances. Je ne suis pas là pour défendre une ambition personnelle, mais un projet pour la France», s'est défendu Villepin alors qu'il était interrogé après son intervention sur ses objectifs. »

Oui, enfin, là, je deviens sceptique !

Heureusement qu’il y a le Club Villepin disais-je en début d’article avant de passer à tout autre chose. C’est grâce à lui (cliquez sur le lien, là-haut) que j’apprends qu’une information est tombée sur Europe 1, dimanche.

« Les Français placent Dominique de Villepin en tête de leurs candidats favoris pour représenter l’UMP à l’élection présidentielle de 2012. Avec 16% des résultats exprimés, il devance Nicolas Sarkozy (14%) et François Fillon (13%) (…). »

A mon avis, ils sont mal barrés. Déjà, entre ces trois personnalités, le total des voix n’atteint pas 45% !

Pour ma part, si j’avais eu à répondre à un tel sondage, j’aurais été bien emmerdé : je me fous de qui représentera l’UMP à l’élection présidentielle de 2012. J’aimerais autant que ça soit un tocard comme heu non pour augmenter les chances de la gauche !

Avec un peu de chance, Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin se présenteront tous les deux et François Bayrou aura retrouvé toutes ses couleurs.

Comme Ségolène Royal et Martine Aubry seront-elles aussi toutes les deux candidates, on va se retrouver avec un second tour entre elles deux.

Au moins, la gauche a une chance de gagner !


33 commentaires:

  1. Ton billet prouve une chose, cette mèche volante n'a rien à foutre "à droite".

    C'est un Bayrou en puissance et encore, je ne sais pas si bayrou n'est pas plus à droite que lui.

    RépondreSupprimer
  2. Seb,

    Si ça peut te rassurer, il n'a rien à foutre à gauche non plus.

    RépondreSupprimer
  3. "Suspendre" le bouclier fiscal n'est pas l'abroger. Le diable se cache dans les détails.

    (Tu as oublié "tour" dans l'avant dernière phrase)

    RépondreSupprimer
  4. Il va faire "pschitt !", Villepin. Comme Raymond Barre ou Édouard Balladur avant lui, c'est couru d'avance. Son seul propos est de faire de l'ombre à Sarkozy : c'est Villepin-parasol.

    RépondreSupprimer
  5. Dedalus,

    Merci. La suspension est un premier pas.

    Didier,

    Bien sûr qu'il va faire pschitt. Mais si pouvait faire autant de mal à Sarkozy que Chirac à Giscard en 1981 !

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi je veux savoir faire des titres magnifiques.

    Sinon oui. Villepin est là pour faire tomber Sarkozy, comme Chirac l'eut fait pour VGE quand nous étions tout petit.

    Après, avec quelle troupe ? Les gens élus ou qui veulent les postes restent chez ceux qui ont le plus de chance de leur donner (cf au Modem). Donc on verra...

    RépondreSupprimer
  7. Oh j'avais pas vu "Villepin Parasol" yesss !!!!! Clap clap Didier ;)

    RépondreSupprimer
  8. FalconHill,

    Il y a des milliards de titres possibles avec Villepin.
    S'il perd : Villepin Perdu.
    S'il se fait attaquer : Villepin dans la gueule.
    S'il passe le réveillon du nouvel an : Villepin Sylvestre.
    S'il "promeut la diversité" : Villepin et du beur...

    Par contre, j'ai expliquais récemment à une de mes commentatrice qu'il était grossier de faire des jeux de mots avec les noms de famille des gens.

    RépondreSupprimer
  9. Si "autant de mal que C. à G. en 81"
    C'est villepin bénit !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  10. Et quand il écrit ses discours, Villepin pond.

    RépondreSupprimer
  11. Nul ! je n'avais pas lu ton superbe titre ! De plus j'ai mis un "t" à béni!
    bien, je cherche mais je crois que tout a été dit!

    RépondreSupprimer
  12. Tout est dit jusqu'au début de la campagne. Il nous restera "Villepin de campagne"...

    RépondreSupprimer
  13. Et s'il est pote avec Le Pen, il y a aussi Villepin crématoire !

    (Ah, non, merde, ça marche pas, là...)

    RépondreSupprimer
  14. Mon opinion s'est même renforcée depuis cet été, sarko ne se représentera pas, mais comme Villepin veut se présenter il y aura 2 (voire plus) candidats à droite,
    cela ne rassure pas car cela pourrait arriver aussi à gauche (les fumeux divers...)

    RépondreSupprimer
  15. Fidel,

    Je ne sais pas ! Je crois que pour arriver à ce niveau là, il faut une telle volonté qu'on est capable de tout.

    RépondreSupprimer
  16. Villepin qui ratisse à gauche... mais jusqu'ou sa haine de sarkozy l'emportera-t-il ?
    Fût une époque où le lascar paraissait grand, aujourd'hui, il me semble encore plus petit que Sarko...

    A partir du moment où l'un des moteurs de l'ambition du Vllepin est de manière évidente la haine d'un autre, non, là, pour moi c'est rédhibitoire

    RépondreSupprimer
  17. On peut le lire qq part en intégralité le discours de Villepin ?

    RépondreSupprimer
  18. Le bouclier social, c'est son enfant, non ?

    RépondreSupprimer
  19. Voyons, Corto, la haine est l'un des moteurs essentiels de la politiques ! Comme on le disait plus haut, revoyez Chirac/Giscard, de Gaulle/Mitterrand, Chirac/Barre, Chirac/Balladur, etc.

    (Y a beaucoup de Chirac, là-dedans, non ?)

    RépondreSupprimer
  20. Il paraît que le Nouveau Centre va présenter un candidat aussi.

    RépondreSupprimer
  21. Villepin avait déjà l'ambition de se présenter en 2007 mais avait fait bonne figure comme cetains en rentrant dans les rangs pour accepter la seule candidature de Sarkozy, maintenant entre la baisse de popularité du chef et ce mépris entre eux mis au grand jour, tout bascule en sa faveur. Il risque d'être le talon d'achille de SARKOZY mais si celui se représente et arrive au deuxième tour Villepin se servira de ses voix obtenues pour négocier un poste au gouvernement. Je doute qu'il déteste assez SARKOSY pour appeler à voter à gauche!Souvenez vous de ses mots : je n'ai aucune rancoeure, et je garde une main tendue.. tendue vers quoi ou vers qui, seule l'avenir nous le dira!

    RépondreSupprimer
  22. Dominique de Villepin je le sens bien avec son Appel du 19 juin. Si les petits rats ne l'on pas mangé d'ici là.

    RépondreSupprimer
  23. Ça m'étonnerait que Villepin renonce à pousser Sarkozy dehors, quand même, quelles que soient les astuces du second pour le neutraliser, comme des primaires. On n'a encore jamais vu des politiques étaler une haine pareille au grand jour!

    RépondreSupprimer
  24. Mais si y a qu'une chance entre Martine et Ségolène, c'est laquelle ?

    RépondreSupprimer
  25. Peut-on dire que ça sent le Villepin ?

    RépondreSupprimer
  26. Ce que je crois:
    Pour que la gauche soit crédible en 2012, il faut une stratégie forte d'union, un projet sérieux, un leader incontesté (oui, je sais ça rappelle quelqu'un en 1981 !), mais en plus, il faudra que cet attelage se prononce fortement sur sa façon d'appréhender, et de revenir (ou non) sur les réformes de sarK.O.

    RépondreSupprimer
  27. Ca faisait quand même longtemps qu'on n'avait plus à droite de gars assez couillu pour dire clairement que ce que fait Sarko n'est pas digne de la fonction. Rien que pour ça, Villepin mérite un peu d'attention.
    Il aura derrière lui les réseaux chiraquiens et toute la troupe de ceux que le nain a vexé d'une manière ou d'une autre, ça va faire du monde.
    Ça va être du sport, chouette !
    :-))

    [J'ajoute que Villepin bêche, que Villepin se ment peut-être mais que Villepin se sent rire ! Un Villepin total quoi ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  28. Corto,

    Qu'est-ce que tu appelles à gauche ? Finalement, tu es sûr que tu n'es pas franchement à droite ? Parce que, généralement, les gens qui se trompent de clivage, hein !

    Fonzo,

    Je ne sais pas.

    DPP,

    Sous Chirac (2002-2007), la droite mettait le mot social derrière chaque expression !

    Didier,

    Chiraquien !

    Ferocias,

    Oui, c'était encore dans la presse, ce matin.

    NR,

    Pourquoi veux-tu qu'il appelle à voter à gauche ? Il a quand même des électeurs à respecter (et je suppose un fond de conviction).

    Dominique,

    On ne sait jamais !

    Le Coucou,

    Ca m'étonnerait aussi !

    Christine,

    Je ne lis pas dans le marc de café.

    Claudio,

    Heu...

    Philippe,

    Oui. Mais la meilleure manière pour que la gauche gagne c'est que la droite soit faible. Certes, ce propos est condamnable mais si la gauche a gagné en 97, c'est bien grâce à la droite... Et à Villepin.

    Poireau,

    Je ne crois pas que la chiraquie se range derrière lui. Il n'a pas laissé une bonne image aux élus quand il était PM.

    RépondreSupprimer
  29. Nicolas : si parce qu'avec DDV la chiraquie s'ouvre le chemin de la vengeance. Il y a de la rancœur contre Sarkozy et ça pèse lourd !
    :-))

    RépondreSupprimer
  30. De toute manière, c'est la droite : ils font ce qu'ils veulent !

    RépondreSupprimer
  31. A la lecture de son programme et de ce billet, Villepin ferait un excellent candidat pour le PS - D'ailleurs, c'est écrit ici.

    Après tout, il est de la promo ENA de Royal et Hollande, ça façonne de la bonne petite pensée unique bien étatiste et bien lisse.

    @ Falcon Hill:

    "Villepin : c'est moi, je rêve".

    RépondreSupprimer
  32. Vincent,

    Non, c'est un type de droite.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.