16 mars 2010

« Tiens chéri ! On a oublié d’aller voter »

Après chaque élection, les « observateurs » s’empressent d’analyser les chiffres de l’inflation pour en tirer des conséquences aussi dramatiques qu’une pénurie de bière à la Comète. Certains font de très beaux textes, c’est le cas du Coucou, hier, et je comprends très bien la petite dame de l’histoire.

Je débarque à la Comète, hier soir, et je tombe sur le gros l’illustre Tonnégrande. On ne s’était pas vus depuis dimanche. On papote.

« Ils font chier avec l’abstention ». « Oui. Les gens n’ont pas voté, ils n’ont pas voté, les cons, mais s’ils ne veulent pas, c’est leur problème ».

Il s’y connaît, en abstention ! Il vient de Guyane. 55,56% d’abstention alors que cette élection est majeure, pour eux, « contrairement » à nous. Ils se retrouvent avec une liste menée par un type réputé de gauche mais soutenu par l’UMP en tête avec 41%. La liste de Christiane Taubira obtient 23% et est la seule autre à pouvoir se maintenir. Je lui souhaite bien du courage pour rassembler les autres listes. Mathématiquement, c’est jouable…

« Le premier parti de France est l’abstention ». « L’abstention est grande gagnante ». Autant de commentaires que l’on peut lire mais que je désapprouve. L’abstention est le taux de gens (parmi les inscrits) n’ayant pas voté (je ne sais pas combien de gens ne sont pas inscrits) et ne sera jamais au pouvoir.

Je crois qu’il faut surtout écouter les abstentionnistes qui le revendiquent, ou presque, comme Authueil. « Je fais partie de cet électorat de centre droit en déshérence. Oui, je me suis abstenu dimanche. » Il tire la même conclusion que moi, il y a un boulevard entre le PS ou EE et l’UMP. Que les policards se débrouillent !

Le Chafouin, lui, a été voté, mais blanc. « Je me suis déplacé pour voter. Enfin, pour mettre une enveloppe vide dans l’urne. Quand on ne se sent représenté par aucune liste, que faire d’autre? D’autres ont fait un choix plus radical : ils sont restés chez eux, ont vu des amis, sont allés au cinéma, ont visité une exposition. Ils ont assumé leur désintérêt total pour ces élections, quand je me suis senti forcé d’aller accomplir mon pseudo devoir civique. »

Je ne sais pas si Seb a été voté mais je crois qu’il a choisi un « non vote ».

Trois « blogueurs de droite » – les trois seuls ? Je n’ai vu personne prôner un vote UMP – sont désenchantés.

Alors à gauche, on s’inquiète de l’abstention. Ou plutôt, on fait semblant.

Ou on se trompe. Enfin, peut-être. Marc, par exemple, évoque les quartiers populaires où le taux d’abstention est très fort. J’ai d’ailleurs entendu plusieurs politiciens d’Ile de France faire le même constat pour notre région. Je ne sais pas quoi en penser… Les quartiers populaires sont censés voter à gauche et la gauche a gagné l’élection.

Qu’auraient-ils voulus ? Que le PS passe partout dès le premier tour ?

Il parait que Jean-Luc Mélenchon qualifie cette abstention d’insurrection civile. Non. Les gens ne sont pas aller voter car ils avaient mieux à faire. Une collègue de bureau, hier, m’a avoué qu’elle s’est rappelée à 19h30, dimanche, qu’il fallait aller voter alors que nous avions encore parlé de ces élections, à table, vendredi midi.

Peuples.net a raison : « Les médias tentent encore une fois de culpabiliser l'abstentionniste ». Il nous parle d’un reportage du Monde. Le Monde demande à des braves gens de justifier leur non vote. Comme si s’abstenir était forcément issu d’un choix raisonné.

Je suppose que ma collègue a fait un peu de sport le dimanche matin, puis préparé le déjeuner puis été se promener en famille, puis fait les devoirs avec les enfants puis regardé un peu la télé. A 19h30, elle a changé de chaîne. Elle est tombée sur un journal télévisé quelconque.

« Tiens chéri ! On a oublié d’aller voter ».



Tonnégrande a raison : « ils n’ont pas voté, les cons, mais s’ils ne veulent pas, c’est leur problème ». Peuples.net a raison : « Les médias tentent encore une fois de culpabiliser l'abstentionniste ». Tout le monde a raison.

40 commentaires:

  1. Mon constat depuis le départ sur 10 personnes interrogées :

    - 3 ne savent pas qu'il y a des élections.

    - 4 disent "tous pourris" suivi de "J'ai pas le temps y a des promos à Toy's R US."

    - 2 n'ont pas de carte d'électeur.

    - 1 dit "tu vas voir le 22 Mars, avec toute cette abstention, le pouvoir va devoir lâcher !"

    RépondreSupprimer
  2. Lu': J'ai voté blanc pour ma part. Envelloppe vide quoi. Totalement inutile mais que faire d'autres ?

    Je sais que Koz à voté UMP pour les blogueurs de droite.

    RépondreSupprimer
  3. Seb,

    "4 disent "tous pourris" suivi de "J'ai pas le temps y a des promos à Toy's R US.""

    C'est pas forcément les mêmes.

    Seb,

    Tiens, je l'avais oublié, lui !

    RépondreSupprimer
  4. J ai pas voté !

    En plus j ai l'impression de mettre fait voler, sans doute l'effet machine à voter... :-((

    @ +

    RépondreSupprimer
  5. ce gros bloc de la moitié de la population recouvre des réalités tellement différentes, qu'on devrait avoir aussi des réactions différentes pour chacun... de l'abstentionniste militant à celui qui ne voit pas ce que la Région change à son quotidien il y a un monde. autant j'ai tendance à dire à l'abstentionniste militant qu'il doit agir pour qu'à la prochaine élection un des candidats ou une des listes lui semble digne de soutien, autant pour l'indifférent c'est une défaite collective des partis politiques (y compris des militants) et des institutions. si un citoyen ne sait pas que le fait que son enfant scolarisé en lycée professionnel soit dans un internat de 4 lits au lieu d'un dortoir de 50 relève d'un choix politique, c'est qu'on a collectivement failli, de l'éducation civique à l'explication quotidienne de l'action des collectivités... et ça ne se règle pas seulement avec des 4x3 sur les belles réalisations...

    RépondreSupprimer
  6. Eric,

    Je dois avouer que je me suis gardé pour plus tard ta série sur les machines à billet. Il faut que j'étudie ça plus à fond pour en faire un billet.

    RépondreSupprimer
  7. Amélie,

    Tu es trop tranchée !

    D'une part, toute le monde ne peut pas avoir un avis sur tout. Pour reprendre ton exemple des dortoirs, si une liste propose des chambres pour 4 et l'autre l'aménagement de salles d'études, je ne sais pas ce qui est le mieux, je n'ai pas d'avis. La frontière entre "je m'en fous" et "j'ai confiance" est très mince.

    D'autre part, à part que les politiques sont responsables de la marche du monde, tu ne peux pas les accuser, eux seuls, de tous les maux. Les médias ont aussi leur torts et donc nous, collectivement, puisqu'ils font ce qu'on achète.

    RépondreSupprimer
  8. Je dis ce que j'ai dit chez FalconHill, le jour où le vote blanc sera pris en compte, ça changera probablement la donne.
    Ils sont pourtant significatifs, ces votes blanc ou nul.

    RépondreSupprimer
  9. Flêche,

    Pas d'accord. Sur le papier, c'est bien joli, mais on est là pour savoir qui va gouverner.

    RépondreSupprimer
  10. Message à caractère officiel : Que ceux qui auraient voté pour l'UMP au 1er tour restent chez eux au second tour.
    Merci

    RépondreSupprimer
  11. Un sondage donne 3 causes principales :
    "cela ne changera pas ma vie quotidienne", "c'est une manière d'exprimer mon mécontentement", "je ne m'intéresse pas à la politique"
    http://www.csa-fr.com/dataset/data2010/opi20100314-sondage-jour-du-vote-au-premier-tour-des-elections-regionales-2010.pdf

    RépondreSupprimer
  12. Personnellement, je vois une solution radicale pour pousser les gens à s'intéresser à la pratique du vote : déplacer les scrutin le lundi, pendant les heures de boulot avec le temps de pause nécessaire pour se rendre aux urnes. Je suis sûr que là, ils se déplaceront !
    :-))

    [Pourquoi ça se passe pendant nos loisirs les élections, on peut savoir ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  13. Dominique,

    C'est la meilleure solution.

    Polluxe,

    J'ai vu ce truc (quand tu l'as twitté) mais je crois que personne ne répondrait à un sondage "j'en ai rien à battre" ou "j'ai mieux à faire, vous me cassez les couilles"... Alors chacun va se chercher un prétexte, du type "tous pareil" ou "ça changera rien".

    RépondreSupprimer
  14. Poireau,

    Et mettre une buvette.

    RépondreSupprimer
  15. Amélie dit aussi "y compris les militants"... et c'est vrai que des fois quand on voit les échanges des militants ça décourage...

    RépondreSupprimer
  16. Direct à la fin :
    Tout le monde a raison....
    qu'ajouter....


    Tiens, Nicolas, en écrivant là, j'ai sous les yeux le truc qui clignote de Filaplomb (la pub veux-je dire)...
    S'il te plaît, ne pourrais-tu point mettre cela sur mon blog...

    RépondreSupprimer
  17. Polluxe,

    Ouais. Je trouve beaucoup de propos de militants affligeants.

    Jeffanne,

    C'est fait, chef !

    RépondreSupprimer
  18. Pas facile cette histoire d'abstention. J'ai eu un commentaire très pertinent chez moi, je trouve: "voter ça sert à rien. ne pas voter ça sert à rien non plus" !

    Bref #Loose

    RépondreSupprimer
  19. Nicolas, je suis à ta disposition .

    RépondreSupprimer
  20. Océane,

    Ne pas voter Sarkozy en 2007 aurait servi à certains, je crois !

    RépondreSupprimer
  21. Eric,

    Oui, mais je n'aurai probablement pas le temps avant le deuxième tour ! Retape moi dessus après.

    RépondreSupprimer
  22. Je prolonge l'idée de Poireau : on pourrait coupler le vote avec le don du sang. Comme ça, il y aurait aussi du saucisson et des rillettes.

    Et les infirmières s'occuperaient ensuite du dépouillement, à poil sous leurs blouses translucides.

    RépondreSupprimer
  23. Didier,

    Vous donnez votre sang, vous ? Pauvres transfusés...

    RépondreSupprimer
  24. Ben, dites donc, Monsieur Goux :
    1) vous faites dans la prolongation,
    2) d'une pierre deux coups,
    3) et pas dans la dentelle, préférant le translucide....

    vous m'en direz tant...

    RépondreSupprimer
  25. au fait, merci Grand Chef...


    Pour la prolongation :

    Mr Goux prolonge l'idée de Poireau,
    m'est avis que cela pourrait faire - chut, je ne dis pas du bon bouillon, mais... - des étincelles

    RépondreSupprimer
  26. L'abstentionniste est à la politique ce que l'escargot est à la vie civile.

    RépondreSupprimer
  27. @ Nicolas : d'accord sur les médias, mais je connais vraiment peu de gens qui ne sont pas concernés par au moins une compétence de n'importe quelle collectivité... déjà il est facile de faire la différence dans beaucoup de Régions entre les programmes qui parlent des compétences et ceux qui n'en parlent pas... le préalable important est de savoir quelles sont les compétences, et là on a des progrès à faire (partis, médias, éducation), mais pour ce qui est de ce qui est proposé, je n'ai rien vu qui allait dans un tel niveau de détails entre internats et salles d'études, par contre j'ai vu des candidats qui parlaient d'organiser des JO d'hiver mais ne disaient un mot pas des Ter, et des candidats qui reprochaient à la Région de pas aller assez vite sur tel ou tel sujet et proposaient seulement de "remettre à plat" sans dire quoi ni comment... il me semble qu'on a tous la capacité de se demander ce que signifie ce genre de propos et d'en tirer les conclusions...
    les bilans pour le PS en général sont aussi assez parlants sur ce que l'équipe sortante est capable de faire...

    RépondreSupprimer
  28. Jeffanne,

    De rien !

    Romain,

    Oui... Ca m'intéresse de m'occuper des gens qui votent de ceux qui ne votent pas.

    En parlant, ce midi, avec des collègues, deux nouveaux ont avoué ne pas avoir voté : un n'en a visiblement rien à cirer (il m'a dit "j'avais piscine") l'autre avait du monde à bouffer et a oublié... Des sondeurs vont probablement nous les mettre dans des cases.

    Amélie,

    Il ne faut pas avoir une vision angélique. On n'a pas tous la capacité à juger de tout. Par exemple, j'avais fait un billet pour casser des propositions d'EE parce que je suis informaticien et je savais les problèmes que faire ce qu'ils voulaient allait poser comme difficulté.

    La compétence ! Beau mot. On en parlait beaucoup du temps de la primaire au PS. Les gens disaient "DSK est compétent" (c'était mon favori, je prêchais donc contre ma paroisse). Je répondais alors : "tu es qui pour juger de la compétence d'un politicien ?".

    Non. Il y a des types qui me font confiance, d'autre part. En l'occurrence, seul Huchon m'apporte ce sentiment en Ile de France.

    RépondreSupprimer
  29. @ Nicolas

    je ne parle pas de compétence dans le sens capacité mais de compétences institutionnelles, celles qui sont listées dans le code général des collectivités territoriales, en gros lycées, transports régionaux, apprentissage, développement économique... il se trouve que l'organisation des JO (ce n'est pas un exemple fantaisiste malheureusement) n'y est pas... je ne demande pas à tout le monde de lire le livre saint ;) mais en Aquitaine en tout cas les projets étaient et sont toujours faciles à différencier, de même que l'intérêt des protagonistes pour la fonction de président de Région.

    il me semble que tous les citoyens sont capables de faire la différence de projet entre "je créerai 100 trains supplémentaires" et "le Ter ça coute trop cher et ça marche mal". après les gens ont le droit d'en conclure que ça marche mal et qu'il faut sanctionner les sortants, mais au moins ils votent... encore faut-il qu'ils entendent ces deux phrases, ce qui ne peut se produire que s'ils écoutent France 3, lisent le journal local etc, ce qui démontre déjà un intérêt pour la chose publique...

    après j'entends l'abstentionnisme militant qui considère que "tous pourris" etc etc mais qu'autant de gens pensent que les élections ne changent rien à leur vie c'est un constat d'échec terrible pour nous tous et pas seulement...

    RépondreSupprimer
  30. Amélie,

    Arrête de lire les textes et fais de la politique. L'organisation de JO est du développement économique et il ne serait pas grotesque, par exemple, de voir l'Ile de France organiser les JO avec la ville de Paris.

    Pour le reste, je ne vois pas où tu veux en venir. On ne va pas OBLIGER les gens à voter. On ne va pas les OBLIGER à avoir un avis sur chaque question.

    Quant à l'abstentionnisme militant, laisse les gugusses dans leurs contradictions (souvent assumées, j'en connais plein, donc sans problème pour moi). Ce n'est pas un constat d'échec !

    Au contraire : le constat d'échec serait de vouloir faire le bonheur des gens malgré eux, ce qui est peut-être le plus grave, en politique !

    RépondreSupprimer
  31. J'ai voté et sans hésitation: quand on vit dans une région où le FN fait 20%, ça ne donne pas envie de baisser les bras. Merci pour le lien, Nicolas!

    RépondreSupprimer
  32. Le Coucou,

    Depuis le 21 avril 2002, je vote toujours !

    De rien...

    RépondreSupprimer
  33. Je ne suis pas d'accord, je suis peut être radicale, intolérante appelez cela comme vous le voulez mais ne pas voter pour toutes futilités, est égoiste, irrésponssable, la moitié des français se foutent du devoir civique alors qu'ils aillent vivre ailleurs et laissent la place à d'autres qui donneraiens n'importe quoi pour avoir un tiers des privilèges que nous avons!Tout cela me donne la nausée, ils leur faudraient un bon coup de pied au cu à tout ceux qui ne voyent pas plus loin que leur superficialité lamentable!Chacun fait ce qu'il lui plait, pas vrai, quand apprendront ils à jouer en collectif plutôt qu'en solo, quand apprendront ils à faire autre chose que se plaindre, gémir, à faire la politique de l'autruche en se trouvant toutes les belles excuses du monde! Et bien, non, trop facile, je ne comprendrais pas jamais ces gens là, jamais même pas au nom de la liberté. Qu'ils aillent au diable et qu'ils y restent!

    RépondreSupprimer
  34. je viens juste de trouver le bug, sous dotclear, qui fait que les billets sont shortés dans le flux RSS. Je l'ai re-publié, mais Wikio n'a pas interfacé...

    Ton brillant commentaire a donc été dégommé.

    Signé: la claque du 2ème tour..un poil avant la troisième mi-temps.

    RépondreSupprimer
  35. Mais qu'est-ce qu'elle a à crier comme ça, M'ame NR ? C'est qu'elle nous enverrait en camp de rééduc comme un rien, cette greluche-là !

    Signé : un abstentionniste permanent et perpétuel.

    RépondreSupprimer
  36. Didier,

    Merci de me rappeler à l'ordre. J'avais oublié de répondre ici... Comme quoi, elle n'a pas crié assez fort ! Ca lui apprendra à commenter pendant mes heures de bistro.

    Peuples,

    Pas grave !

    NR,

    Pas d'accord. D'ailleurs il y sont, au diable. En 2007, ils ont massivement voté pour Sarkozy et se trouvent maintenant dans une merde noire. Jouer collectif pour défendre l'individualisme est assez cocasse.

    Ils ne s'agit pas de s'en foutre, a priori, ils payent leurs impôts et respectent la loi...

    En outre, il y a un tas de domaine où les gens n'ont pas la moindre compétence. Quand ma voiture est en panne je n'essaie pas de la réparer moi-même, j'appelle un mécano, autant parce que je n'y connais pas grand autant que parce que ça me fait prodigieusement chier. Pourtant, c'est ma voiture, c'est important, elle me permet d'aller en vacances.

    Alors si ça fait chier quelqu'un de ne pas voter, il ne vote pas, même s'il se prive du droit de participer aux décisions collectives.

    Le vote n'est pas un devoir mais un droit. Il ne faut pas l'oublier. Sinon, la démocratie s'arrête...

    RépondreSupprimer
  37. En outre, il y a un tas de gens qui ne sont pas inscrits sur les listes électorales et tout le monde leur fout la paix.

    RépondreSupprimer
  38. Je ne criais pas nicolas,je faisais un constat, c'est tout, parler de droit et de liberté dans un acte qu'il est plus une fuite ou une facilité, c'est en perdre sa valeur mais de toute façon à quoi bon, pas vrai!
    Quand à M. GOUX, et à tout ses abstentionnistes s'ils se plaisent dans leurs baskets, ainsi soit ils!
    C'est vrai que je suis en colère, désolée de l'avoir exprimée chez toi même si je ne retire rien de ce que j'ai dit!

    Quand à la greluche, elle vous salut bien bas cher didier, le camp de rééduc, c'est toujours inutile pour les cas désespérés -)))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.