27 mars 2010

Virer Malek Boutih !

Le Parisien : "Malek Boutih, membre du Bureau national du , a qualifié vendredi de "faute politique et morale" la "décision" de la majorité de gauche en Ile-de- de ne pas confier de vice-présidence à Ali Soumaré, qui avait été accusé à tort par l' d'être un "délinquant multi-récidiviste".
"La décision de la majorité de gauche en Ile-de-France, de ne pas accorder de vice-présidence à Ali Soumaré, tête de liste en Val-d'Oise, est une faute politique et morale", affirme M. Boutih dans un communiqué."

Quand un membre du BN tire à ce point contre le parti...

15 commentaires:

  1. Des réactions excessives des deux côtés, le Ps devrait former les membres du BN à mieux communiquer. Ils en ont un grand besoin...

    RépondreSupprimer
  2. Boutih pose une vraie question... même cas dans le NPDC...

    par contre sur le cumul pas de soucis un exemple Dray Déjà député et maintenant VP de région.

    RépondreSupprimer
  3. Malek Boutih pose la vraie question de la "promotion politique" au sein du PS.
    Les places de vice-présidence s'arrachent et se partagent entre camarades ayant déjà "fait leurs preuves" (en clair : les sortants, les maires et conseillers généraux cumulards, etc).
    Ali Soumaré ne fait pas partie de ce "cercle"-là... mais ce n'est pas le seul !

    RépondreSupprimer
  4. Stef,

    Mieux communiquer... Avoir du bon sens, oui !

    Marc, Thierry,

    Qu'il réserve ses questions en interne du PS !

    Marc,

    Pour le cumul, on est d'accord. Mais le machin voté par les militants début octobre a dit : après les régionales. C'est peut-être con et critiquable, ce qu'on a fait à l'époque, mais c'est comme ça.

    Thierry,

    Il était tête de liste dans son département, c'est déjà pas mal ! En plus, grâce à la droite, il est connu !

    RépondreSupprimer
  5. ça aurait donné plus de panache à la victoire...dommage car c'est (encore) une occasion ratée de montrer que les politiques peuvent changer et ressembler aux électeurs. De plus, ça aurait flanqué un sacré coup de pied au Q à Ponia et ses pieds nickelés !

    RépondreSupprimer
  6. Il faut boutih Malek hors du PS ! À moi Jehanne la Pucelle !

    RépondreSupprimer
  7. Euh…
    J'avoue que sur le coup, comme ça, je m'en fous un peu !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. C'est le grand n'importe quoi ... Avoir été agressé par la droite donnerait donc un droit automatique à un poste de direction ? Il ne faut pas tout mélanger non plus.

    RépondreSupprimer
  9. Ils sont très cons, au PS, ou simplement les postes et demi-postes ont trop de prix (au sens propre) pour être donné à quelqu'un à peine sorti de la base?

    RépondreSupprimer
  10. Je ne vois pas ce qu'il y a de scandaleux à penser qu'un conseiller régional juste élu pour son premier mandat n'a pas vocation à devenir immédiatement vice-président.

    RépondreSupprimer
  11. @Romain P. scandaleux: non. Mais les mœurs qui rebutent les Français persistent: le non-cumul des mandats, au lieu de devenir une réalité, restera un attrape couillons dans un programme électoral à venir.

    RépondreSupprimer
  12. Tous,

    Le poil dans la main continue à me caractériser, ce matin. Merci pour vos coms.

    RépondreSupprimer
  13. Il faut signaler tout de même la désignation d'Abdelhak Kachouri, 12e vice-président chargé de la citoyenneté, de la politique de la ville et de la sécurité.
    Abdelhak a 33 ans et était complètement inconnu au bataillon il y a un an...
    Il a fait en Seine-Saint-Denis une très bonne campagne.

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui, maintenant qu'il passe au PS.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.