15 mars 2010

La victoire aurait pu être belle

Je voulais faire un deuxième billet sur les Régionales ce matin, détaillant les résultats des régions qui me sont chères.

Mais les copains socialistes des Côtes d’Armor sont sous le choc, ce matin : « Jacqueline Chevé, sénatrice des Côtes-d'Armor et conseillère régionale sortante (PS), est décédée, cette nuit, à l'âge de 48 ans, des suites d'une longue maladie. » « Née à Merdrignac (22), cette mère de deux enfants avait été élue conseillère municipale de l'opposition de Loudéac en 2001, sur la liste de l'ancien député Didier Chouat, puis en 2008, toujours dans l'opposition, sur celle du socialiste Robert Rault. »

Jacqueline Chevé était candidate aux Régionales, derrière Jean-Yves Le Drian, sur la liste des Côtes d’Armor menée par Thierry Burlot.

Ce matin, je pense beaucoup aux copains de l’opposition, à Loudéac. Je pense beaucoup à Louis qui était avec elle, sur cette liste aux municipales et avec qui elle avait beaucoup travaillé. Je pense à Yann qui la connaissait très bien, aussi.

Je pense aussi à sa belle famille qui a toujours été proche de ma famille, à ses enfants.

Je pense surtout à Philippe, son mari, avec qui il m’arrivait souvent de discuter.

Avec toute mon amitié.

10 commentaires:

  1. 48 ans, punaise, c'est jeune ça pour mourir ...

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai rencontré aux sessions de la Région. Une femme dynamique qui aimait la vie et la justice sociale. Pensées à ses proches.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour eux. Je ne l'avais rencontrée qu'une fois, à une fête de la musique, la dernière avant son élection.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle tristesse.

    Il me semble que tu avais déjà parlé d'elle, sur un billet.

    RépondreSupprimer
  5. C'est une bien triste nouvelle au lendemain des élections. Ce doit être terrible pour sa famille et ses proches.

    RépondreSupprimer
  6. Bordel.
    Ce serait quand même sympa que le cancer arrête de s'en prendre aux gens trop jeunes pour mourir…
    :-|

    RépondreSupprimer
  7. Je vous remercie pour vos messages de soutien. L'admiration que je lui porte est à l'égal de mon amour. Malgré sa maladie (3 cancers successifs depuis 2006), malgré les souffrances occasionnées par les traitements toujours plus agressifs, elle a toujours voulu aller de l'avant, ne se ménageant jamais.
    Philippe Chevé, Romain et Marine

    RépondreSupprimer
  8. Elle va nous manquer.
    Mes pensées les plus tendres vont vers ses proches, sa famille et ses amis.
    Chantal CHEVRETTE/URVOY

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.