18 mars 2010

Closes, toujours !

Chantal Brunel, député UMP de Seine-et-Marne, va déposer une proposition de loi pour permettre la réouverture des maisons closes.

« On peut imaginer qu’elles se regroupent à plusieurs, à l’image des cabinets de professionnels, comme les experts comptables ». Je ne sais pas si l’image est bien choisie. A priori, un expert comptable n’a rien de bandant mais il y a peut-être expertcomptablephiles.

59% des Français y sont favorables. Essentiellement des hommes.

« On estime qu’entre 20.000 et 30.000 prostituées proposent leurs services en France. 80% seraient d’origine étrangère. » Ah ! Quand j’étais consultant, j’étais bien Français…

Françoise Gil est « sociologue et membre de l’association Femmes de droit/Droits des femmes ». Elle est contre l’ouverture des maisons closes.

« Si Françoise Gil se positionne contre la réouverture des maisons closes, elle soutient l’autorisation des maisons ouvertes, lieu regroupant des prostituées mais sans proxénète ou responsable. Il suffirait pour cela "d’abroger l’article de loi pénalisant le racolage", et non d’autoriser l’ouverture de lieu dédiés aux services sexuels. »

Des maisons ouvertes contre les maisons closes ! Un nouveau match ?

Tout ce que je sais, c’est qu’il faudra renforcer la sécurité en ajoutant des caméras de vidéosurveillance. Ou tourner un film de série B.

21 commentaires:

  1. Hum voyons voir... Un blogueur politique qui parle de ca en faisant la publicité etc... Une baisse tendancière des CA des bistro, je ne vois qu'une réponse à ma question...

    Le patron de la comète songe à la reconversion !

    Ce ne sera plus "Au bistro !" mais "Au bordel bordel !"$

    :)

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! C'est pour ça qu'il fait rénover l'appartement de fonction !

    RépondreSupprimer
  3. Ouvriérisme assumé : je ne saurais critiquer ton article, à l'inverse, ces deux "porte-parole"... Pourquoi ne pas plutôt demander l'avis des seuls et seules concernés, à savoir, les personnes qui se prostituent ?

    RépondreSupprimer
  4. Depuis quand on demande leurs avis aux intéressés ? ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, enfin, si c'est pour se taper une pute aux cabinets, pas la peine d'une loi pour ça, hein !

    RépondreSupprimer
  6. Ah mais non ! Chantal Brunel, porte parole de l'UMP (je l'ignorais !) est elle aussi pour les maisons ouvertes :
    http://www.chantalbrunel.fr/blog/2010/03/interview-de-votre-d%C3%A9put%C3%A9e-dans-le-parisien-de-ce-jeudi-18-mars-.html
    Cela dit, si c'est pour faire entrer les client, il vaut mieux ouvrir !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. 59% c'est à peu près le % d'abstentionistes au 1er tour.
    On sait donc ou ils étaient.

    RépondreSupprimer
  8. Poireau,

    Bonne remarque. Le type qui a fait l'article que je cite a été un peu léger.

    Jacques,

    Ah les cochons ! Mais la politique n'est-elle pas un peu de la prostitution ?

    RépondreSupprimer
  9. Je me souviens d'une interview de Marthe Richard qui racontait l'abattage des filles dans les maisons closes...

    RépondreSupprimer
  10. Ne soyons pas dupes.
    Il n'y a qu'une seule raison pour que le sujet soit évoqué, et je ne crois pas qu'il s'agisse du bien être et de la santé des prostituées.

    RépondreSupprimer
  11. Dante,

    Selon les rites Hallal, j'espère ?

    Tzatza,

    Développe...

    RépondreSupprimer
  12. Bah, je pensais que c'était évident...ce qui intéresse, c'est surtout qu'il s'agit d'une activité qui échappe en grande partie aux impôts. La mise en conformité avec la législation permettrait d'augmenter la perception.
    Sur le même sujet, il faudra suivre la légalisation du cannabis et des autres drogues qui va probablement revenir sur la table dans quelques années lorsqu'il faudra bien remplir la tirelire.

    RépondreSupprimer
  13. Tzatza,

    Je ne suis pas sur que ça rapporte une fortune ! Et faire des contrôles sera impossible : c'est assez délicat de payer par CB pour une pipe.

    Pour ce qui concerne le trafic de cannabis, j'avais vu un article comme quoi il serait mieux au noir, permettant d'entretenir l'économie des cités. Je ne sais pas...

    RépondreSupprimer
  14. @tzatza Ben non! Les putes paient déjà des impôts, voyons! J'ai habité à Paris un étage au-dessus d'une kikithérapeute en studio, et il est arrivé un jour qu'elle peste contre son avis d'imposition, alors qu'on discutait devant les boites aux lettres.

    RépondreSupprimer
  15. Il faut faire un sondage sur openask.

    Etes vous open à l'opening des maisons ouvertes contre les maisons closes ?

    RépondreSupprimer
  16. Je reste ouvert à toutes propositions.

    RépondreSupprimer
  17. Un autre billet intéressant sur le sujet, ici:

    http://www.ymadeline.fr/oui-a-la-reouverture-des-maisons-closes/

    Les voies des maisons sont étonnantes!

    RépondreSupprimer
  18. Conversations entre hommes.

    Les prostituées paient des impôts.

    Un lieu qui pour les protéger des pervers en tous genre pour leur sécurité physique, pour leur santé, peut-être une bonne idée.. Un genre de scop, en quelque sorte.


    Nicolas, tu as raison.


    De toute façon, seul l'avis des intéressées compte.

    Celui des intéressés par contre.

    RépondreSupprimer
  19. Chistie,

    "seul l'avis des intéressées compte."

    Bof.

    "seul la vie des intéressées compte."

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.