10 mars 2010

Luc Chatel s'attelle au remplacement

« Le ministre de l'Education Luc Chatel a confirmé ce mardi trois mesures évoquées en janvier pour remplacer les professeurs absents, dont le recours à des étudiants ou des retraités. Ses annonces ont été diversement accueillies. » Diversement ?

Ca ressemble un peu à la suppression de la retraite, non ?

Sérieusement… Nous avons d’un côté, un gouvernement qui se vante de diminuer le nombre de fonctionnaires en ne remplaçant pas un départ à la retraite sur deux. De l’autre côté, un gouvernement qui trouve une solution pour contourner la baisse des effectifs… en requérant du personnel supplémentaire.

Tiens ! Je vais vous offrir une jolie illustration (source des chiffres) avec l'évolution du nombre de profs.

Je suis toujours surpris par ses gouvernements de droite incapable d’avoir une vision globale. 32000 postes en moins et la nécessité de payer du monde en plus pour boucher les trous…

Et après, on s’étonne que les enseignants se mettent en grève.


"A l'annonce de Luc Chatel, la FCPE, première fédération des parents d'élèves, s'est félicitée que "l'ampleur du problème [ait] enfin été reconnue".  Philippe Vrand, président de la Peep, a affirmé à l'AFP (Agence France Presse) que ces mesures allaient "dans le bon sens", satisfait de voir "la continuité du service public assurée"."

La réaction des associations de parents d'élèves est surprenante. Ils se réjouissent alors que le gouvernement présente un dispositif qui permettra d'accélérer la mise en lambeaux du machin qui devra éduquer leurs mômes...

5 commentaires:

  1. Au sujet du remplacement des profs absents, certains titres d'articles et déclarations sont carrément scandaleuses.
    Il faut savoir que la plus grande partie des 50.000 "titulaires remplaçants" ne remplacent personne ! (mon article ici.)

    RépondreSupprimer
  2. C'est exactement ça : il n'y a aucune vision d'ensemble de la situation, à l'éducation nationale...Et je crois qu'il y a aussi une réelle volonté de faire le jeu du privé...

    La PEEP est le syndicat de droite...Ceux qui l'année prochaine, s'ils ont les moyens, mettront leurs gosses dans le privé...Sans doute...

    CC

    RépondreSupprimer
  3. Arg, J'avais pas répondu à Thierry. Mais j'ai commenté chez lui, ça compense, hein ? Et je lui ai envoyé une visiteuse, je crois bien...

    CC,

    Mes parents étant enseignants (à la retraite ou mort depuis longtemps), je connais la PEEP ! L'ennemi...

    RépondreSupprimer
  4. Je suis con ! Je n'avais pas fait le lien entre la suppression des postes et la nécessité de remplacer.
    On dirait un gouvernement à la Bézu, non ?
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.