23 mars 2010

Par le siège

Sympathique tableau qui montre un éclairage différent du résultat de l'élection de dimanche dernier : l'évolution du nombre de sièges.

25 commentaires:

  1. Voilà qui remet en perspective le pseudo-retour du FN, gros ogre aux pieds d'argile. Si l'on ajoute l'abstention maousse, le FN ne pèse toujours que peu de choses en fait.

    RépondreSupprimer
  2. Dorham,

    Oui, il a pris une bonne claque contrairement à ce qui est affiché !

    RépondreSupprimer
  3. Aie pour le front de gauche, glissement des voix vers EE ??
    Bonjour Nicolas....

    RépondreSupprimer
  4. Bon, ben la majorité présidentielle ne s'en sort pas si mal ! En progression, non ? :)

    RépondreSupprimer
  5. Corto,

    Oui, d'ailleurs je voulais commenter chez toi mais j'ai été interrompu (ben ouais, je bosse aussi).

    Ce sont, en fait, les extrêmes qui prennent des claques (et le Modem, qui est l'extrême rien).

    RépondreSupprimer
  6. En 2004, le FDG n'existait pas.le PCF faisait liste commune dès le 1er tour sauf dans quelques régions. C'est surtout le PCF qui perd en élus, mais ça c'était le prix à payer pour ne pas finir comme le parti radical de gauche... et pour gagner une certaine autonomie et être critique, voire s'opposer, si la majorité P"S" déconne dans certains conseils régionaux.

    RépondreSupprimer
  7. Pour le Modem, on peut parler d'atomisation complète, non ?
    Je trouve que ça clarifie la situation. Le risque maintenant c'est que les opportunistes du nouveau centre (né de l'ancien centre !) aille occuper cette place pour rameuter vers l'UMP !
    :-))

    [Pour compter les opportunistes du nouveau centre c'est facile, c'est quasi 100% !].

    RépondreSupprimer
  8. Modem = extrême rien : j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  9. Didier,

    Moi aussi...

    Poireau,

    Ce n'est pas vraiment un risque : c'est ce qu'ils auraient du faire dès le départ !

    RépondreSupprimer
  10. Ca montre également que la majorité présidentielle racle un peu d'électeurs chez le FN.
    On le savait plus ou moins, maintenant c'est très clair.
    Par ailleurs, les voix du MoDem vont plus facilement à gauche qu'ailleurs quand elles sont exprimées ce qui n'est pas toujours le cas.

    RépondreSupprimer
  11. Flèche,

    Oui, l'évolution des sièges est assez claire ! (mais d'autres facteurs entrent en jeu).

    RépondreSupprimer
  12. Marine et Jean-Marie ne s'en vantent pas, de ça !

    RépondreSupprimer
  13. Des sources, Nicolas, des sources !!!

    RépondreSupprimer
  14. Oups j'avais pas vu le lien... pas assez net le bleu ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Elles sont là ! En lien sous "sympathique tableau".

    RépondreSupprimer
  16. A noter que sur les ~90 élus perdus par le FdG, quinze sont perdus à la Réunion, grâce au PS, qui du coup, y perd lui aussi un siège.
    Quand on veut tout faire pour empêcher une victoire de "l'autre gauche", on ne fait que donner une victoire facile à la droite.

    RépondreSupprimer
  17. Robin : A la Réunion, le PS n'allait quand même pas s'associer à l'UMP. C'est comme avec Frêche, il y a des défaites honorantes quand même !
    :-))

    RépondreSupprimer
  18. Je ne sais si votre commentaire est ironique, mais quand on fait 13%, on est tout de même censé rejoindre l'autre liste de gauche (FdG) qui en a fait 30% au premier tour. En choisissant de se maintenir au second tour, le PS offrait la Réunion à la droite. Merci à eux. (là c'est ironique).

    RépondreSupprimer
  19. Nicolas, il ne s'agit de me consoler, je ne suis pas au PCF... :-)

    RépondreSupprimer
  20. Avec les critères monétaristes et néo-libéraux de l'UE à respecter, par rapport à Sarko, un socialo à l'Elysée apporterait juste un peu de vaseline pour faire un peu moins mal...

    RépondreSupprimer
  21. Les grands gagnants, finalement, c'est chez EE, ils ont siphonné les voix du Modem… Très bien, ce tableau, tu l'as accroché dans ta chambre?

    RépondreSupprimer
  22. DPP,

    Oui, tu peux continuer à taper sur le PS.

    Le Coucou,

    Non, il ne va pas avec mes posters du Che.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...