07 décembre 2011

Abolition de la peine d'amour

« La nécessité d’abolir la prostitution fait débat dans la société, pas à l’Assemblée nationale. Hier, les députés, à l’appel de tous les présidents de groupe, gauche et droite confondues, ont voté une résolution reconnaissant officiellement «la position abolitionniste de la France». » (source)

Les députés semblent unanimes : ils feraient mieux de lire les billets de mes confrères mais néanmoins amis tauliers des blogs Intox2007 et Lyonnitude(s). Cette loi fait suite à un rapport parlementaire dont j’avais parlé en début d’année, de même qu’Olympe, d’ailleurs, l’avis d’une femme me semblant plus précieux que celui d’un homme…

A l’époque de ce débat, une majorité de mes interlocuteurs étaient comme moi, contre cette mesure, et je ne vais pas refaire, maintenant, un argumentaire qui ne serait que du rabâchage : pour vous forger une opinion, lisez les trois billets que je viens de signaler.

Ainsi, j’en arrive à me demander comment des députés en viennent en défendre ce texte à la quasi unanimité alors qu’il semble qu’une partie des français ayant un avis sur la question y soient opposés.

Un petit tour par lesite de l’Assemblée Nationale pour voir le compte rendu des débats…

Les propos sont de Danielle Bousquet qui défend « la proposition de résolution abolitionniste de la prostitution » (on n’en est pas encore à la pénalisation des clients), députés PS du 22…

« Il s’agit de réaffirmer que les principes de l’abolitionnisme, officiellement adoptés par la France, doivent être proclamés haut et fort, à une époque où la prostitution semble se banaliser en Europe. »

Ah ! On va d’emblée vers une législation contraire aux pratiques européennes. D’ici qu’une agence de notation de la prostitution nous retire notre AAA de baise.

Bon ! Vous êtes assis ? Parce qu’on est quand même la pour rigoler.

Je continue à citer : « Tout doit être mis en œuvre pour proposer des alternatives crédibles à la prostitution. »

Vous avez donc le choix. Pour ma part, je vois trois alternatives à la prostitution : le mariage (ou le concubinage), la branlette et le viol.

« Nous avons rencontré plus de deux cents personnes, dont une quinzaine de personnes prostituées ou s’étant prostituées. »

Tu parles d’un boulot ! Faire un rapport sur la prostitution en interrogeant 15 prostituées ou ex et 185 personnes à peine concernées (je suppose qu’il s’agit de féministes en peau de lapin, de fonctionnaires de police, de bénévoles bien-pensants, de psychomachin, de toubib…)

« Nous nous sommes ainsi rendus en Belgique, aux Pays-Bas, en Suède et en Espagne. Nous avons pu voir, je le souligne, toute la mosaïque des réponses apportées à la prostitution, depuis la zone industrielle de La Jonquera, de l’autre côté de la frontière espagnole, où se concentrent certains des plus grands bordels d’Europe, jusqu’aux rues de Stockholm, en passant par les quartiers rouges de Bruxelles et de La Haye et les puticlubs de Madrid. »

On appelle ça du tourisme sexuel, non ? (smiley, les gens). Toujours est-il que j’aurais voulu avoir la liste des réponses apportées à la prostitution plutôt que des déclarations d’intention.

« Accepter, voire promouvoir, l’existence d’une sous-classe de femmes qui n’auraient pas les mêmes droits que les autres contrevient absolument à l’affirmation de cette égalité. »

Voir le billet d’Olympe… Je me demande si les femmes de ménage que je croise tous les matins au bureau (leur boulot est de faire le ménage avant que j’arrive pour que je puisse être peinard) ne se sentent pas plus dans une sous-classe de femmes que les prostiputes…

« Ces personnes prostituées sont le plus souvent exploitées par des réseaux. »

Oui, les femmes de ménage de mon bureau sont exploitées par une société privée qui fait du bénéfice sur leur dos.

« Quand la société considère que le corps des femmes peut être une marchandise comme une autre, il n’est pas possible de penser les rapports entre les femmes et les hommes de manière égalitaire. »

Voir le billet d’Intox2007 : la prostitution n’est pas exclusivement féminine (il dit plein d’autres choses passionnantes, par exemple à propos de la prostitution des étudiants qui sont obligés de se prostituer pour payer leurs études, l’alternative étant d’arrêter les études… D’ailleurs Madame Bousquet l’évoque).

« Si la prostitution peut sembler lointaine, si, pour certains, elle n’est pas un problème, c’est parce que nos proches y sont rarement impliqués. La banalisation actuelle de la prostitution chez les jeunes, qu’ils soient lycéens ou étudiants, à une époque où la précarité s’aggrave, devrait pourtant interpeller tous les citoyens. »

Oui, et ? On fait quoi ? On augmente les impôts pour donner un revenu aux étudiants ?

« C’est pourquoi il faut expliquer aux enfants, dès leur plus jeune âge, qu’une personne ne peut être ni achetée, ni vendue, ni exploitée. Car, dans nos sociétés, les garçons continuent d’être socialisés de manière à devenir de potentiels clients de la prostitution : l’usage de la pornographie, l’image des femmes, la banalisation des établissements de « commerce du sexe » y contribuent. »

Ah ! Nous y voila… Un de ces jours, on va aussi interdire la pornographie. Puis l’érotisme. Puis les films sentimentaux ?

« Voter la résolution que nous vous proposons, mes chers collègues, c’est vouloir que la France, sans régir les comportements des individus, affirme un certain nombre de valeurs collectives, comme le refus d’organiser et de promouvoir la marchandisation des êtres humains, comme l’égalité entre les femmes et les hommes, comme le respect de soi et de l’autre. »

Ah ! Non ! Nous y voila vraiment : il s’agit donc uniquement d’une position de principe…

Tout ça pour ça…

22 commentaires:

  1. je suis bien d'accord avec toi.
    Ah et le billet d'Olympe a disparu ?

    RépondreSupprimer
  2. L'état ne prend-il pas des impôts sur le revenu des prostitués? Il serait donc le premier exploitant, euuuuuh bénéficiaire de la prostitution?

    RépondreSupprimer
  3. l avis de dsk ..............de carla lala .... des clients dans la p......... de luxe .. j en connait qui ont du mal a en trouver ... (en province) bien appréciées...

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve vos arguments idiots, et ceux de la dé-puté pas si inintéressants !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un commentaire un peu long, désolé, ça m'évite un billet..

    Quand tu dis "j’en arrive à me demander comment des députés en viennent en défendre ce texte à la quasi unanimité alors qu’il semble qu’une partie des français ayant un avis sur la question y soient opposés." ...ça serait plutôt un argument en faveur du texte, ça démontrerait même un certain courage (c'est pas souvent). on se souvient du débat sur la peine de mort et de la loi sur l'avortement.

    Pour le reste, je fais parti de ceux qui considèrent ça comme absurde. En France on va abolir la tempête, les inondations, et les tremblements de terres. On va aussi abolir la cigarette, le ricard etc..

    Bref il nous baladent avec un vocabulaire moralisateur. En fait il y deux choix:

    1/ Tolérance Zéro, pénalisation à tout va. (avec les conséquences que l'on connait voir billets mentionnés plus haut)

    2/ Contrôle, assistance et règlementation.. sanitaire, social etc

    Ils ont décider d'aller sur l'option No1, je ne suis pas sûr qu'ils comprennent de quoi il s'agit vraiment, mais pourquoi pas? Chacun son avis.

    Cependant, comme beaucoup sont de gauche, ils ne veulent pas parler de Police, de Tolérance Zéro etc.. et ils nous pondent: l'abolition!

    RépondreSupprimer
  6. Pas à pas, sans s'en rendre compte, nous nous dirigeons vers un Etat Policier.

    C'est peut être inévitable?

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je n'arrive pas non plus à trouver le billet d'Olympe.

    RépondreSupprimer
  8. Marronnier du genre :

    - La récidive
    - Les putes
    - Les délinquants en culotte courte
    - Le droit de vote des étrangers
    - La lettre au père noël
    - La rondelle en plastique à Johnny
    - Mes couilles en branches...

    Font chier ... z'ont rien d'autre à foutre!

    RépondreSupprimer
  9. J'avais vu un reportage sur une prostituée (ou des infirmiers/infirmières je ne sais plus) qui "faisait jouir" les handicapés… certains ne peuvent même pas se masturber seuls. Dans ce cas, n'est-ce pas un service honorable et charitable ?

    RépondreSupprimer
  10. Comme @CaptainHaka: z'ont rien d'autres à foutre?

    RépondreSupprimer
  11. Pareil que Captainhaka et El Camino.

    (Comme quoi…)

    RépondreSupprimer
  12. Faudrait faire le tri dans les arguments des uns et des autres. Par exemple,tu ne peux pas rester indifférent au fait que des gamines mineures arrivent des pays de l'Est ou d'Afrique noire et sont mises sur le trottoir par des types incroyables qui leur ont fait subir le pire pour les soumettre ... On ne peut intervenir que par la répression.
    Les salopards qui vont les "tirer" au bois, excuse moi d'être grossière, il n'y a pas d'autre mot,je trouve que ce sont des "sous-hommes" ...Je suis d'accord avec toi pour le parallèle avec la vie des ouvrières ... il n'y a pas si longtemps,elles subissaient des viols au travail, de la part du chef, des collègues, du patron ... et elles se taisaient pour garder leur place ... Toutes les femmes n'ont pas la carrure de Gervaise ... Quant aux jeunes étudiants qui se prostituent ... eh bien,je n'en connais pas parmi mes étudiants ... les étudiants qui ont des pb, un prof'à la hauteur les repère, nous parlons entre prof' et avec l'administration, on travaille ensemble ... moi,j'approche le jeune, j'aide.Il y a des fonds sociaux qui se débloquent, un service médical ...C'est mon quotidien. Et mes étudiants m'ont invitée plusieurs fois à la fin de l'année ... "Madame, Madame,on compte sur vous, on s'fait un Mac'do ! ..."

    RépondreSupprimer
  13. Ben zut pareil que Didier Goux , captain haka et El Camino: z'ont rien d autres a faire ?

    RépondreSupprimer
  14. Merci à tous.

    Marlowe,

    Ton commentaire est idiot. Il n'a aucun argument.

    Apolline,

    Oui il faut lutter contre les "dérives" notamment les réseaux mais l'interdiction est impossible et peut être pas souhaitable.

    Rimbus,

    Pense à ceux qui ont un iPhone dans une main et une bière dans l'autre. (smiley et tout ça). Il y avait eu un article dans le Parisien.

    Lg,
    Pour les deux textes dont tu parles il n'y avait pas unanimité et ils ont débouché sur quelque chose de concret pas sur du tourisme sexuel ou des réseaux mieux organisés et encore plus dégradants.

    RépondreSupprimer
  15. mon billet est bien toujours là je ne sais pas pourquoi ton lien n'est pas bon.
    son intérêt réside surtout dans les commentaires que j'avais fini par fermer

    RépondreSupprimer
  16. J'avais oublié de dire que j'étais d'accord avec le maintien de la loi actuelle qui réprime le proxénétisme et non la prostitution.Et aussi de dire à quel point il est délicat de protéger les prostituées sur le plan sanitaire et toussa,sans pour autant satisfaire la demande de certaines associations qui demandent un "statut" des prostituées, avec cotisation à l'urssaf comme travailleur indépendant ! ... La prostitution ne doit pas être érigée au rang de "travail", tout au moins, c'est mon opinion.

    RépondreSupprimer
  17. Mékissonkon !

    (Rien d'autre mais beau billet. Je n'avais pas vu cette info ! :-)].

    RépondreSupprimer
  18. Merci les gens !

    Olympe,

    Il est mauvais chez Romain Blachier où je l'ai récupéré ! Ce que je ne comprends pas c'est qu'il était bon hier puisque j'ai relu ton billet...

    Je comprends rien...

    RépondreSupprimer
  19. Je sais, mais je voulais pas développer parce que ça me fait chier ! Je vais pas essayer de convaincre des gens qui sont pas d'accord avec moi, c'est une perte de temps, non ? Mais c'était juste pour dire que j'étais pas d'accord précisement. Par contre, je suis bien d'accord avec Appoline. Voilà, désolé, je distribue des bons points mais c'est comme ça.

    RépondreSupprimer
  20. Marlowe,

    Ta présence n'est plus la bienvenue dans ce blog. Un crétin qui vient dire que mes arguments sont idiots puis dire qu'il n'est pas d'accord avec moi qu'il l'est avec une commentatrice d'accord avec moi : j'ai mieux à supporter.

    RépondreSupprimer
  21. Ououh, je me fais taper sur les doigts !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...