21 décembre 2011

On ne parle pas de Marine Le Pen : on parle aux électeurs !


Une fois n’est pas coutume, je recopie ici entièrement un article du Monde, à propos de Jean-Christophe Cambadélis.

« Jean-Christophe Cambadélis, député PS de Paris, a enjoint aux socialistes d'expliquer que "Mme Le Pen, c'est Sarkozy en pire".

"Il faut démystifier Mme Le Pen", a déclaré le député ex-strauss-kahnien à la presse dans les couloirs de l'Assemblée nationale, mardi 20 décembre. "Marine Le Pen est un danger pour la démocratie. C'est un danger pour les socialistes parce qu'elle empêche que les déçus de Nicolas Sarkozy se portent sur François Hollande."

"Je dis à tous ces gens : vous vous trompez de colère", a ajouté M. Cambadélis, au sujet de l'électorat populaire prêt à voter Marine Le Pen. "Le vote pour Mme Le Pen, c'est le succès de Nicolas Sarkozy au bout. Voilà pourquoi il faut voter pour François Hollande dès le premier tour. Il faut faire la campagne qui permette de battre Nicolas Sarkozy et ne pas se tromper de colère."

"Mme Le Pen, c'est la sortie de l'euro, donc une situation où les petits épargnants et ceux qui ont le moins d'argent auraient les plus grandes difficultés", a-t-il dit. »

Je ne sais pas exactement quelle place occupe aujourd’hui ce gars dans l’organigramme du PS. Préposé aux conneries, peut-être ?

On ne gagnera pas l’élection en parlant de Madame Le Pen mais en parlant à ceux qui envisagent de voter pour elle !

Expliquer ainsi aux électeurs que « Mme Le Pen, c’est Sarkozy en pire », ça équivaut à leur dire que Sarkozy a échoué et que Mme Le Pen pourrait, elle tenir réellement les promesses.

Expliquer aux électeurs que « Mme Le Pen, c’est la sortie de l’Euro. » alors qu’ils mettent sur le dos de l’Euro et de l’Europe une partie de nos maux est une très mauvaise idée.

D’une manière générale, prendre les électeurs pour des imbéciles ne me parait pas être une très bonne stratégie… Ce n’est pas ainsi qu’on battra Nicolas Sarkozy. Car la personne à battre est bien l’actuel Chef de l’Etat.

Laissons Marine Le Pen à ses passes d’arme avec Eva Joly.

11 commentaires:

  1. Ce think tank a perdu une chenille .

    RépondreSupprimer
  2. Heu... Tu me prends au réveil, là !

    RépondreSupprimer
  3. Les mecs comme Cambadélis, on peut vraiment les classer dans la catégorie des "nuisibles"...

    RépondreSupprimer
  4. ton billet me rappelle le positionnement de certains au PS qui ne voulaient pas parler à Bayrou mais qui voulaient parler aux électeurs du Modem.

    On a vu le résultat le 6 mai 2007

    RépondreSupprimer
  5. Imagines un Tank qui n'a qu'une seule chenille..

    Comme Blier dans le Grand Blond.. on tourne en rond merde.. on tourne en rond merde.. on tourne en rond merde..

    J'aime bien l'image du Think Tank avec une seule chenille .. illustre parfaitement le billet.

    RépondreSupprimer
  6. Mais il n'a pas tout à fait tort sur un point, à mes yeux : taper sans cesse sur Sarkozy ne fait pas venir les électeurs vers le PS. Il faut aussi expliquer pourquoi Marine est une imbécile, politiquement parlant parce que sur le plan humain je n'ai pas les moyens de vérifier !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Poireau,

    Il faut démontrer que son programme économique est mauvais, pour le reste, ne la mettons pas en avant.

    RépondreSupprimer
  8. Mais son programme est très intéressant. L'Europe étant une horreur, on peut être prêt à payer un certain prix pour en sortir.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.