06 décembre 2011

Panique à l'UMP

Nicolas Sarkory aurait déclaré que la situation est grave et que le pays avait besoin d’union. François Baroin appelle lui aussi à l’unité et estime qu’il faudra voter la règle d’or avant la Présidentielle.

François Hollande était l’invité de France Inter, ce matin. Je vous invite à réécouter l’émission ou à lire le « script » sur son tout nouveau site web.

Jean-François Copé était, lui, sur Europe1 et a dit : « les socialistes français sont tellement irresponsables qu'ils sont capables de privilégier l'intérêt politicien et de refuser de voter cette règle d'or » ! Parce que modifier la constitution sans changer de politique budgétaire serait responsable ? Continuer à accorder des avantages au plus riches n’est pas privilégier l’intérêt politicien ? « Comment expliquer aux Français qu’il y a des efforts à faire quand les plus privilégiés y ont jusque là échappé ? » (pour reprendre le titre du papier sur le site de François Hollande).

Jean-François Copé a dit aussi : « Les voilà de nouveau invités à la table des responsabilités. » La table des responsabilités sera à nous, j’espère, après le 6 mai…

« Est-ce que oui ou non compte tenu de l'urgence et de l'importance de la situation M. Hollande peut accepter de dire enfin on arrête avec ces propos germanophobes ridicules et déshonorants et dire que l'intérêt supérieur de la France et de l'Europe l'exige : "nous allons voter la règle d'or" ? »

Les propos germanophiles et déshonorants ont été tenus par Nicolas Sarkozy, ne revenons pas dessus.

L’intérêt supérieur de la France n’est pas de voter un texte mais, éventuellement, de ne pas être pénalisé par une dette. S’il y a des efforts à faire, ce n’est pas de mentir au peuple en leur faisant croire que ça ira mieux en signant un papelard.

Le Parlement ne votera pas cette règle d’or si d’importantes mesures fiscales et législatives ne sont pas mises en œuvre.

Le peuple français refusera de changer une nouvelle fois de constitution ou de traité européen pour nous enfermer dans des règles encore plus contraignantes. MM. Baroin, Copé et Sarkozy doivent comprendre que les peuples européens sont prêts faire un bras d’honneur à ceux qui nous enferment.

Clairement, avec ces déclarations, ces appels à l’unité, l’UMP tente de faire un procès en irresponsabilité aux Socialos en leur faisant porter le refus de la règle d’or et la dégradation de la note.

Le PS ne cèdera pas. C’est au peuple de se prononcer ; les élections sont dans six mois.

L’UMP fait une erreur importante : le Parti Socialiste ne peut pas céder. Outre que cette règle sans modification importante de la politique fiscale est totalement inique et inutile, en favorisant l’adoption de la règle d’or, le Parti Socialiste tournerait le dos au peuple et à la démocratie et donnerait raison à son adversaire électoral. La perte de l’élection serait alors inéluctable.

Dans le papier de François Hollande que j’ai mis en lien, il montre qu’une autre politique, raisonnable, posée et tranchée, est possible.

Pendant ce temps, les excités de l’UMP ne font que rappeler au peuple qu’ils sont aux affaires depuis dix ans et qu’ils sont les seuls responsables de la gravité de la situation.

Modifier la constitution pour des motifs électoraux à quelques mois d’une présidentielle ?

Ils nous prennent pour quoi ?

6 commentaires:

  1. Leur règle d'or coule un bronze sur l'avenir des peuples européens, oui (et je suis poli).

    RépondreSupprimer
  2. Biyé qui fait chaud au coeur.
    On va expliquer aux gens pourquoi on garde ce cap ...tracter,parler.Pour gagner et sortir le peuple de France de cette "mouise".

    RépondreSupprimer
  3. A vous lire, on a l'impression que le PS a du courage. Qui a commencé cette politique germano-libérale? Qui a commencé à mettre des gens à la rue, vers 11984? Pour moi, ce sera Marine Le Pen, je ne veux pas subir l'austérité socialiste ou umpiste et risquer de finir ma vie à la rue.
    Accessoirement l'Europe devient la pire menace pour les Européens.

    RépondreSupprimer
  4. Que trois commentaires, c'est une honte ! Très bon billet, j'espère que tu as raison. Je veux dire, je pense comme toi que c'est un piège politique mais est ce que la majorité des électeurs saura le percevoir ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. ils nous prennent pour quoi ? pour des cons… et fallait vraiment être con pour élire cette bande de margoulins.

    RépondreSupprimer
  6. Jardidi,

    Arrête de refaire l'histoire, la crise à commencé au début des années 70.

    MHPA,

    OUi, ça fait chier !

    Apolline,

    Oui, il faut en parler.

    Poireau,

    On n'est pas payés au nombre de commentaires...

    Rimbus,

    Ben ouais, l'électeur est con !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...