05 décembre 2011

Qui est insultant ?

N'ayant pas le temps de faire un billet ce midi, je copie ici le commentaire que Dorham a fait chez Corto, qui trouve que les propos de Nicolas Sarkozy que j'évoquais ce matin ne sont pas insultants, quand il parlait du "génocide" à propos des Allemands, pendant la campagne de 2007 :

""La France n'a pas à avoir honte de son Histoire. Elle n'a pas inventé la solution finale." L'Allemagne si !

Sous-entendu n° 1. Si la France avait inventé la solution finale, elle pourrait avoir honte de son Histoire. Heureusement, ce n'est pas le cas, elle peut être fière le France. [d'avoir aidé l'Alemagne dans sa grande œuvre...]

Sous-entendu n°2 : l'Allemagne qui a inventé la solution finale (et commis un génocide - le génocide le plus épouvantable de l'Histoire [auquel la France a participé]] peut avoir honte de son Histoire. Le maitre-étalon de la honte nationale, c'est l'Allemagne. CQFD.

Non seulement, c'est insultant mais c'est un type de germanophobie particulièrement datée, idiote, ignorante, mensongère, qui rappelle un peu ce que les français (du troquet) pensaient de l'équipe de foot d'Allemagne en 1982. Un équipe de nazis en shorts...

Rappelons que faire référence à Bismarck n'est pas faire référence à Hitler et aux crimes nazis. Bismarck était autoritaire mais il n'était pas un criminel. Il avait des vues expansionnistes mais n'avait pas le secret désir d'éradiquer une population. Il était un conquérant mais pas un psychopathe sanguinaire. Comparer le gouvernement de Merkel à cela n'a rien de germanophobe, en réalité. Si l'on comparait les français à Napoléon, vous trouveriez cela francophobe ? Non. Et à Pétain ? Vous trouveriez cela francophobe ? Oui.

Donc, dire d'un peuple qu'il peut avoir honte de son Histoire, entachée pour l'éternité, même très sournoisement, même par écart de langage pour vanter le mérite national, c'est sans aucun doute germanophobe, tout du moins insultant et grossier. J'aurais donc tendance à penser que les propos de Montebourg sont bien moins graves que ceux proférés par Sarkozy.

Bref... Comme l'écrit Nicolas, z'êtes mignons. "

7 commentaires:

  1. Plus que mignon surtout que Sarkozy a de grosses lacunes en histoire et que ses conseillers en la matière ont séché les cours croyant que sortir des grandes écoles suffisaient pour être cultivés ou intelligents. Sarkozy ferait bien d'éviter le sujet ou de prendre la bonne spécialiste avant d' s'aventurer dans des discours qu'il risque de ravaler avec pertes et fracas.

    RépondreSupprimer
  2. Heu je crois que le Napoléon a fait tuer BEAUCOUP de gens avec ses guerres... Mieux vaut parler d'autres choses.

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec toi ! ... Aucune gloire à n'avoir pas inventé la solution finale quand on a été aussi diligent à la mettre en oeuvre ! ...
    Je pense quand même que de là où ils sont, tous les petits enfants juifs cachés par des gens comme mes grands-parents, tous les résistants déportés qui doivent souffrir d'entendre de telles paroles, vont quand même lui porter la poisse ! ... Ce ne serait que justice.

    RépondreSupprimer
  4. PS
    Un antifaciste allemand qui était l'un de ses compagnons d'armes, a essayé de sauver mon grand'oncle lors de sa capture au cours d'un combat contre la 9e Panzerdivision SS Hohenstaufen. Il s'appelait Anton Lindner. Capturé à son tour, il a été, comme mon grand'oncle, torturé puis fusillé.
    Jamais je n'aurai de haine contre le peuple allemand : j'ai reçu cela en naissant. Notre actuel Président nous fait honte.

    RépondreSupprimer
  5. Les déclaration d'Helmut Schmitt, 92 ans, sont intéressantes en ce sens. En gros, il rappelle que l'Europe a été faite pour ça et que l'Allemagne ne devrait pas oublier combien cette construction a permis à ce pays de "rester dans ses frontières" et en paix !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...