08 décembre 2011

Bayrou avec la gauche, mais attention, la vraie, hein !

Alors que François Fillon a ouvert, au Sénat, le débat sur le droit de vote des immigrés aux élections locales et que je me suis prononcé contre, contrairement à un tas de gauchistes dont l’illustre Gauche de Combat qui a encore commenté sans avoir compris le billet, je suis pris d’une crise de rire.

Dans cette dépêche, je lis que : « François Bayrou (MoDem) dit oui tandis que le patron des centristes au Sénat, François Zocchetto, dit non. »

Voila que François Bayrou va voter comme les vrais gauchistes alors qu’un vulgaire social-traitre, comme moi, se prononce contre.

Il faut dire qu’en tant que « degauche », j’aurais tendance à ne pas vouloir stigmatiser les étrangers en leur accordant un droit mais en me demandant comment peut-on tolérer avoir des types dans le pays à qui on veut donner un droit de vote sans ce poser la question de savoir s’ils ne pourraient pas carrément devenir français.

C’est vachement difficile d’être de la vraie gauche. Surtout quand Bayrou est d’accord avec ses positions.

Ceci est compliqué.

Méluche dénonce Hollande qui estimerait possible de gouverner avec Bayrou mais les partisans de Méluche sont pour un texte approuvé par Bayrou mais auquel je suis opposé alors qu'il est proposé par mon propre camp politique ayant comme candidat Hollande que je défends depuis le début des primaires.

Si le monde pouvait être binaire, ça faciliterait l'analyse politique pour beaucoup de militants...

Ca ne me dit pas qui est François Zocchetto. Mais je suis d'accord avec lui. D'ici qu'il soutienne Morin, je suis mal...

16 commentaires:

  1. Il faut rapidement s'éloigner de ces distractions ..

    Franchement il n'y a pas plus contre-productif qu'une proposition de loi comme celle là au Sénat. Qu'on soit Pour ou Contre on doit bien avouer que les Sénateurs de Gauche tendent le bâton pour se faire taper dessus.

    Précarité, fragilisation des plus démunis, chômage, finances.. Révision du système fiscal. Réduction des inégalités. Le PS a des tas de chantiers à travailler. Des opportunités de dire les choses. Mais on occupe le journal de 20H avec le vote des étrangers!! ou bien la prostitution!!

    M. Hollande doit reprendre la main rapidement pour garder la campagne centrée sur ce qui compte.

    encore trop long.. désolé Nicolas

    RépondreSupprimer
  2. Mais non ! Ça n'est jamais trop long. Le PS fait monter le Fn pour faire chier Sarko : il faut toujours voir le bon coté des choses.

    RépondreSupprimer
  3. Je.n'ai rien compris... Tu sais je peine à distinguer les adorateurs de la rigueur... qui sont allés voir Merkel ou le SPD...

    En Grèce, il y a les mêmes dans un gouvernement avec l'extrême droite... pour respecter les critères du Traité de Lisbonne..

    RépondreSupprimer
  4. trois ans que tu me prends pour un débile et tente de me faire passer pour un con, et trois ans que ça ne marche pas, sauf auprès d'afficionados à la cervelle en forme de pois chiche... Tu veux pas essayer autre chose ? ça fini par me lasser...

    Quand à ceux qui me connaissent vraiment, ils savent bien que cela ne me gêne nullement d'être en accord sur certains points avec Bayrou... ni que je le sois avec toi ! Il ya des sectaires et des coincés dans leurs certitudes partout... Même chez les bataves. S'il suffisait d'être au front de gauche pour être sectaire et aveuglé, ça se saurait. Pour en revenir au thème de ce billet, je crains que tu ne rames contre le sens de l'histoire. Et ça, c'est la caractéristique des réacs. Et ce n'est pas moi qui le dis, mais de nombreux juristes et analystes politiques plus dégagés que toi et moi. Et pas derrière les oreilles... Prendre tous les autres pour des cons sauf soi-même, une stratégi qui à ses limites, mon petit Nicolas...

    RépondreSupprimer
  5. Réponds donc sur la stigmatisation des étrangers et pas sur les trois ans que tu es débile, on pourrait rajouter quelques siècles.

    RépondreSupprimer
  6. DPP,

    Tu t'égares, mon billet porte sur le droit de vote des immigrés.

    RépondreSupprimer
  7. Eh oui Cher Nicolas!

    "Si le monde pouvait être binaire..."
    Mais merci de montrer ainsi qu'il ne l'a jamais été, ne l'est pas et ne le sera pas!

    L'Histoire commence!

    Ecrivons la ensemble!

    RépondreSupprimer
  8. @nicolas : une fois deplus, je n'ai effectivement pas compris ton argumentation pas vraiment limpide sur cette histoire de discrimination à l'envers... En cours de com, on m'a appris que pour e pas comprendre, il fallait être deux. mis sans comprendre la finesse de ton raisonnement, je constate simplement qu'une petite demi-douzaine de pays européens ne la comprennent pas non plus, et qu'ils ont choisi une autre voie... De toute façon, il ne me sert à riende te répondre : l'histoire te donnera tort. Ce sont des juristes spécialisés qui me le font dire... Je me suis en outre déja abondamment exprimé sur le sujet : le droit de vote pour les étrangers non communautaires (comment expliques tu toi que l'argumentation soit différente entre les bons et les mauvais étrangers ?)est à mes yeux un outil de responsabilisation et d'intégration. On ne peut pas leur reprocher l'inverse et son contraire. Il y a là discrimination avec les étrangers européens qui eux peuvent voter, et cette discrimation risque fort de se voir condamner un jour pénalement... J'attends ta réponse avec impatience.

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas parce que je vis dans un pays étranger où j'en suis visiblement un que j'ai envie d'en acquérir la nationalité et je ne dois pas être le seul. Ce n'est pas comme si c’était un cadeau ou une preuve d’intégration. Je suis un étranger et même si je m’intègre, je le resterais dans yeux des locaux. Mes enfants ne le seront peut être pas.

    Voter à l'endroit où je vis depuis des années me parais une évidence même si je n'ai pas changé ma nationalité.

    J'ai toujours le droit de voter aux présidentielles en France... Ça m'apporte quoi? Je n'y vis pas?

    RépondreSupprimer
  10. GdC,

    Tu emploies quinze fois le mot "étrangers" dans un paragraphe. Arrête donc de les stigmatiser.

    Tu me traites de réac et c'est toi qui fait la distinction entre les gens, qui les range dans des cases...

    C'est toi qui veut créer une catégorie "citoyen étranger". C'est profondément ridicule (de même que la notion de "citoyen étranger communautaire").

    Encore une fois, tu prends ton argumentation comme celle de quelqu'un étant majoritaire, comme si tu représentais quelque chose : mais à part pour un sondage ou deux, tu ne l'es pas.

    En plus, c'est ignoble : "on te donne le droit de vote aux élections locales mais pas aux élections nationales, c'est trop important".

    Tu attends ma réponse sur quoi ?

    "Il y a là discrimination avec les étrangers européens qui eux peuvent voter, et cette discrimation risque fort de se voir condamner un jour pénalement..."

    Je ne dis pas le contraire.

    Je refuse la notion de "demi citoyen", de voir des types avoir le droit de voter à certaines élections et pas à d'autres.

    C'est tout.

    Et dans cette histoire, c'est toi le réac, tu veux maintenir un système ignoble pendant que je veux donner la citoyenneté totale, sans discrimination, à tous ceux qui vivent chez nous...

    Norby,

    Ce n'est pas une question de nationalité (même si mon billet en parle) mais de citoyenneté. Mais il se trouve que l'on parte de Carte Nationale d'Identité.

    Alcibiade,

    Bah !

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas,

    Je ne suis pas bien sur de voir la différence entre les deux. Quoi qu'il en soit je comprend bien qu'on ai du mal à accepter le vote de personnes n'ayant pas les même droits et devoirs.

    RépondreSupprimer
  12. Ben tu veux la citoyenneté, pas la nationalité...

    Ca tombe bien, je suis anti-nationaliste

    RépondreSupprimer
  13. « L'histoire te donnera tort parce que les juristes le disent » :

    MOUARF !

    RépondreSupprimer
  14. Joli billet! Effectivement la tentation de tout réduire à du binaire est omniprésente et un sacré handicap pour se faire comprendre lorsque l'on est doté de cette étrangeté démodée qu'est un cerveau fonctionnel et indépendant de la doxa ambiante. Argh.

    Belle journée

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...