25 janvier 2012

Démerdez-vous !

On a beau rigoler sur Internet avec "la vidéo", avec Nicolas Sarkozy, "le changement" continue et la nouvelle information politique du jour me parait (après une journée off-line, je n'ai pas tout suivi) le texte de loi voté à l'Assemblée Nationale : le don de RTT. Je résume pour... résumer : si votre môme est malade, vous pouvez négocier avec vos collègues pour qu'ils vous filent des jours de congés...

C'est la fin de la Solidarité Nationale, ce qui ne choquera pas mes commentateurs libéraux et réactionnaires mais le fait est là. 

Si vos collègues n'ont pas de RTT à donner ou ne sont pas d'accord, vos gamins peuvent crever ou agoniser sans vous...

Il y a quelques jours, la "droitosphère" ronchonnait parce que le PS réfléchissait à propos du quotient familial. Ces ânes vont-ils maintenant hurler maintenant parce que l'état refuse de prendre en charge la maladie du gamin et refuse d'imposer aux entreprises des contraintes ?
Du moment que le boulot soit fait, par vous ou par un autre, salariés, démerdez-vous !

Heu..., je suis célibataire sans gamin, je dois me sacrifier ? Déjà que je prends toujours mes congés en fonction des contraintes de mes collègues qui ont des mômes et doivent s'organiser en conséquence. Parce que des principes moraux me sont imposés par la loi ? Bravo...

Heu... je bosse dans une grosse boite, j'ai donc des RTT. Mais ceux qui n'ont pas de RTT, ils vont se faire foutre ?


7 commentaires:

  1. Je n'aime pas trop le principe de cette loi, si ça peut te consoler.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'avais pas encore vu ça ! Mais… c'est n'importe quoi !
    :-)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Mince, j'ai voulu éditer une faute de frappe et le commentaire a disparu...

    Je disais donc en substance que je m'étonnais de ne voir aucune réaction à cette loi... surprenante.

    Donc il faut une loi pour encadrer la générosité maintenant ?
    Donc peu importe qui est présent ou en RTT le travail reste le même et peut être assuré par tout un chacun ?
    Donc on va pouvoir désigner les vilains pas beaux qui ne veulent pas offrir leurs RTT ?
    Et tiens, pendant qu'on y est, pourquoi continuer à accorder des jours pour enfant malade puisque les collègues y pourvoieront ?
    Et plus sournois encore, les quelques patrons pourvus d'un coeur qui vous faisaient cadeau des jours nécessaires pour accompagner un proche, maintenant ils pourraient bien se retrouver hors-la-loi, non ?

    RépondreSupprimer
  5. très déçu par ce billet. du Marianne

    RépondreSupprimer
  6. On faisait comment avant les rtt ????

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...