19 janvier 2012

L'Amiral de la Marine

J’ai appris en rentrant de déjeuner, ce midi, aux alentours de 15 heures que la réunion chiante que j’aurais du avoir à 16 heures était annulée. Pour tout vous dire, la réunion portait sur l’évolution de l’informatique pour la compatibilité. Je ne connais rien de plus chiant que l’informatique de la comptabilité : les informaticiens ne sont pas faits pour parler avec des comptables et vice versa.

L’annulation de cette réunion m’arrangeait bien compte tenu des quelques verres de vin que j’ai bu au cours de ce déjeuner de la plus haute importance.

A 15h05, mon chef est entré dans le boulot pour me dire que la réunion commençait. Je ne savais pas de quoi il s’agissait mais j’y suis allé quand, même, à reculons. Vu qu’un de mes collègues était comme moi, c'est-à-dire n’était pas au courant de la tenue de cette réunion, le fait que je l’ai oublié n’était du à mon état de fatigue consécutif à ce Chablis mais au fait que le chef avait oublié de nous dire.

La réunion était très intéressante et je n’ai pas dormi. C'est au bout de trois heures trente que ça devient difficile. Nous y sommes.

J’avais ainsi rendez-vous avec la fine fleur de la réacosphère, sous l’égide de Didier Goux. Nous avons mangé avec l’abominable Amiral Woland (notre illustration), un des pires réactionnaires, bien nazi tout ça. Ne le dites à mes copains blogueurs gauchistes.

Je l’avais croisé, je ne sais où, probablement dans les commentaires de Didier Goux.

Un jour, il avait fait un billet pour se foutre de ma gueule. Quand les autres tordus qui traînent chez Didier parlent de moi, ils disent « Ha ha ha, le gros con a dit que… ». L’Amiral est différent, il ne me traite pas de gros con, il se contente de démontrer que j’en suis un, ce qui est beaucoup mieux.

Ca nous en fait donc un personnage éminent sympathique, bien différent de la bande d’abrutis (à part Suzanne et Dorham, hein !) qui traînent dans les commentaires chez Didier, tous plus prétentieux les uns que les autres, s’imaginant terrasser l’ennemi d’une seule phrase, pensant automatiquement que si on n’est pas d’accord avec eux, ce n’est pas parce qu’ils disent des conneries mais parce qu’on est débiles légers.

Il faudra que j’amène l’Amiral à la Comète mais j’ai peu qu’il soit effrayé par une forte population pas vraiment originaire de Scandinavie comme Madame Joly.

Et en plus, il a une bonne descente (de verres, pas d’étrangers).

15 commentaires:

  1. C'était du Sancerre! Et il faut reconnaître que c'était bien agréable malgré le léger goût de trop peu.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien peur que tu sois tondu à la libération en mai 2012, Nicolas !

    Je préviens tout de suite mes amis gauchistes : pour le goudron et les plumes, ne vous inquiétez pas, j'ai des stocks considérables à disposition !

    RépondreSupprimer
  3. Il viendra à la Comète avec une brouette pleine de catapultes, et montera sur son tonneau quand il l'aura vidé, pour bouter les sarrasins hors du royaume de la Comète.
    Le tonneau vidé, vous n'aurez plus qu'à l'estourbir, à l'enfermer et à le rendre contre rançon à la réacosphère larmoyante.(hic)

    RépondreSupprimer
  4. Et puis vous allez voir que pour avoir le compte-rendu du vieux, va falloir attendre 2 mois... Comme si on s'en souviendrait encore dans si longtemps.

    Si jamais vous vous faites tondre et goudronner, je vous recueillerai. On a toujours besoin de gens pour astiquer les catapultes. En fait quand j'aurai pris le pouvoir, ce sera le seul emploi avec le statut de fonctionnaire.

    RépondreSupprimer
  5. Est-ce qu'au moins, tu prends tes précautions?

    RépondreSupprimer
  6. Bon, il me semble nécessaire de rétablir la vérité.

    (non, parce que, pour ce qui concerne la vérité, on ne doit compter ni sur les gros cons frisés de gauche, ni sur les jeunes cons de droite)

    Bref, j'ai en effet déjeuné avec ces deux abrutis, qui ont bu plus que de raison alors que j'essayais de l;es persuader des vertus de l'eau minérale.

    Je ne comprendrai jamais le plaisir que l'on peut éprouver à picoler comme ils l'ont fait. Mais bon…

    RépondreSupprimer
  7. Je dois avouer que le blog de l'Amiral me fait parfois marrer.

    RépondreSupprimer
  8. Je vais te dénoncer aux leftblogs.

    Tiens ! Non ! Je vais mettre l'Amiral dans ma blogroll.

    RépondreSupprimer
  9. Si vous mettez l'Amiral dans votre blogroll, je mets Gauche de combat dans la mienne. Pour la parité.

    RépondreSupprimer
  10. Je n'aurais jamais cru que les réactionnaires iraient jusqu'à usurper un grade de l'armée. Y'a plus de respect !
    :-)

    [C'est amusant de penser que "amiral" nous vient directement de l'arabe ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  11. Didier,

    Faites...

    Poireau,

    Lamentable, hein !

    Juan,

    Ben pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour, que d'articles intéressant et surtout de magnifiques choses.
    Merci beaucoup de partager toutes ces informations
    voyance en direct

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...