09 janvier 2012

L'homme qui agit

On devine maintenant quelle sera la stratégie de Nicolas Sarkozy jusqu’à son entrée en campagne. Tous les trois ou quatre jours, lui ou des membres de la majorité vont faire des annonces. La semaine dernière, c’était la TVA Sociale, aujourd’hui c’est la taxe sur les transactions financières.

Tant pis si les annonces sont iniques ou délirantes (la France mettrait toute seule en place cette taxe ?) voire n’aboutiront jamais (la session parlementaire est trop courte), il faut bouger, occuper les unes des journaux pour montrer qu’il agit.

Au moment de faire son choix, l’électeur se rappellera cette frénésie et se dira, peut-être : « au moins, lui il essaie de faire quelque chose ! »

Je lisais le quotidien gratuit Métro ce matin et lesujet du jour portait sur le chômage : « Une majorité des Français considèrent que les hommes politiques ont les moyens de lutter contre le chômage selon l'enquête OpinionWay pour Metro. Mais ni la droite ni la gauche ne parviennent à convaincre véritablement pour le moment. »

Je ne sais pas ce qu’imaginent les Français ! Que les politiciens gardent des plans dans la poche et les appliqueront plus tard ?

Toujours est-il que la stratégie de Nicolas Sarkozy rentre pleinement dans ce cadre : on n’a pas tout essayé, je travaillerai jusqu’au bout… Et les électeurs vont y croire.

Pourtant, dans les manuels d’histoire du futur, si tant est que ça intéresse quelqu’un, on verra cette période comme étant totalement délirante avec des réformes énormes dans les derniers mois avant un scrutin majeur, on verra un gouvernement incapable de tenir un budget à plus d’un mois, à peine un budget a-t-il été voté que des modifications majeures sont opérées. Tant pis si la politique menée n’a strictement aucun sens, si les décisions vont dans le mauvais sens, il faut bouger, jusqu’au bout il faut bouger.

Ca va durer encore deux ou trois mois, avant le vrai démarrage de la campagne, ils vont tout nous sortir, on pourrait même faire un concours de pronostics dans Twitter avec un hashtag rigolo !

Ca va être très long puisque qu’au-delà de la critique unitaire de chacune des mesures, il nous faudra dénoncer la stratégie en faisant du bruit autour du bruit.

Je fatigue déjà.

7 commentaires:

  1. Tout juste amigo.

    Il manque un "e " à ton titre :)

    RépondreSupprimer
  2. @Captainhaka : tien, c'est vrai, on pourrait l'appeler captain orangina !

    RépondreSupprimer
  3. On distingue peut-être les hommes politiques et les camelots à ceci que les derniers déploient leurs équipes de vente supplétive pour pallier aux phénomènes de saisonnalité : c'est à dire pour occuper le terrain, même quand il ne se passe rien et qu'il n'y a rien à vendre ! ... ou bien quand on se réserve de vendre son air brassé à un autre moment ...

    RépondreSupprimer
  4. mai 2012, ici git "le triste bonhomme "

    RépondreSupprimer
  5. Il y a qq chose de très cynique aussi c'est s'amuser à prendre des positions de gauche (en apparence en tout cas). Ça permet de réduire Bayrou à moins que rien et Hollande à guère plus !
    :-)

    RépondreSupprimer
  6. Cela fait aussi l'homme qui s'agite... A force de trop agir, il va finir par donner l'impression à certains d'être totalement instable.

    RépondreSupprimer
  7. Tizel,

    Ouais, c'est de la folie.

    Poireau,

    Tu es optimiste.

    Captain, GdeC,

    Heu...

    Apo,

    Ouais. Mais il vend. Du vent.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...