04 janvier 2012

SeaFrance ne doit pas naviguer dans la campagne présidentielle

Je n’ai pas suivi cette histoire de SeaFrance (on ne peut pas être partout…), tout au plus, ça m’a amusé de voir que Nicolas Sarkozy avait approuvé la reprise de cette boite par une coopérative, jouant au Montebourg de service… mais avec une proposition inacceptable et d’ailleurs refusée par les gens concernés (et François Hollande).

Je me demande d’ailleurs ce que vient foutre le Chef de l’Etat dans cette histoire…

Toujours est-il qu’en papotant avec un blogueur pas très maigre, je me pose des questions.

Nous avons d’immenses enjeux industriels qui viennent dans la campagne avec la réindustrialisation de la France et tous ce qui est lié à l’industrie du numérique.

Je n’ai rien contre SeaFrance et je comprends bien le désarroi des salariés qui vont rester sur le carreau. Ils sont près de 900, je crois. Cela dit, nous avons 4 millions de chômeurs. Ce n’est pas avec un chef de l’état qui s’occuperait personnellement des 900 salariés en question que nous allons sortir de la crise économique dans laquelle nous nous enfonçons depuis 40 ans…

Regardons les choses en face : SeaFrance est une société de transport maritime au travers de la Manche. Dans notre société en mouvement, le transport des entre le Royaume Uni et le continent se fait par le tunnel sous la manche.

Amen.

Désolé, mais SeaFrance n’est en aucun cas une entreprise d’avenir mais appartient bien au passé.

S’il faut effectivement penser aux salariés et tenter de sauver cette entreprise, cette dernière ne doit en aucun cas entrer dans la campagne présidentielle car tout sauvetage qu’on pourra faire revient à mettre une rustine voire à pisser dans un violon face à la crise.

Ce qui, pour une société maritime, vaut mieux que pisser face au vent.

Nos candidats doivent se tourner vers l’avenir (et les coopératives en font peut-être partie) mais pas vers le passé…

21 commentaires:

  1. Sarkozy n'avait rien à y faire si le PS avait fait son boulot au moment voulu....

    RépondreSupprimer
  2. Sauver des emplois est primordial pour le Nord pas de Calais où le chômage est important. Sinon il ne faut pas s'étonner que les électeurs votent UMP ou même FN. Il n'est jamais trop tard pour sauver une entreprise quand on a des idées et la volonté. Surtout que des repreneurs existent et qu'ils ne se porteraient pas acquéreurs s'il n'y avait aucune solution possible.

    RépondreSupprimer
  3. Il se trouve que j'ai fréquenté Calais à une époque.
    Il y a 2 Cies de ferry qui font le transmanche.
    P&O (anglo saxone) et Sea France.
    Les 2 Cies n'ont pas du tout la même façon de travailler....
    De là à penser que Sea France fonctionne avec les fonds publics et pratique le clientisme il y a un pas certes.
    Je me souviens d'il y a 4 ou 5 ans les officiers (pourtant bien payés) avaient réclamé une augmentation de salaire substancielle qu'ils ont obtenu alors que Sea France n'allait déjà pas bien !
    Sea France ne va pas bien depuis des années.
    Le transmanche a encore de beaux jours devant lui. La demande des particuliers et des camions est croissante pour traverser la Manche (le tunnel ne peut pas tout prendre comme trafic).
    P&O a été bien gérée. Pas Sea-France.

    RépondreSupprimer
  4. Sophia,

    Oui c'est essentiel mais les électeurs ne sont pas tarés et n'ont pas oublié les promesses du passé, Gandrange et tout ça. Il fait se tourner vers l'avenir.

    Elmone,

    C'est fort probable. Et ça appuie mes propos. Il ne faut pas sauver une boite mais préparer l'industrie (et la gouvernance) du futur.

    RépondreSupprimer
  5. Pas maigre ? (remarque, c'est vrai qu'il aime bien manger le bougre)

    Sinon je suis assez d'accord avec ton billet...

    RépondreSupprimer
  6. Il a un bon coup de fourchette, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai récemment perdu 4 kgs grâce à un régime macrobiotique.

    Il n'en reste pas moins que Sea France est un symbole du désastre que nous traversons comme des Manches. Le nom même est assez incroyable.

    RépondreSupprimer
  8. To see France, please, Look at Sea France,

    RépondreSupprimer
  9. Nous ne nous enfonçons pas dans une crise économique! Le PS fait une mauvaise politique depuis 1983, la droite se contente de suivre, et le PS ne se remet absolument pas en cause.
    Dans le libre-échange avec monnaie forte, sans frontières économiques avec l'Allemagne qui fait une concurrence déchaînée, peu ou pas assez de secteurs peuvent être rentables. Les centres de recherche ont même commencé à partir en Chine, je crois. On ne peut créer de l'emploi et de la richesse que dans les domaines qui ne sont pas délocalisables.
    Les méchants du PS ont déjà sacrifié le salariat, toi qui es si dynamique d'habitude, tu ne vas pas nous sortir un discours conformiste? Pourquoi tu crois que je vais voter FN?
    Jard.

    RépondreSupprimer
  10. Tu votes FN si tu veux, c'est ton problème, camarade. Mais si tu pouvais arrêter de me casser les couilles dans mon ça serait aussi bien.

    Vote FN. Ça fera une voix de moins pour Sarko. Penses-tu vraiment que des trous du cul dans ton genre puissent m'intéresser.

    RépondreSupprimer
  11. Pauvre Sarko! Les salariés de Sea France ont fait parler d'eux, alors il se précipite et il y en a quelques uns dans le camp d'en face qui entrent dans son jeu en croyant lui renvoyer la balle.
    Le défaut des politiques c'est de faire croire qu'ils peuvent faire quelque chose contre le chômage (si c'était possible ce serait fait) à moins d'engager des fonctionnaires ou de créer des emplois aidés jusqu'aux prochaines élections. Le défaut des électeurs, c'est qu'ils les croient et leur demandent de faire leurs preuves.

    RépondreSupprimer
  12. Mais tu ne réponds pas à ce que je dis!
    Jard.

    RépondreSupprimer
  13. Panglos,

    C'est tout le problème !

    Jardidi,

    Si ! Je te dis de voter pour MLP et d'aller te faire enculer.

    RépondreSupprimer
  14. "Désolé, mais SeaFrance n’est en aucun cas une entreprise d’avenir mais appartient bien au passé.

    S’il faut effectivement penser aux salariés et tenter de sauver cette entreprise, cette dernière ne doit en aucun cas entrer dans la campagne présidentielle car tout sauvetage qu’on pourra faire revient à mettre une rustine voire à pisser dans un violon face à la crise."

    J'applaudis des quatre mains.

    RépondreSupprimer
  15. Le transport de marchandises et de voitures entre l'Angleterre et le continent ne cesse d'augmenter et se fait principalement par voie maritime. Même entre Douvres et Calais c'est sans doute l'avenir. Le tunnel ne peut surement pas absorber tout le trafic.

    RépondreSupprimer
  16. Romain,

    Ouf !

    Norby,

    Ca ne change rien au problème : le transport maritime ne sauvera pas la France de la crise.

    RépondreSupprimer
  17. Oui, ça je suis d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  18. La SNCF va reprendre : du nouveau déficit en vue ! Tout va bien !

    RépondreSupprimer
  19. C'est du Sarkozy pur jus ; tout est de l'image, rien que de l'image. Et il est de plus probable qu'il échoue, ce qui serait tout bénef pour les salauds de gauche stalino-socialo-crypto-communistes que nous sommes.

    "Pourquoi tu crois que je vais voter FN?"

    Moi, j'ai une réponse. Pour mieux te la faire mettre, coco. Les types qui disent aujourd'hui que Marine est le seul recours me font marrer. Ils sont en tout point semblable à ceux qui pensaient que le Duce était le seul recours en Italie. Et on sait comment il a fini le Duce et ce qu'il est advenu de l'Italie conquérante. Les premiers desservis par un mouvement antidémocratique sont toujours en premier lieu ceux qui l'ont porté au pouvoir... Ce fut le cas avec tous les nationalismes, avec tous les fascismes et avec l'écrasante majorité des régimes communistes...

    RépondreSupprimer
  20. Pierre,

    Quand on arrêtera de parler de déficit à propos de services publics, ça ira mieux.

    Dorham,

    Oui il va échouer et se couvrir de ridicule.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...