05 janvier 2012

La droite a-t-elle perdu la main ?

Peut-être ai-je trop la tête plongée dans la politique mais la stratégie de l’UMP et de Nicolas Sarkozy m’échappe complètement et cet article d’Arrêt surImage (signalé par Romain) ne m’éclaire qu’à moitié. Auraient-ils perdu la main ? Se contentent-ils de faire une diversion organisée ? Brulent-ils les dernières cartouches avec l’énergie du désespoir ? Ont-ils déjà pris en compte l’assurance d’une défaite, ce que, même à gauche, nous n’osons pas encore croire trop sérieusement, tant il reste du boulot à faire, au cours de ces quatre mois ?

Ce matin, je suis tombé (pas spécialement par hasard, j’ai des sources…) sur un article qui disait que Nicolas Sarkozy pensait prendre Claude Allègre dans son équipe. Cette idée me parait tellement saugrenue que je n’ai pas résisté à faire un billet pour le Lab. Faire du neuf avec du vieux ? Refaire l’ouverture avec un ennemi des écolos ?

L’actualité est à mourir de rire.

Si j’étais Nicolas Sarkozy, je ferais tout pour montrer ma stature internationale. Premier titre de l’actualité : le Chef de l’Etat qui s’implique dans le sauvetage d’une entreprise nationale mal gérée d’un secteur rétrograde. Rien que les titres nous rappellent les sauvetages ratés du quinquennat, Gandrange et tout ça…

Dans l’actualité également : le Premier Ministre qui annonce une hausse de la TVA un peu avant les élections. On croit rêver…

Si j’étais Nicolas Sarkozy, je ferais tout pour montrer que je suis entouré de gens compétents. Qui voit-on dans les médias ? Nadine Morano… Tiens ! Ce matin, il parait qu’elle s’est fait baffer par Jean-JacquesBourdin qui a démontré son incompétence et sorti qu’elle dit des bêtises.

Si j’étais Nicolas Sarkozy, je ferais tout montrer qu’il travaille avec ses équipes au sauvetage de la nation. Et qu’est-ce qui fait la une de la presse ? Une polémique à deux balles à propos de ce qu’aurait François Hollande à propos du Président de la République mais qu’il n’a même pas dite. C’est amusant, d’ailleurs, ça nous a permis de remettre en mémoire des gens le « Casse toi, pov con » et d’autres Sarkonneries.

Pendant ce temps, la presse présente Hollande comme le chef d’une vraie machine de guerre, le prochain vainqueur d’une élection…

Ils n’ont pas de chance, à droite, même la presse se met à ne plus avoir peur de la gauche et de son candidat, François Hollande.

Pire ! « Le Journal des Entreprises  publie demain vendredi 6 janvier une enquête en ligne exclusive sur les dirigeants et cadres de PME face à la présidentielle. Cette enquête met en avant la déception du monde des entrepreneurs à l’égard de Nicolas Sarkozy. Après cinq ans de mandat, 53 % des dirigeants et cadres interrogés jugent son bilan économique négatif ou très négatif. Seuls 7 % l’estiment positif ou très positif. 51 % pensent que le président sortant n’a pas été proche des préoccupations des entreprises. »

Même les patrons des entreprises vont se mettre à soutenir François Hollande tellement la confiance dans Nicolas Sarkozy est partie…

On croit rêver.

Comme si la défaite était déjà prévue, comme si elle faisait partie des plans.

J’espère ne pas rêver, d’ailleurs… Mais est-ce possible de perdre la main à ce point, où chaque titre de la presse est presque un désaveux pour le gouvernement.

Ensemble tout est devenu possible ! On a même les prothèses mammaires pour hommes qui sont cancérigènes...

6 commentaires:

  1. "L’actualité est [à] mourir de rire" ... non ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Et un 2e brillant commentaire, pour justifier cet affreux pluriel non contextuel :-)

    RépondreSupprimer
  3. Non la droite n'a pas perdu la main. Elle envoie au feu aujourd'hui des seconds rôles, chargés d'occuper le terrain médiatique, même en se faisant tacler. Ce qui est important va arriver maintenant avec le calendrier de NS: sommet pour l'emploi, TVA sociale au parlement, taxe sur les transactions financières, traité européen. Voir la dernière partie du blog de Julien Dray http://juliendray.blogspot.com/2012/01/nouvelle-annee-grandes-responsabilites.html, .
    C'est le président qui aura alors la main, et il faudra lui répondre.
    c'est loin d'être gagné.

    RépondreSupprimer
  4. Patricia,

    Merci !

    Lysigee,

    Ils ont toujours occupé le terrain médiatiquement. Mais maintenant ils le font n'importe comment, ce qui risque de leur couter très gros.

    Dans l'histoire de SeaFrance, Sarko n'apparaît pas comme étant le mec qui agit mais comme un obscur négociateur dépêché par la préfecture.

    RépondreSupprimer
  5. D'ailleurs je ne suis pas loin de penser que Hollande a fait sa sortie volontairement comme ça le buzz est organisé autour de lui le jour du meeting...

    RépondreSupprimer
  6. Tiens ! Un troisième commentaire.

    Je lis le blog de Dray et j'ai probablement été le premier à tweeter son billet.

    Les machins que tu annonces ne se feront pas. Le PS pourra renvoyer chaque truc devant le conseil constitutionnel pour que rien ne se fasse avant l'élection d'autant qu'ils pourront tout faire trainer au sénat.

    La présidentielle se transformera alors en référendum pour où contre l'augmentation de la TVA.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...