06 février 2012

Mère quelle erreur !

Ainsi, Nicolas Sarkozy a demandé l'aide de l'Allemagne pour soutenir sa candidature. François Hollande a déclaré aujourd'hui qu'il n'avait besoin d'aucun soutien, à part du peuple Français, et qu'un tel appel est révélateur de la situation de Nicolas Sarkozy.

J'imagine LE Général, aller demander de l'aide à Baden-Baden.

S'il fallait toucher le fond, on l'a fait, ce soir. Enfin, je dis ça, je n'en sais rien. Je n'ai pas regarder la télé, juste ma TL dans Twitter. Très drôle.

On va redresser le pays en demandant une aide électorale à l'Allemagne ? Les électeurs jugeront.

Pour l'instant, ils sont pliés de rire.

Probablement une histoire de civilisation.

6 commentaires:

  1. Le titre est formidable (du grand Nicolas)

    RépondreSupprimer
  2. Le bisou de Merkel à Sarkozy et sa promesse de le soutenir, n'ont rien à voir avec le déplacement de De Gaulle en Allemagne en 1968 : De Gaulle n'a pas demandé de l'aide aux allemands, mais est allé organiser une intervention de NOTRE armée (1ère armée - arme blindée et cavalerie) 1ère et 2ème DB) stationnée en allemagne depuis la Libération (Troupes d'Occupation en Allemagne TOA.
    De Gaulle était prêt, comme Assad en ce moment en Syrie, à faire agir les troupes contre le peuple ... N'oublions pas que dans deux jours (8 février 1962),on célèbre le cinquantième anniversaire de la tuerie du métro Charonne ...Chef de l'Etat à l'Epoque Général de Gaulle, Préfet de Police de Paris nommé par lui : Maurice Papon ! ...

    RépondreSupprimer
  3. Le bisou de Merkel à Sarkozy et sa promesse de le soutenir, n'ont rien à voir avec le déplacement de De Gaulle en Allemagne en 1968 : De Gaulle n'a pas demandé de l'aide aux allemands, mais est allé organiser une intervention de NOTRE armée (1ère armée - arme blindée et cavalerie) 1ère et 2ème DB) stationnée en allemagne depuis la Libération (Troupes d'Occupation en Allemagne TOA.
    De Gaulle était prêt, comme Assad en ce moment en Syrie, à faire agir les troupes contre le peuple ... N'oublions pas que dans deux jours (8 février 1962),on célèbre le cinquantième anniversaire de la tuerie du métro Charonne ...Chef de l'Etat à l'Epoque Général de Gaulle, Préfet de Police de Paris nommé par lui : Maurice Papon ! ...

    RépondreSupprimer
  4. Mère quelle Présidente?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...