16 février 2012

L'acharnement contre Nicolas Sarkozy


Ma copine Virginie n’est pas une blogueuse politique mais une blogueuse normale. Dans son billet d’aujourd’hui, elle raconte comment un de ses tweets pas hostile à Nicolas Sarkozy, à l’issue de son passage à la télé, hier soir, a mal été reçu dans Twitter. Je dois reconnaître les gauchistes manquent parfois de subtilité ce que je lui ai répondu en commentaire après lui voir rappelé les raisons qui nous poussaient à ne plus supporter Nicolas Sarkozy.

En réponse, elle me signale que je reconnais un acharnement antisarkozyste basique !

Je dois admettre, mea culpa et tout ça.

Il n’empêche que cet acharnement, notamment de ma part, ne date pas d’hier mais de l’époque où il était ministre de l’intérieur. Quand la campagne de 2007 a été lancée, nous avons dit que sa politique était mauvaise, qu’il était dangereux (rappelez vous de l’opuscule d’Eric Besson, avant qu’il ne vire sarkozyste), qu’il opposait les Français, …

On avait prédit ce qui allait arriver ! La défiscalisation des heures supplémentaire ? On savait que ça aller rapporter que dalle aux gens mais que ça allait créer du chômage. J’invite Virginie à relire tous mes billets du premier semestre 2007 (non, pas tous, la pauvre, …).

Qu’est-ce qu’il nous reste, cinq ans après ? Je vais juste rappeler les deux chiffres les plus emblématiques : un million de chômeur en plus et 600 milliards de dette supplémentaire. Tous les jours, à la télé ou à la radio, on entend des cadres de l’UMP dire qu’il faut maitriser les comptes, qu’ils avaient réussi à enclencher une baisse des dépenses… Alors que tous les maux viennent d’eux, qu’ils sont au pouvoir depuis dix ans, …

Par rapport à l’UMP et à une droite plus classique, parmi la quelle j’ai un tas de bon pote, Nicolas Sarkozy a ajouter une couche de ce clivage permanent entre les catégories de Français, les fonctionnaires contre ceux qui n’ont pas les mêmes avantages, les assistés contre ceux qui travaillent, les immigrés contre les bons français qui ont des difficultés !

C’est tellement facile. C’est tellement évident de dire aux gens que leurs difficultés sont du aux autres, qui profitent, … Pourtant, il y a deux solutions : soit ajouter les difficultés à ceux qui n’en ont pas (et leur supprimer les allocations, des avantages, …) soit tenter de supprimer les difficultés de tous les autres.

C’est pour ça que je suis à gauche et que je trouve abominable cette manière de montrer du doigt et de se vanter d’abomination. Pas plus tard que ce matin, j’écoutais (ou je lisais) un homme politique de l’UMP, peut-être Monsieur Guéant, je ne sais plus et je m’en fous, qui se vantait que la politique menée avait pu permettre l’expulsion de 30000 personnes, qu’on n’avait jamais atteint ce niveau. Comment peut-on raisonner ainsi ? Est-ce qu’une politique peut avoir pour objectif d’expulser des gens ? Je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire (si, en fait, mais ce n’est pas l’objet du billet), on ne peut pas accueillir toute la misère du monde et tout ça, mais arriver à en faire un objectif chiffré, ça frôle la démence. Si le ministre aurait dit : « c’est affreux pour ces braves gens mais notre politique de contrôle de l’immigration nous a forcé à procéder à reconduire à la frontière 30000 personnes », j’aurais juste trouvé ça plus humain…

La politique devrait être là pour préparer l’avenir. Je ne peux pas le prévoir, je peux juste parler du passé pour illustrer l’acharnement contre les chômeurs, à titre d’exemple.

Imaginons, début 2007, un type qui bosse beaucoup dans sa boutique de disque. Il va voter pour Nicolas Sarkozy, il est content. Il a raison, le Sarkozy, grâce à lui, il va travailler plus et gagner plus, et ses impôts n’iront pas pour payer des fainéants de chômeurs.

Cinq ans après, notre gugusse est au chômage. La société évolue si vite qu’on n’achète plus de disque, on va sur l’Apple Store (ou autre) et on télécharge un album qu’on achète…

Le type est chômage parce que les nouvelles technologies ont fait que les gens accèdent plus facilement à un service (« disposer d’un album ») que cinq ans auparavant.

Doit-on le considéré comme un assisté et lui jeter la pierre ?

Pendant ce temps, qu’est-ce qu’il fait, Nicolas Sarkozy ? Il promet qu’on obligera les chômeurs à accepter n’importe quelle formation et n’importe quel boulot. Ca tombe bien, on cherche un balayeur… Après avoir vendu des CD…

Qu’est-ce qu’il fait aussi ? Il fait Hadopi, pour lutter contre le téléchargement illégal. Comme ça, le type qui perd son boulot à cause du téléchargement, il est content, sans même se poser la question que c’est bien le téléchargement légal qui est à l’origine de son problème.

Sous prétexte de résoudre un problème économique, Nicolas Sarkozy a lutté contre un phénomène qui n’est pas dans les préoccupations des braves gens : permettent aux grandes compagnies productrices de musique de préserver des bénéfices importants, sur le dos des clients, voire de ses sous-traitants vendeurs de disques qui n’en ont plus à vendre. Apple a une des plus grosses valorisations boursières mondiales, si ce n’est la plus grosse. C’est aussi devenu un des plus gros vendeurs de musique…

Ainsi, nous sommes nombreux à ne plus vouloir de cette politique irraisonnable et incohérente, indépendamment d’un quelconque « clivage » droite gauche mais qui ne se nourrit que par les clivages qui s’entassent les uns sur les autres et qui ne se justifie que pour des raisons électorales.

On ne s’acharne pas contre Nicolas Sarkozy.

C’est Nicolas Sarkozy qui s’acharne contre la France.

Il faut que ça cesse.

(illustrations)

31 commentaires:

  1. Tu es en forme aujourd'hui. Beau billet!

    RépondreSupprimer
  2. tu es atteint de cette cécité contagieuse, l'antisarkozysme primaire, la source adn est assez claire pour moi, du côté de Viroflay.

    Le problème de cette pathologie, c'est qu'elle fait croire que tout le monde est d'accord avec cette vision. ce qui n'est pas le cas. Elle singe et devient contreproductive.

    RépondreSupprimer
  3. Tu fais une fixation sur ton "ennemi" sakozy et tu vas te précipiter dans les bras de "Porcinet" avant de t'apercevoir qu'avec lui et tous ceux qui attendent de s'engouffrer avec lui sous les lambris du pouvoir (la gauche revencharde du tontontisme),tout empire encore ... ! tu seras sans doute capable encore d' accabler Sarko en soutenant que c'est de sa faute et que la gauche est arrivée trop tard !!! sans rancune man !!!

    RépondreSupprimer
  4. Fanatisme contre fanatisme, je dirais que de notre côté (nous les blogueurs de 2007 !) nous avons un recul factuel qui semble faire défaut aux UMPistes. A croire qu'ils émergent directement de 2007 !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. El Camino,

    Merci.

    Pierre,

    Pas du tout. Je ne suis pas aveugle. J'écris ce que je ressens. Je ne prétends pas que c'est pareil pour tout le monde.

    Poireau,

    Sauf qu'il n'y a pas d'umpiste dans twitter. Ou peu. Donc il y a un effet de meute de la part de gauchistes.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas : si, si, il y en a mais c'est vrai qu'ils sont noyés dans la masse des "autres" ! :-))

    RépondreSupprimer
  7. Je pense effectivement que tu le ressens.

    Mais, vous tournez en rond entre vous et vous ressentez collectivement la même chose de manière centrée sur la même idée et la même obsession.

    Pour le combattre, il faut l'oublier.

    RépondreSupprimer
  8. Quelques exemples pertinents étayent le discours. ça ne nous prouve pas qu'une "politique de gauche" comme celle que pourrait mettre en oeuvre le PS nous sorte de ce genre de problèmes... j'ai comme l'impression que de ce point de vue là, et avec FH aux manettes, ce sera blanc bonnet et bonnet blanc; le vulgum pecum n'y verra pas beaucoup de différence à la fin du mois (c'est à dire surtout les 30 derniers jours comme disait Coluche).

    RépondreSupprimer
  9. j'ai passé tout 2007 et 2008 à faire de l'antisarkozysme primaire, et puis un jour je me suis rendu compte que ce mec m'était tellement antipathique que je n'étais plus objectif. Alors j'en parle beaucoup, beaucoup, beaucoup moins.. Je le considère comme dangereux, je suis certain qu'il n'y a pas pire, pour moi la politique c'est Tout Sauf Sarko... mais je n'ai pas de nouveaux arguments. Alors je laisse les blogueurs engagés faire le boulot et je vais skier... à plus.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai toujours un problème avec @La_Graula qui commente alors qu'il est contre le vote démocratique. Ça me parait comme un végétarien qui parlerait des qualités de la viande ! :-)

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Ça revient au même.

    Pierre,

    Non. C'est toi qui fait preuve d'une certitude, là... On n'a aucune certitude quant au résultat du vote, juste une confortable avance dans les sondages alors que la campagne commence tout juste.

    Mais cette confortable avance est liée à l'antisarkozysme des gens, pas seulement à la campagne de Hollande. S'il y avait seulement la crise économique, François Hollande n'aurait probablement qu'une légère avance, tant ce pays est à droite.

    La Graula,

    Je conchie cette position, cette posture. Tu as peut être une meilleure politique à proposer mais aucune personne autre François Hollande et François Bayrou n'a la moindre chance de battre Nicolas Sarkozy.

    Mais tu peux te prendre pour un génie jusqu'à la fin de ta vie...

    Lg,

    Quel boulot ? Je ne suis lu que par d'autres antisarkozystes. Ton commentaire veut dire que les blogs politiques ne servent à rien. On est d'accord sauf que ça sert au moins à me faire plaisir.

    Poireau,

    Ouais.

    Pierre,

    Je me doute.

    RépondreSupprimer
  12. Il faudrait le plaindre en plus ?

    RépondreSupprimer
  13. Je fais une overdose de sarkozy les gars ...au secours !

    RépondreSupprimer
  14. Dorham,

    C'est bien le problème : il a grugé tout le monde et il faudrait le plaindre...

    L'overdose dure depuis cinq ou six ans...

    RépondreSupprimer
  15. J'aime vraiment ce blog c’est avec un grand plaisir à lire quelque chose de nouveau et intéressant.

    RépondreSupprimer
  16. Je ne veux certainement pas dire que les blogs politiques ne servent à rien.. il ont leur place dans le paysage politico-médiatique Français. Place importante ou non, chacun son point de vue, tu as souvent exposé le tien sur le sujet j'y souscris à 100%.

    Au contraire je veux dire que je ne peux pas apporter d'angle différent au boulot que vous tous vous mettez en place... je suis de centre gauche mais je suis tellement anti Sarko que j'énerve certains de mes lecteurs. Leurs critiques m'accusant de manque d'objectivité sont justifiées, alors je fais autre chose..

    Désolé, je viens squatter chez toi avec mes longs commentaires.

    RépondreSupprimer
  17. @ Nicolas,

    Je suis content de partager des doutes et suis d'accord avec toi, je doute terriblement. Je pense que NS va redoubler de puissance.

    En revanche, Je ne pense pas que l'approche systématique dans l'anti gagne, je pense plutôt à une évangélisation d'un autre projet qui nous donne une vision et une stratégie pour l'avenir. Et je suis désolé, de FH, je n'ai pas retenu de vision, si ce n'est un matraquage fiscal.

    RépondreSupprimer
  18. Lg,

    Tu as raison de squatter. La question est de savoir si on peut faire la politique en étant objectif. La réponse est non. Tiens ! Je réponds à Pierre.

    Pierre,

    Objectivement, où as tu vu un matraquage fiscal ? Sarko augmente la TVA, Hollande la baisse. Bayrou confirme la hausse de la TVA.

    RépondreSupprimer
  19. Anti sarkozysme primaire ou pas, force est de reconnaître que depuis 5 ans et un peu plus, les français sont dressés les uns contre les autres.
    Côté économique le trou de la dette s'est bien approfondi.
    Avec ses idées de référendum, ce n'est rien d'autre que de continuer à dresser les gens les uns contre les autres.
    Alors peut être que c'est de l'acharnement, mais comme tu le dis très bien c'est l'acharnement contre le pays et contre la France laborieuse celle là même qui a voté pour lui en 2007.
    J'espère seulement qu'ils n'y croiront pas encore une deuxième fois !

    RépondreSupprimer
  20. @Nicolas

    Explosion du quotient familial, donc pour moi, père de 3 enfants, c'est un Impôt sur le revenu de +30 %.

    Mais, objectivement (c'est le mot à la mode), je serais prêt à payer si j'arrivais à comprendre la stratégie économique sous-jacente.

    RépondreSupprimer
  21. Il est sur que celui qui va battre Nicolas Sarkozy deviendra la cible j'espère qu'il sera plus à sa place et moins impopulaire et qu'il génèrera moins d'anti-lui.

    J'essaye depuis 5 ans de me raisonner mais l'anti sarkozysme primaire n'est pas une maladie cela semble être tout simplement une position raisonnable.

    L'ignorer : mais comment peut-on ignorer quelqu'un qui expulse, créé des impôts, dilapide le budget national, supprime des emplois publics, etc...

    L'ignorer est une proposition totalement irresponsable.

    Merci Nicolas d'arriver encore à répondre face au flot ininterrompu de conneries qu'il balance et fait balancer

    RépondreSupprimer
  22. Monsieur notre Président ne s'embête pas ... Il arrive tout bronzé au milieu de nos concitoyens blancs comme des lunes !... D'où sort-il ? Où donc est-il allé se faire dorer aux frais du contribuable ?

    RépondreSupprimer
  23. Pierre,

    Je ne fais pas de la politique pour moi. Et je suis célibataire, l'augmentation de 30% que tu pourrais avoir te laissera peut être encore loin derrière moi... Je suppose que tu n'es pas dans les 80% des français aux plus bas revenus (moi non plus, d'ailleurs).

    Quelle est la stratégie économique des autres qui en asphyxiant la consommation sous la TVA, vont générer une baisse de l'activité économique, donc des ressources fiscales ? Quelle est la stratégie économique de NS quand il torpille l'éducation des mômes (dont les tiens, d'ailleurs) ?

    Flèche,

    Finalement, je ne vous pas comment ne pas être abri S ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas la réponse à mon commentaire ! :-(

      Supprimer
  24. Mon voisin (de droite) a dit, après lecture: Il dit vrai ton copain.
    Pas mieux.

    RépondreSupprimer
  25. Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

    RépondreSupprimer
  26. Je suis un peu déçue par la teneur de ce billet, très incomplet, et de ses commentaires. Aucune mention de l'essentiel pour moi : dire stop à ces privilèges et cette morgue inacceptables de la puissance qu'amène l'argent, le manque de pudeur des salaires indécents concédés à quelques-uns, face à une situation de crise qui demanderait un peu plus d'humanité et de partage. L'appareil de la gauche "revancharde" est ce qu'il est, mais préféreriez-vous mettre au pouvoir le FN dans ce "Tout sauf Sarkozy"? On a les élus que l'on mérite, dit-on...

    RépondreSupprimer
  27. Flèche,

    Ton nouveau com a disparu mais je suis d'accord avec toi : ma réponse est incompréhensible.

    Les gens,

    Merci pour vos coms et désolé de ne pas avoir répondu à tout le monde (notamment à ceux qui ont commenté avant ma dernière réponse).

    RépondreSupprimer
  28. J'en resterai à "ma copine Virginie..." qui est une blogueuse normale.... faudra que tu m'expliques quand m^me ce qu'est une blogueuse normale !...bonne journée Nicolas

    RépondreSupprimer
  29. Je me répète : c'est par opposition à notre microcosme de blogueurs politiques, qui passons nos journées à lire des machins à propos de politique, au point d'oublier que les gens existent.

    "normale" n'est pas une insulte !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...