22 février 2012

Tout le monde regarde vers Hollande

C’est le titre de l’article de Courrier International. « Alors que les politiques d'austérité dominent l'Europe, le candidat socialiste est perçu comme l'un des premiers à avoir proposé une autre voie. S'il venait à l'emporter, ce pourrait être le signal d'un retournement de tendance, estiment plusieurs observateurs étrangers. »

Le monde entier a les yeux tournés vers nous pour éviter que les politiques d’austérité et « la finance » dominent l’Europe.

« Plusieurs éditorialistes et observateurs d'Europe et des Etats-Unis disent l'importance qu'aurait sa victoire à l'élection présidentielle à l'échelle européenne. Dans un contexte marqué par l'austérité, le candidat socialiste est devenu, à leurs yeux, le représentant d'une autre voie. Celui aussi qui pourrait faire basculer le jeu européen vers une politique plus équilibrée entre austérité et mesures de croissance. »

Morceaux choisis :

El Païs (quotidien espagnol) : « Les dirigeants progressistes ont presque tous accepté, sans tiquer, le diktat allemand sur la règle d'or du déficit. Mais la conjoncture politique semble offrir une opportunité à ceux qui souhaitent une autre musique. Tout le monde regarde vers Paris. » « François Hollande, poursuit l'article, est le seul leader de poids qui se soit déclaré clairement contre le traité européen d'austérité négocié en janvier dernier. » « Des vingt-sept pays de l'Union européenne, quatre seulement sont gouvernés par des sociaux-démocrates ; mais une victoire de Hollande pourrait ouvrir la voie à un retournement de tendance. »

Un site Italien : « "les heures de l'austerity sont comptées". L'auteur cite François Hollande comme promoteur d'une autre politique en Europe et voit aussi en Mario Monti un possible allié de circonstance. De fait, le lundi 20 février, douze pays européens, dont l'Espagne, l'Italie et la Grande-Bretagne, ont envoyé une lettre à la Commission européenne pour réclamer des politiques de croissance. Lettre que n'ont signée ni la France ni l'Allemagne. »

The Daily Télégraphe : « Si Hollande venait à l'emporter, ajoute l'auteur, l'orthodoxie politique qui place les coupes budgétaires avant tout le reste pourrait également être en lambeaux. »


Si tout le monde pense que seule la victoire de François Hollande peut nous permettre de sortir de cette politique européenne libérale, empêchant toute croissance (à part du résultat des institutions financières), vous savez ce qu'il vous reste à faire !

6 commentaires:

  1. Tout le monde se lève pour Danette, tout le monde se tourne vers Hollande : mais quand est-ce qu'on va pouvoir rester un moment tranquille, un verre à la main ?

    RépondreSupprimer
  2. Au comptoir on peut se tourner tranquillement.

    RépondreSupprimer
  3. La France va enfin redevenir ce qu'elle était un pays que l'on cite ou que l'on prend pour exemple.

    Cela nous changera car la France est devenue un pays en panne d' idées et un pays suiviste qui fait comme les autres même quand on sait qu'ils font mal.

    RépondreSupprimer
  4. Bon, le truc chiant dans tout ça, c'est que quand au bout de six mois tout le monde se sera aperçu qu'en effet, il aura fait comme ses collègues européens et qu'il n'avait rien prévu de concret pour éviter l'austérité, et ben il restera encore 4 ans et demi avant qu'on puisse rectifier le tir, tssss...

    RépondreSupprimer
  5. Ils ne sont pas si nuls ces étrangers !
    :-D

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.