10 février 2012

Qui est la vraie droite ?

Je suis un blogueur de gauche. Je ne sais pas si c’est la vraie, on s’en fout, vous avez vu le titre du billet ? Je cherche la vraie droite. Il faut dire que je suis copain avec plein de monde à droite dans les réseaux sociaux.  

Il y a d’un côté Didier Goux, chef de file des blogueurs réactionnaires, même s’il a été classé comme socialiste par Le Monde, son côté nazi, probablement. Je ne sais pas qui il soutient pour la Présidentielle. Marine Le Pen fait figure d’enfant de cœur dans sa hiérarchisation des personnalités politiques à soutenir. Mais c’est un copain.

Dans Twitter, je suis copain avec Alain Lambert. Il est chef de file de la rigueur budgétaire et l’était aussi pour la  droite catholique jusqu’à un certain épisode malheureux pendant la messe, à l’été 2010, si ma mémoire est bonne. Président du Conseil Général de l’Orne ou d’un patelin dans le coin, ancien Sénateur viré pour antisarkozysme primaire et recasé à la Cour des Comptes où il jouit d’une retraite heureuse entouré de ses nombreux petits enfants sous la direction de Didier Migaud.

Il est très geek, Alain Lambert. Tiens ! Il participait, hier, à « une table ronde autour des infrastructures numériques du département » avec François Bayrou. Oui. Alain Lambert est courageux : il soutient François Bayrou.

Ce n’est pas le seul, d’ailleurs, puisque Philippe Douste-Blazy a annoncé il y a quelques semaines son ralliement. Aujourd’hui, un fin observateur Belge me signale cet article de France Soir à propos de la participation de PDB (si je puis me permettre) aux « 4 vérités », ce matin.

Il a déclaré : « Nicolas Sarkozy a décidé d'être à droite tout, de représenter cette droite pure et dure cette droite réactionnaire, une droite sans aucune possibilité d'évolution. »

Nicolas Sarkozy est donc qualifié de réactionnaire par une partie de la droite.

France Soir est méchant avec PDB : « Il a d'ailleurs déjà annoncé qu'il ne voterai pas pour la réélection de Nicolas Sarkozy, et qu'il apportait son soutien à François Bayrou. Cette défection n'est pas très grave pour le parti majoritaire. » D’un autre côté, France Soir aurait pu titrer : « Catastrophe pour François Bayrou. »

Comme dirait Eric (qui m’excusera de reporter ici une discussion privée, je lui paierai une bière) : « Il a vraiment de la chance Bayrou de récupérer Douste ... C'est un peu comme si nous récupérions Bockel et son groupuscule de droite au PS ! »

Qui est Philippe Douste-Blazy ? « Philippe Douste-Blazy, né le 1er janvier 1953 à Lourdes (Hautes-Pyrénées), est un homme politique français, membre de l'UDF puis de l'UMP. » Il est donc bien de droite. Je précise ça parce qu’il y a peut-être des jeunes qui me lisent et qui auraient oublié son parcours.

En 1995, il avait soutenu Jacques Chirac contrairement à Nicolas Sarkozy qui en pinçait pour Edouard Balladur. Sous ce dernier, PDB était Ministre de la Santé ou un truc comme ça. Sous Alain Juppé, il était Ministre de la Culture. On ne rigole pas, ceci est un billet sérieux. Il s’est à nouveau retrouvé à la Santé (pas la prison, andouille, le Ministère) à nouveau en 2004 puis aux affaires (étrangères, andouilles) l’année suivante.

« Démissionnaire à la suite de la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, il annonce […] renoncer à se présenter aux législatives […] » On le croyait à la retraite mais non ! « En juin 2007, il est nommé conseiller, chargé de mission auprès du président de la République. » Je ne sais pas s’il avait besoin d’argent ou si Nicolas Sarkozy lui avait confié une mission. « En février 2008, il devient conseiller spécial chargé des sources novatrices de financement du développement14, auprès du Secrétaire Général des Nations Unies. » Il n’est pas resté longtemps à l’Elysée. A se demander si ça ne serait pas un placard et s’il n’aurait pas été viré par Nicolas Sarkozy… (je ne veux pas médire, hein !).

Nous avons donc deux personnes qui ont bossé dans les mêmes gouvernements, n’ont pas soutenu la même personne en 1995 et qui sont partis en mauvais termes. Ce qui n’est pas très grave. Tiens ! Samedi, il y a trois semaines, j’étais parti fâché avec Clémence la serveuse de la Comète. On est réconciliés…

Si vous ne comprenez rien à la droite française, ce n’est pas trop grave. Si vous m’avez lu jusqu’ici, c’est que vous votez à gauche ou que vous êtes un copain (ou salarié de l'Elysée, désolé pour celui qui est payé pour suivre mes conneries et celles de mes camarades).

D’ailleurs comme je suis copain avec Didier Goux, vil réactionnaire, et Alain Lambert, vil libéral, je vais faire tout mon possible pour œuvrer à la renaissance de la droite.

Puisque pour, qu’elle ait une chance d’exister et de recommencer à exister, il faut que François Hollande soit élu en mai 2012.

16 commentaires:

  1. Personnellement, à l'heure qu'il est, j'hésiterais entre Marine Le Pen et François Bayrou. Mais ne dites rien à L'Hérétique : je ne veux pas d'emmerdes avec la SS centriste.

    (Par ailleurs, je tiens à préciser que malgré la mèche et la moustache dont le taulier a cru bon de m'affubler, je n'ai toujours pas sauvagement étranglé la pauvre bête que je retiens prisonnière en mon giron. D'ailleurs, Onc' Adolf adorait les chiens, lui aussi.)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne dis rien. Z'allez pas voter Bayrou, quand même. Il y a Morin.

    RépondreSupprimer
  3. Un billet PDB, il ne doit pas y en avoir beaucoup.. même à Lourdes.

    RépondreSupprimer
  4. Certains chantent où sont les femmes, les femmes, les femmes, d'autres disent "où est la Droite, la Droite, la Droite..?

    RépondreSupprimer
  5. Au fond, ce serait peut-être amusant de faire élire le Batave, rien que pour le plaisir de voir la gauche forcée d'endosser les mesures de rigueur que tout le monde sait inévitables.

    Oui, tiens, j'vais p't'êt' voter Hollande, moi, finalement.

    RépondreSupprimer
  6. J'étais tenté de mettre un commentaire. Tout cela est pathétique, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Tiens ! Où est le commentaire de Denis qui me dit avoir des difficultés à commenter ?

    RépondreSupprimer
  8. Ah ! Il était dans les spams, je l'ai repêché. Mais je n'ai pas retrouvé l'autre. Du as du faire une connerie.

    RépondreSupprimer
  9. Il a été maire de Toulouse ! Comme il avait promis de bien s'occuper de la ville mais qu'il a choisi juste après de devenir ministre, la ville a ensuite basculé à gauche. Nananère !

    [En plus son coiffeur toulousain a fait faillite ! #True]

    Beau billet. Plus sérieusement sur le fond, il est bon que des gens de droite réagissent aux arguments de campagne déployés par Sarkozy. Il joue avec des concepts qu'il ne comprend même pas, dans leur portée historique. :-)

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Si je ne m'abuse, l'accident de messe de @alainlambert a eu lieu durant une fête catholique. Je crois la pentecôte, donc un poil avant l'été. En 2010, oui.
    Mais ne chipotons point, ne boudons pas le plaisir de lire quelques lignes sur Double-Exctazy, c'est si rare…

    RépondreSupprimer
  12. J'allais reprendre mon commentaire mais en relisant ton billet, j'ai vu qu'il était déjà là :-)

    Tu paieras ta bière et je débarquerai avec une bouteille de pinot noir d’Alsace ...

    RépondreSupprimer
  13. Eric,

    Parfait...

    Fabien,

    Je ne crois pas, c'était une messe de baptême, non ?

    Poireau,

    Merci ! Je crois qu'il les comprend très bien.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...