23 février 2012

La France qui souffre des promesses non tenues de Nicolas Sarkozy


A l’occasion de la visite de Nicolas Sarkozy en Charentes Maritimes, Ségolène Royal a publié un communiqué avec l’ensemble des promesses non tenues. Les voila :

Exemple 1 – Entreprise New Fabris (Chatellerault) - « 400 emplois promis ». Résultat : L'entreprise a fermé.

Exemple 2 - Fonderies du Poitou Alu (Ingrandes) - «  Des commandes de Renault et annoncées par Besson sont toujours attendues ». Entreprise en très grande difficulté.

Exemple 3 – Aubade (Saint Savin) - Entreprise de lingerie délocalisée.

Exemple 4 - Tempête Xynthia - Mars 2010 - Sarkozy promet sur place 3 500 kilomètres de digues neuves en France et 150 kilomètres de digues en Région. On en est très loin.

Exemple 5 - Dégâts sur le PME du secteur photovoltaïque – 800 000 logements mal isolés rénovés promis lors du Grenelle. Bilan : 100 000.
Mars 2011 : faillite des entreprises photovoltaïques suite à la baisse des prix.

Exemple 6 – Heuliez (Cerizay) – La promesse de participation au capital de 10 millions d'euros par la FSI n'a pas été tenue. C'est la Région qui l'a fait.

Exemple 7 - Crédits aux PME : promesses du 20 octobre 2008 non tenues.

Exemple 8 – Entreprise CAMIF (Niort) – Chatel promet sur place le reclassement de 70 % des 600 salariés. Résultat 17 % seulement ont retrouvé un emploi.

Exemple 9 – Visite en Charentes le 9 juin 2011 avec les agriculteurs. Trois annonces face à la sécheresse :
  • SNCF et armée pour le transport du fourrage,
  • 200 millions d'euros de prêts,
  • réduction de l'irrigation sur 14 000 hectares.

Aucune n'a été tenue. La détresse des éleveurs a seulement a été mise en scène.

Exemple 10 - « ALSTOM doit aussi beaucoup aux commandes de train passé par les Régions ». 166 trains commandés le 27 octobre 2009 et payés par les Régions représentant 900 emplois chez Alstom et ses sous-traitants.

3 commentaires:

  1. Ah oui ça cause ! Ségolène Royal me surprend, là. Ce ne sont pas les propositions d'une candidature, mais des arguments qui font poids et qui taclent Sarkozy et son perpétuel baratin.
    Bravo donc !

    RépondreSupprimer
  2. Pas de bla-bla ... des faits, rien que des faits ! ...
    Merci, bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Voilà, du concret.
    Je pense que c'est comme ça qu'il faut répondre à la campagne sur les "symboles" qu'il nous rejoue !
    :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.