20 février 2012

Brouillage réussi : tous contre lui


Nicolas Sarkozy l’avait dit : il fera une grosse proposition par jour. Hier, on n’a pas été déçu : voila qu’il voudrait mettre une dose de proportionnelle dans les législatives. On ne devrait pas en parler mais le sujet fait la une de la presse, comme tous les propos tenus à Marseille.

« Aujourd’hui, lance Nicolas Sarkozy, je suis venu parler de la France. » Ah ! Ce qui veut donc dire qu’il l’a oubliée pendant cinq ans…

« J’ai aimé la France sans comprendre le prix qu’ont payé tant de générations pour nous léguer un pays qui allait devenir notre patrie. » Il ferait mieux de s’occuper du prix de l’immobilier.

Les élites ont « trahi les valeurs qu’elles devaient défendre et incarner. Une partie d’entre elles n’a pas été à la hauteur de ses responsabilités en s’octroyant des rémunérations qui défiaient le sens commun. » Nous dit le gars qui a augmenté son salaire de 172% en prenant « le job »…

« Jamais le favori n’a gagné ! » Raté ! Tiens ! Lui-même en 2007.

Revenons à la proportionnelle.

Il est très fort ! Il propose un truc que seul son parti ne veut pas. Il va réussir à passer pour un démocrate qui veut réhabiliter le travail des parlementaires alors qu’en proposant des referendums, il s’asseyait totalement sur ce boulot… Tout en passant pour un grand démocrate, alors qu’il ne l’est pas (voir par exemple le billet de mon collègue Intox2007 qui évoque la création du « Mécanisme européen de stabilité » qui prive le peuple de tout pouvoir et de tous les mécanismes de contrôle de ce bazar).

Il avait déjà promis la proportionnelle en 2007 puis avait fait une réforme de la constitution sans prendre compte en compte cette promesse, ce que rappelle presque chaque dépêche d’information, ce matin. Il s’en tape. Il ne mettra jamais cette réforme en œuvre : personne à l’UMP n’en veut.

Il a réussi à faire en sorte que tous les partis politiques et tous les autres candidats lui tapent dessus, en défendant une mesure qu’ils proposent et que dénoncent les cadres de l’UMP !

Brouillage de pistes réussi… Il est bien le candidat opposé à tous les partis politiques…

5 commentaires:

  1. Oui, il va asphyxier le débat. Hollande doit prendre l'initiative et pas seulement répondre aux coups.

    RépondreSupprimer
  2. Le candidat opposé à tous les partis politiques? Si c'est son truc, laissons-le faire. Aux Français de lui faire savoir que ça ne marche pas.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne pense pas qu'il va pouvoir pratiquer les effets de manches pendant toute la campagne. Il est en perdition.

    RépondreSupprimer
  4. Pangloss,

    Je ne sais pas...

    Éric,

    Ouais

    Philippe,

    C'est clair !

    RépondreSupprimer
  5. Jamais vu un politique avec autant de mauvaise foi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.