15 avril 2012

120 000 personnes à #Vincennes

Dans la salle de presse, les blogueurs se sont levés pour applaudir la fin du discours de François Hollande, à la grande surprise des journalistes.

Je n'ai pas compté les participants. Le grand jeu du kikalaplusgrosse va continuer.

Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'on était très nombreux, tous avec l'espoir du changement.

Il est portée de main. François Hollande va nous y mener. Je suis prêt à présider la France, nous a-t-il dit. On le croit.

Le changement, c'est maintenant.

Il faut que j'arrive à monter dans un métro. J'ai un premier changement à Nation et un deuxième à Porte d'Italie.

13 commentaires:

  1. "Je suis prêt à présider la France, nous a-t-il dit. On me croit."

    Bien entendu, mais lui, le croit-on ?

    RépondreSupprimer
  2. Pas réussi à arriver jusqu'à vous et pas réussi à prendre le métro pour rentrer ! ... J'ai fait la route à pinces et je viens juste d'arriver !
    Demain c'est les vacances, mais tout spécialement pour faire du porte-à-porte ! ... Pour que les gens aillent voter, faut aller les voir, leur expliquer ... toussa toussa qu'il a dit l'ami François !

    RépondreSupprimer
  3. t'étais pas en tong cette fois ? parce que pour escalader les enceintes comme ça pour prendre des photos ça m'avait l'ait dangreux !

    RépondreSupprimer
  4. Le type habillé en noir qui a fait suer tout le monde à grimper dans la tour, pour prendre des photos, même qu'une voisine à moi l'a traité d'égoïste, c'était qui ? ... C'est pas vrai c'était pas Nicolas !

    RépondreSupprimer
  5. Et puis, c'était même pas dangereux, t'a vu les grosses barres pour s'agripper ? Aucun mérite ! Juste un âne qui faisait son malin !

    RépondreSupprimer
  6. Quand on représente l'avenir et le changement, Vincennes-Italie ça se fait à pied et en chantant, mon vieux !

    RépondreSupprimer
  7. Hé ho ! Et la rencontre avec le peuple dans le métro ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...