03 avril 2012

Trop de sondages tue le sondage

Je n’arrive pas à compter les sondages, ce matin. J’en ai vu un d’Harris, un autre d’IPSOS (que je citais ce matin), un de BVA (qui faisait la une du Parisien, ce matin), …

Pour vous aider à faire le tri, je résume : François Bayrou est sur la touche. Jean-Luc Mélenchon n’est pas assuré d’être le troisième homme. Le troisième homme pourrait être une femme, en l’occurrence Marine Le Pen.

Sur Canal+, ce matin, le candidat sortant félicitant Jean-Luc Mélenchon et je ne compte pas les articles de presse qui nous expliquent que François Hollande devait s’en méfier. Polope ! Jean-Luc Mélenchon permet de faire en sorte que la gauche n’a jamais été aussi forte. Elle pourrait bien dépasser les 45% au premier tour, ce qui n’a jamais été vu…

Toujours est-il que le Front National est toujours là et qu’il ne faut pas l’oublier.

A part ça, François Hollande va gagner. C’était l’objet de mon billet de ce matin. Un des illustres commentateurs a dit, après avoir critiqué le programme du PS : « franchement, les sondages sont mauvais pour le PS. Il est temps de le reconnaitre. »

Je vais lui répondre ici : cher commentateur, as-tu déjà vu des sondages aussi parfaits ?

Tu devrais lire le Parisien plus souvent !

Premier tour


Harris
BVA
Ispsos
M. Le Pen
16
15
14
N. Sarkozy
29
28
29,5
F. Bayrou
10
11
10
F. Hollande
26
27
27,5
J.L. Mélenchon
14
14
15

Deuxième tour                                                           


Harris
BVA
Ispsos
N. Sarkozy
47
44
45
F. Hollande
53
56
55


2 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.