28 avril 2012

Mise en cause d'Edouard Balladur et de Nicolas Bazire

Ca n'arrête pas, cette après-midi, je suis obligé de faire des billets à la pelle. Nicolas Bazire et Edouard Balladur ont juste chaud aux fesses. Une paire chacun. Un article du Monde vient de sortir.

"René Galy-Dejean, ancien député-maire UMP du XVe arrondissement de Paris et ex-trésorier de campagne d'Edouard Balladur pour la présidentielle de 1995 a accusé ce dernier et son ex-directeur de campagne Nicolas Bazire d'avoir ordonné le dépôt en banque de 7 millions de francs en espèces et d'en avoir caché l'origine, dans le dossier Karachi.

Chargés du volet financier de l'affaire, les juges Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke s'interrogent sur un éventuel détournement de commissions sur des contrats d'armement avec l'Arabie Saoudite (Sawari II) et le Pakistan (Agosta) au profit de la campagne d'Edouard Balladur. Ils recherchent notamment l'origine des 10,2 millions de francs déposés le 26 avril à la banque, trois jours après la défaite du candidat."

A ma connaissance, la photo de M. Galy-Dejean n'avait jamais illustré un blog de gauche.

6 commentaires:

  1. Je ne suis pas pour qu'on les pende haut et court !
    Mais je suis pour qu'on leur rappelle, JUDICIAIREMENT ! ... que pendant qu'ils s'en mettaient plein les poches, des personnes très pauvres,des personnes âgées, des femmes seules, qui, à cette époque où les procédures d'effacement des dettes des particuliers n'existaient pas, ne pouvaient pas payer trois francs six sous d'impôts locaux ou autres, et voyaient tout SAISIR, y compris leur vilain poste de TV qui était leur seule distraction ou celle des enfants ! ...
    Une telle distorsion me détruit le coeur ! ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que justice se fasse et qu'ils soient condamnés s'ils sont coupables.

      Supprimer
  2. Je me suis jeté sur l'article de Médiapart, et au fur et à mesure de l'avancée de la lecture, je me demande si le débat du 2 mai est vraiment nécessaire...
    Le show sur l'expérience, le savoir-faire, etc, etc, va tourner très court.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça va aller vite.

      Il tenait discours ce soir qui était livetweeté ! Ils s'en prenaient à DSK à que les socialistes voulaient porter à la Présidence en oubliant qu'il l'a porté au FMI...

      C'est délirant.

      Supprimer
  3. Le Figaro réfléchit déjà à la manière dont on va expliquer aux français que Nicolas Sarkozy, avec ce qu'il a fait pour la France, mérite la tranquillité ! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Journaliste au Figaro, dur métier !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.