06 avril 2012

Un programme de Secrétaire d'Etat

Les journaux radios sont terribles, ce matin : la conférence de presse du candidat sortant est racontée après un gigantesque fiasco judiciaire (Total) et un accident nucléaire qui nous rappelle que tout est possible...

Un catalogue de mesurettes dignes d'un Secrétaire d'Etat ! La retraite payée le 1er du mois. Quelle ambition ! Un signal destiné aux électeurs qui lui sont acquis... Il a peur de ne pas être au second tour ?

On en retient qu'une chose : il cherche uniquement l'affrontement direct contre François Hollande. Il l'aura.

Au deuxième tour.

8 commentaires:

  1. De secrétaire d'Etat, oui. La réforme du permis de conduire pour que les délais soient moins longs ! Sur 35 mesures du programme pour la Présidence de la République !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de lire les 32 mesures du Président-candidat, quelle horreur... Et dire qu'il risque d'être réélu, il y a intérêt à se mobiliser pour éviter cela !

    RépondreSupprimer
  3. Comme c'est triste...

    RépondreSupprimer
  4. Un programme de Secrétaire d'Etat, c'est exactement la réflexion que je me suis faite. La plupart des mesures (toutes ?) sont de nature réglementaire et à la portée d'une simple circulaire ministérielle.

    RépondreSupprimer
  5. Le Sortant: pour les 5 ans qui viennent, je promets de faire mieux en pire. Et je suis crédible !

    RépondreSupprimer
  6. Bon, Blogger rame, je répond aux autres en même temps.

    Anonyme,

    Ta gueule.

    El Fredo,

    Je crois que j'ai récupéré cette expression dans Twitter, elle me trainait dans la tête ce matin.

    Bembelly,

    Ouais.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...