18 avril 2012

Gare à l'euphorie !

L’euphorie est de mise, à gauche : on voit le bout, on sent cette victoire à portée de main alors qu’elle nous échappe depuis longtemps. François Hollande sera le prochain Président de la République. La gauche aura gagné. Je participe grandement à cette euphorie avec au moins deux billets, hier.

Mon ami Yann va même plus loin : il pronostique, en s’amusant, je pense, un deuxième tour entre François Hollande et Jean-Luc Mélenchon. L’hypothèse aurait été absurde il y a peu mais, à la réflexion, elle est parfaitement crédible.

Je ne voulais pas jouer avec les chiffres, ce matin, mais… Hollande et Méluche cumulent plus de 42% des intentions de vote dans les sondages. La trop grande confiance de la gauche pourrait faire que certains électeurs de gauche préfèrent voter Méluche qui mène une superbe campagne pour « envoyer un signal », comme « ils » disent. Hollande : 22%. Méluche : 20%.

A droite, plus personne ne semble supporter Nicolas Sarkozy. Le dernier sondage CSA le donne à 24%, avec Marine Le Pen à 17 et François Bayrou à 10%. Si ces deux derniers arrivent à grapiller quelques points, Nicolas Sarkozy se retrouve derrière Jean-Luc Mélenchon.

Tout est possible.

L’hypothèse est plaisante, presque jouissive. Elle aura peut-être un parfum de revanche de 2002 et j’entends déjà les éditorialistes trolls le rabâcher à longueurs d’interviews et de papiers. Mais nous aurons alors le plaisir de rappeler que la gauche de la gauche n’est pas comparable à la droite de la droite : l’idéologie n’est pas basée sur la haine mais sur le partage. Hop hop hop !

L’hypothèse est aussi jouissive parce que je dis, comme beaucoup de copains de droite, depuis cinq ans, que la politique menée par Nicolas Sarkozy a détruit la droite. J’aime bien avoir raison.

Tout est possible.

En 2002, le seul candidat crédible de la droite avait moins de 20% et en 1995, le principal candidat faisait à peine un peu plus. Jacques Chirac n’a pas fait 20% en 1988, non plus. Quant aux scores du candidat du Parti Socialiste, ce que faisait Lionel Jospin est loin derrière ce que les derniers sondages prédisent à Lionel Jospin. En fait, les sondages de premier tour n’ont jamais été fiables.

Ce matin, à la Comète, je discutais avec deux lascars de droite que je connais depuis des années. Un des deux croit toujours à la victoire de Nicolas Sarkozy mais sa principale cible est dorénavant Jean-Luc Mélenchon. Il me disait que Méluche avait un revenu de 30 000 euros par mois ce que j’ai évidemment démenti, preuves à l’appui, mais il ne me croyait pas. Il me jurait que Méluche était encore Sénateur et inventait des mandats locaux dans l’Essonne. Vive Wikipedia sur l’iPhone qui permet de vérifier certaines informations du comptoir.

C’est terrible de voir à quel point la haine pouvait faire mentir des hommes et défendre des conneries immondes. Moi-même, je ne pouvais pas blairer Nicolas Sarkozy en 2007 mais je n’ai jamais menti au comptoir. J’avais assez de la vérité…

Je ne sais pas quelles autres boules puantes trainent dans les listes de diffusion de l’UMP. Aujourd’hui, c’est la rémunération de Méluche. Hier, c’était une photo avec Hafez el-Assad alors que le candidat du Front de Gauche était Ministre de Lionel Jospin. Avant-hier, c’était sa participation à la cérémonie de remise de la Légion d’Honneur à Patrick Buisson…

Jean-Luc Mélenchon est donc devenu la cible de l’UMP. Trop peur de ne pas être au second tour… La honte…

Tout est possible.

Ainsi, je montrais des chiffres pour illustrer les possibilités de résultats. Tiens ! Hollande 22%, Mélenchon 20, Sarkozy 19, Le Pen 19, Bayrou 10, par exemple.

Tout peut donc basculer. Il faut rester extrêmement prudents et mobilisés.

Un confrère blogueur émettais hier l’hypothèse que les sondages étaient beaucoup trop flatteurs pour François Hollande et qu’ils pouvaient très bien avoir été trafiqués par des instituts aux bottes de la droite – ce que je dénonce depuis des années, comme tout le monde à gauche – pour démobiliser la gauche, pour favoriser l’abstention.

On aura probablement une très belle victoire, dimanche et le 6 mai. Mais il nous faut rester très vigilants.

Car tout est possible.

(illustration)

16 commentaires:

  1. C'est bien pour ça, comme entre les sondages et le marc de café, quelquefois, on n'y voit pas vraiment si clair que ça, qu'on tracte, qu'on tracte ! ... et vous les blogueurs aussi à votre façon.
    Bon biyé.
    Bz. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement, je parviens très bien à juguler mon euphorie face à une éventuelle victoire de la gauche.

    RépondreSupprimer
  3. Déjà, si les sondages étaient fiables ils diraient tous la même chose. En effet tout est possible, merci de nous le rappeler.

    RépondreSupprimer
  4. Le pire est à venir ces prochains jours, je sens bien ces filous de l'UMP nous sortir des trucs puants au dernier moment.

    RépondreSupprimer
  5. Les deux plus grands partis de France ne sont pas le PS et le PC comme annoncé dans le rêve de l'auteur mais le parti des abstentionnistes et le parti des votes blancs.

    Hormis quelques individus ici ou là, plus personne ne croit dans les politiciens qui sont tous corrompus jusqu'à la moelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charmant, comme d'hab !

      Ceci dit, on aura une petite idée, quant à la véracité de l'affirmation de l'anonyme, au soir du 1er tour.

      Quant à la probité des politiciens, il suffit d'avoir fréquenté un peu le milieu pour avoir une idée très nette de la chose. Pour ma part, ayant bien connu les pontes de la fédération RPR de Paris à la fin des années 70 / début 80, puis fréquentant régulièrement le staff d'un ponte du PS, ma religion est faite.

      Supprimer
  6. On peut aussi imaginer Sarkozy à 23% devant Mélenchon avec 20,6% et 20,4 pour Hollande!Dans ce cas, le 2e tour est plié.
    Alors, aucun risque: Votons Hollande!

    RépondreSupprimer
  7. Un deuxième tour Mélenchon Hollande aurait en effet de la gueule. Il permettrait au moins que le débat, refusé par Hollande, entre les deux leaders de la gauche ait lieu. Et ce serait intéressant sur le fond, à n'en pas douter. Si ce scénario n'est pas le plus probable, il n'est pas inconcevable.
    Ton billet est fairplay.
    A défaut d'escompter le réaliser, ce scénario, si déjà certains de tes lecteurs pouvaient - tranquillisés par le score escompté de la gauche, qui nous met mathématiquement à l'abri d'un 21 avril - nous aider à mettre la Le Pen derrière Mélenchon, ils auront rendu un grand service à la patrie et à la vie politique. Je les remercie par avance.

    RépondreSupprimer
  8. Salut !
    Pourquoi flamby et les (desfois jeunes) vieux réacs iraient se les geller avec leurs militans, dans la grisaille tout d'un coup ? Pourquoi font-ils leurs courses dans le programme du FdG ?
    Pourquoi malgrès les résultats plutot moyens (hollande) et même minables (sarkozy) du nombre de participants à ces meetings, aucun média ne suggère que Mélenchon est beaucoup plus populaire que les deux autres zouaves et que, à vue de nez, le troixième homme probable c'est surtout Sarkozy, c'est l'évidence même !

    Quelques éléments de réponse : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-appel-du-grand-air-114746

    Votez avec votre coeur dimanche, aillez confiance en ce que vous croyez, j'espère que demain Mélenchon allégera les doutes des élécteurs, un 21 avril est dors et déjà complètement improbable, françois hollande fait miroiter cette peur seulement pour décourager les votes pour Mélenchon et éviter un 21 avril a l'envers qui le mettrait dans une sale situation et l'empêcherait d'empocher l'elysé sans se sortir les doigts du slip, comme il le rêve. Qu'a-t-il comme arguments à part le vote utile quand on y pense ? Bizarre sachant qu'il est statistiquement certain, et aucun sondage n'a dit le contraire, de passer le premier tour ? Moi je pense depuis un bout de temps que le 6 avril, on va se taper une bonne barre de rire car ce sera un 21 avril a l'envers, et j'ai vraiment confiance en mon raisonnement, j'éspère vraiment que beaucoup de monde votera et votera avec son coeur au premier tour.

    L'été arrive, camarades !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.