03 avril 2012

Que les syndicats fassent de la politique !

 « Lundi dans un entretien à la presse régionale, le président-candidat s'en est ainsi pris aux "permanents de la CFDT" d'ArcelorMittal qui "trahissent la confiance des salariés" et font "de la politique au lieu de défendre l'intérêt des salariés". »

La nouvelle cible de Nicolas Sarkozy est : les syndicats. Les fameux corps intermédiaires… Ces méchants qui ne pensent qu’à faire grève et à mettre des bâtons dans les roues de ceux qui travaillent. Le moins qu’on puisse dire c’est que Nicolas Sarkozy sait parler au cœur de son électorat.

Mais il illustre le paradoxe que je montrais ce matin : il va faire un très bon premier tour et un très mauvais second. A force de diviser pour rassembler, il motive ses troupes. J’imagine très bien ces vieux artisans que je croise le matin à la Comète qui ne prennent jamais les transports en commun mais font la gueule à chaque grève de la RATP… Ils seront convaincus. Mais, les autres sont exaspérés. Ils n’en peuvent plus. Un de ces jours, les sondages vont montrer que Nicolas Sarkozy va faire 35% au premier tour… et au second.

Ce qui nous permet de rigoler. Revenons aux syndicats : ils feraient mieux de défendre l’intérêt des salariés que de faire de la politique. Comme si défendre les salariés, le droit du travail, les retraites, … n’était pas de la politique ! Nicolas Sarkozy qui pas plus tard qu’en janvier convoquait les syndicats à l’Elysée pour une espèce de sommet social…

Cela étant, la première VRP de Nicolas Sarkozy étant Laurence Parisot, la patronne du MEDEF, on pourrait s’étonner qu’elle fasse de la politique ! Elle « trahit la confiance des patrons » ? Elle fait « de la politique au lieu de défendre l’intérêt des patrons » ?

« Pour la dirigeante du patronat, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a bien évidemment «remis la France en mouvement» : «Je crois qu’on ne mesure pas assez tout ce qui a été fait ces dernières années.» Le bilan du président sortant ? «C’est un boulot extraordinaire.» » 

Ca a le mérite d’être clair

Madame Parisot fait de la politique : elle défend les patrons et Nicolas Sarkozy. Que les syndicats fassent de la politique et défendent les autres...

7 commentaires:

  1. "Un de ces jours, les sondages vont montrer que Nicolas Sarkozy va faire 35% au premier tour… et au second."

    Excellent.

    RépondreSupprimer
  2. Mais oui ! Les règles démocratiques en Sarkofrance, c'est : 1. le MEDEF, syndicat patronal, aux commandes du pouvoir politique - euh, par pantins interposés,dans les ministères. 2. Les syndicats ouvriers, eux, qu'ils la ferment, ces malotrus qui veulent toujours se mêler de ce qui ne les regarde pas ! ... 3. Le dialogue social, c'est entre ministres et patrons ! Hein, et qu'ça saute ! ...

    RépondreSupprimer
  3. On l'entendait plus ces derniers temps la Parisot. A croire qu'il n'y croit plus elle aussi...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.