23 avril 2012

Changer de Président : c'est maintenant !

« Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail, mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que, quand on ne travaille pas, on puisse gagner plus que quand on travaille. » C’est aussi pour ce genre de phrase que nous voulons éjecter Nicolas Sarkozy. Nous voulons arrêter d’entendre ces éléments de langage de la part de l’UMP.

Nous sommes à quinze jours de la victoire.

« La vague, elle monte, elle monte. Elle monte tellement qu'il va se la prendre en plein face! » a déclaré François Hollande. Nous allons l’aider. Un bon bourre-pif dans les urnes.

Suite à mon billet de ce midi, on me reprochait mon manque d’enthousiasme. Je suis enthousiaste, mais je reconnais un brin de fatigue : une « longue » marche dans Bicêtre pour aller voter, un déjeuner d’anniversaire, hier midi. Le soir : sortie à Solférino puis visite à l’Aéro avec un twittos influent pour suivre la soirée électorale à la télé. Oui ! C’est mon anniversaire et le billet en mode neuneu, c’est maintenant.

Certains militants du Front de Gauche sont amers, aujourd’hui. Ils ont fait une belle campagne, avec des beaux meetings. On s’est pris la tête dans Twitter, dans les blogs, mais maintenant, l’heure est à l’unité.

On est tous fatigués. Pour ma part, je ne me suis jamais autant engagé derrière un candidat. On a passé un an à se battre, avec des périodes très éprouvantes, notamment vers la mi mai. Sur les dix candidats, il n’en reste plus que deux.

Huit ont terminé leur campagne. Je constate ma propre fatigue mais j’admire toutes ces personnalités qui se sont battus pendant cette année, qui ont traversé la France dans tous les sens. Tiens ! Mon candidat était à Tulles, hier. Là, je crois qu’il est repassé par Paris puis va en Bretagne, pour continuer à expliquer ses propositions.

Derrière ses candidats, il y a des militants qui se sont battus, qui ont relayé des projets, défendu des programmes, … Bravo à tous.

Mais il reste deux semaines. Deux petites semaines pour réussir le changement. Deux semaines pour continuer à présenter un projet. Deux semaines pour convaincre.

Mais la démocratie est ainsi faite : au premier tour, on choisit, au deuxième tour, on élimine.

Nous sommes nombreux à vouloir éliminer Nicolas Sarkozy.

C’est maintenant ! Il est en meeting à Tours. Je compte sur les copains locaux, Gaël, Matfanus, Dadavidov, Christophe, Majic, Dominique et Catherine, pour lui faire l’accueil qu’il mérite. Nous autres, sur Internet, nous pouvons transformer ce meeting en farce : #TourneedAdieux.

Quinze jours pour éliminer.



30 commentaires:

  1. il est hors de question que j'aille me tremper devant le gymnase qu'il a réservé ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis pas à Tours mais en Bretagne !

    RépondreSupprimer
  3. Et ben t'as pas la grosse tête toi!
    Signé un gus de la vrai gauche qui ira pas tremper son bulletin pour les bobos caviar!

    RépondreSupprimer
  4. Bande d'abrutis,
    Vous voulez donner le pouvoir à un pantin (hollande)incapable de placer une phrase cohérente sans hurler, ni critiquer un de ces adversaires.
    Donnez le pouvoir à un facho qui adore les étrangers aux mépris des Français, les vrais qui respectent les lois françaises.
    je suis FRANÇAIS, un vrai.
    Mon grand-père ainsi que mon père se sont battus pour cette terre qui est la nôtre.
    On va tout donner et surtout tout perdre aux profits de ces racistes d'étrangers.
    Rien de plus simple pour prendre le pouvoir lors d'un vote, on promet à la majorité (qui n'est malheureusement plus d'origine française) ce qu'ils veulent entendre et l'on ai sûr de récupérer leurs votes.
    Elle est belle la solidarité française, tous des lâches...

    J'AI HONTE POUR VOUS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon grand oncle - qui était pour ma mère son grand frère, car c'est mon grand-père qui l'a élevé : ils avaient 26 ans d'écart - a été fusillé par des français, le 31 mai 1944.
      Il était dans son maquis le lieutenant du Commandant Victor, un espagnol qui se nommait en réalité Miguel Arcas.
      Le jour de sa capture, alors qu'il tirait toujours, blessé à l'épaule et n'avait pas entendu siffler le repli, un homme a essayé de ramper jusqu'à lui, mais en vain : c'était un camarade de combat, un allemand qui se nommait Anton Lindner.
      Ces étrangers combattaient chez nous pour que les fascistes quittent le pouvoir.
      Ta haine des étrangers, je la vomis, nous la vomissons.

      Supprimer
    2. Honte sur toi d'écrire des choses pareilles, tu oses parler de ton grand père qui s'est battu contre le nazisme, le racisme et l'intolérence. Doit on te rappeler ce que le conseil de la resistance a fait après la guerre.
      Tu mélanges tout, tu es ce qu'il y a de plus abjecte, honte sur toi et sur ton mépris de l'autre.

      Supprimer
    3. Oui, le CNR a porté au pouvoir des gens qui ont élaboré et fait adopter les lois fondatrices de la sécurité sociale, de la retraite par répartition, des conventions collectives,ainsi que la Constitution de 1946 dont le préambule fait toujours partie de notre bloc de constitutionnalité et sert de socle légal à toutes les lois relatives en ce pays aux droits sociaux et culturels.
      Ce n'est pas moi qui vais baisser les yeux, crois-le bien.
      Cependant, je ne te répondrai plus car nous sommes ici sur le blog de Nicolas.

      Supprimer
    4. Est ce que je réponds à vos trolls, moi ?

      Supprimer
    5. c'est vrai et tu as bien raison , je me laissé emporté par ce facho.
      Ladyapoline ce n'est pas moi qui est écrit ces horreurs je suis outré par ce "AnonymeApr 23, 2012 08:58 AM".

      Supprimer
    6. @ladyapolline serais-tu Aubierge ?
      OSEF en fait...bon et joyeux anniversaire Nicolas

      Supprimer
    7. Bonsoir, pour le petit mot d'histoire, nombre de collaborateurs se sont promus résistants à la libération. ceux qui ont été dans la Résistance et les camps ont assez transmis leurs valeurs pour ne pas être racistes et xénophobes.
      C'est ainsi
      Bon anniversaire à l'auteur du blog

      Supprimer
    8. Vive François Hollande ! Respect à tout ce qu'il fait et à ce qu'il est. Il sera l'un des tous meilleurs présidents que la France n'ait jamais connue. Vive la Gauche ! Vive la justice, l'égalité, la fraternité !

      Supprimer
  5. JOYEUX ANNIVERSAIRE NICOLAS , NOS VOEUX LES PLUS SINCERES

    RépondreSupprimer
  6. Virons le petit président à talonnettes!

    RépondreSupprimer
  7. Voyons, voyons, Nicolas : qu'est-ce qui vous a fatigué à ce point ? D'agiter vos petits doigts sur votre clavier ? Vous vous foutez du monde : durant ces derniers mois je les ai agités autant que vous et je suis en pleine forme.

    Que vous ayez envie qu'Hollande gagne, je le comprends fort bien, mais cessez de nous faire croire que vous êtes "battu", c'est ridicule.

    (Cela dit, j'adore l'échange de débiles, un peu plus haut, où tout le monde se bat à coups de tonton, de papy, etc. Il faut vraiment avoir abdiqué tout sens du ridicule et toute dignité personnelle pour en arriver là.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien n'est gagné et en plus j'ai oublié de vous envoyer un mail.

      Supprimer
  8. Je vous souhaite, avec retard, un bon anniversaire. Puisse l'année qui s'ouvre à vous vous apporter un peu plus d'esprit de tolérance. Ça ne vous empêcherait aucunement de continuer sur le chemin qui est le vôtre...

    RépondreSupprimer
  9. Rien n'est gagné mais c'est bien parti pour gagner. Après être président dans ces périodes de crise c'est pas un boulot super. Hollande devra vraiment changer les choses sinon le FN continuera de monter.

    RépondreSupprimer
  10. Bon anniversaire
    Bon boulot
    Bon résultat
    Bon futur président

    Henri Eugène bon supporter Breton( enfin on fait ce qu'on peux )

    RépondreSupprimer
  11. Sans concession, parler aux électeurs du FN: Qui vous a le ple trompé, menti, méprisé. On agite sous votre nez le thème de l'immigration pour masquer la faillite d'une politique en matière de pouvoir d'achat, d'emploi de services public, d'activité économique dans nos territoires. Oui nous sommes pour le vote des étrangers n aux éléctions locales c'est déjà le cas pour les étrangers européens. C'est une mesure de responsabilité et d'intégration pour notre cohésion sociale. Sarkozy lui aussi préconisait cette mesure. Il ne l'a pas fait. Et aujourd'hui, il cache son jeu. il dissimule il truque. Qui vous a le plus trompé? Notre projet est sur la table depuis janvier. Voyez. Il ya un autre chemin pour rendre sa dignité à notre pays. Pour faire endre plus fort la voix de la france en Europe? Voyez le nouveau président, à la suite du 1er tour en France, dit enfin qu'il faut un "pacte de croissance en Europe ! Voter Hollande, c'est en effet voter utile! Lefuturprésident.

    RépondreSupprimer
  12. Sans concession, parler aux électeurs du FN: Qui vous a le plus trompé, menti, méprisé. On agite sous votre nez le thème de l'immigration pour masquer la faillite d'une politique en matière de pouvoir d'achat, d'emploi de services public, d'activité économique dans nos territoires. Oui nous sommes pour le vote des étrangers n aux élections locales c'est déjà le cas pour les étrangers européens. C'est une mesure de responsabilité et d'intégration pour notre cohésion sociale. Sarkozy lui aussi préconisait cette mesure. Il ne l'a pas faite. Et aujourd'hui, il cache son jeu. Il dissimule, il truque. Qui vous a le plus trompé? Notre projet est sur la table depuis janvier. Voyez. Il y a un autre chemin pour rendre sa dignité à notre pays. Pour faire entendre plus fort la voix de la France en Europe? Voyez le nouveau président de la BCE, à la suite du 1er tour en France, dit enfin qu'il faut un « pacte de croissance » en Europe ! Voter Hollande, c'est en effet voter utile! Lefuturprésident.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.