14 avril 2012

Le changement, c'est maintenant. Surtout le 22 au soir.

Des petits candidats ont déjà préparé leurs discours pour le 22 avril au soir. Nos enquêteurs ont fait les poubelles à la sortie des QG de campagne et ont réussi à récupérer quelques brouillons.

François Bayrou

« Mes chers compatriotes,

Des millions de bulletins se sont portés sur mon nom et je vous en remercie du fond du cœur. Malheureusement, le système est bien en place. La finale aura lieu entre le candidat de l’UMP et celui du PS. Je vous en remercie et vous donne rendez-vous pour 2017 afin qu’enfin la démocratie gagne, dans notre beau pays.

Il nous faut maintenant faire un choix. Il sera simple. Contrairement à 2002 et à 2007, je me suis engagé à donner ce qu’on appelle une consigne de vote même si je ne suis évidemment pas propriétaire de vos suffrages.

Nicolas Sarkozy est de droite et je suis de droite. Pour ce qui concerne le programme, c’est évidemment de lui que je suis le plus proche. Mais, compte tenu des dernières années, je ne peux me résoudre à lui faire confiance. Il a augmenté la dette de 600 milliards et a passé des semaines de campagne à donner des leçons de gestion. Il ne faut pas qu’il soit réélu. Je vais donc voter pour François Hollande, même si je ne suis évidemment pas socialiste, même si je ne partage aucun point de l’idéologie. Je vais voter pour lui et je vous demande d’en faire autant, de bien peser tout ce qui doit rentrer en considération.

Au moins, François Hollande est humain. Il est sympathique. Il a mené une très belle campagne et nous a montré qu’il pourrait faire un très grand Président. Nicolas Sarkozy, au contraire, a mené une politique qui a rabaissé la France, une politique qui était totalement illisible, changeant d’orientations majeures tous les ans, décourageant les industriels et les investisseurs, à la botte des marchés financiers au détriment de ceux qui voulaient entreprendre.

Cette parenthèse d’une droite de pacotille doit se terminer. Nicolas Sarkozy ne doit pas être réélu et je vous demande, les yeux dans les yeux, de lui faire barrage, coûte que coûte. Je connais bien l’homme. J’ai été Ministre dans le même gouvernement que lui, ça fera 20 ans bientôt. Pendant ces 20 ans, je l’ai observé. Il n’est pas digne de continuer à exercer les responsabilités suprêmes.

Mes chers compatriotes,

Vous avez l’avenir de notre pays entre les mains. Ce n’est pas facile de perdre une élection tout en ayant toutes les capacités, en tant que centriste, à peser réellement sur le choix final.

Mes chers compatriotes,

Je vous demande de voter massivement pour François Hollande. Après tout, le changement c’est maintenant. »

Philippe Poutou

« Hein ? On me parle ? hihi. »

Marine Le Pen

« Mes chers compatriotes,

Je serais moins longue que cet empafé de Bayrou mais le gros frisé qui rédige ses discours s’est encore laissé emporté. Vous avez voté par millions pour moi et je vous en remercie chaleureusement. Le changement de candidat, c’est maintenant.

La France, notre grand pays, a été avilie par Nicolas Sarkozy. Mais cet homme n’a pas détruit que notre pays, il a détruit la droite, notre droite. Lançant des thèmes qui nous sont chers, comme la laïcité, il a banalisé des propos qui devraient représenter notre lutte en les rendant uniquement sujet de moquerie pour les gauchistes.

La droite doit se reformer. Elle doit renaître. L’UMP est morte, ce grand parti qui ne pense qu’à obtenir des strapontins pour des élites doit exploser. La droite se reconstruira autour de nos valeurs, autour de notre parti, autour de ma personne.

C’est pourquoi, j’appelle les électeurs à voter massivement pour François Hollande, brave homme issu de nos terroirs, pour éliminer largement Nicolas Sarkozy. Sinon, nous somme condamnés à voir ce dernier siéger pendant cinq ans puis être remplacé par Jean-François Copé. La défaite de Nicolas Sarkozy doit être très importante pour bien montrer aux dirigeants de l’UMP que leur heure de gloire est terminée, qu’on ne veut plus de cette droite, molle, atone, grotesque, illisible.

Le changement, c’est maintenant. Votez pour François Hollande, je vous le demande. »

Jacques Cheminade

« Le changement, c’est maintenant. Pour Mars, changez de fusée à Chatelet les Halles. »

Jean-Luc Mélenchon

« Mes chers compatriotes, camarades,

Le grand soir n’aura pas eu lieu mais, par vos votes, vous avez montré que notre gauche est une force politique importante, qu’une autre France est possible. Avec les autres formations de gauche, nous représentons plus de 45% des électeurs. Ce chiffre est inédit, ne le gâchons pas.

Je sais que parmi vous, certains aigris, considèrent que les socialistes d’aujourd’hui sont de connivence avec les marchés, contre le peuple. Il n’en est rien. Mais même si c’était le cas, n’oublions pas que le véritable ennemi est la droite, cette droite qui a mis à genoux le peuple, cette droite qui favorise les grands patrons, qui les incite à se verser des rémunérations indignes.

Je viens du Parti Socialiste. J’ai participé au gouvernement de Lionel Jospin alors que François Hollande était premier secrétaire du Parti Socialiste. Je sais que c’est un homme de confiance. Il ne reniera aucun de ses engagements que j’ai étudié à la loupe. Je me reconnais parfaitement dans chacun d’entre eux, même s’ils ne vont évidemment pas aussi loin que ce que nous aurions pu souhaiter.

Le changement est nécessaire. Le changement, c’est maintenant. Il nous faut virer la droite du pouvoir.

Votez pour François Hollande.

Surtout que, sinon, ils pourraient se fâcher et nous piquer des circonscriptions. Les cocos me feraient la gueule et je ne pourrai plus m’appuyer sur leur appareil pour me présenter en 2017 et recommencez cette formidable aventure, qui nous a unis pendant ces magnifiques semaines.

Votez Hollande, hein ! »

Eva Joly

« Fotez bour Franzois Hollande, le chanchement, ch’est maintenant. »



18 commentaires:

  1. J'adore la petite réplique de Cheminade :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ben si, la parodie est bien parlante, quoique tu aurais pu rajouter le mot "complot" pour encore plus coller au personnage ^^

      Supprimer
  2. et si melenchon était au 2 ème face a sarko que disent les poubelles du QG du ps?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'il est supporté par des quiches qui n'osent même pas signer leurs commentaires, il n'a aucune chance. Mais je voterai pour lui sans le moindre état d'ame, connard.

      Supprimer
    2. On signe mais on insulte au PS?? exactement comme ce matin, sur le marché, où un militant PS a hargneusement alpagué des militants Front de gauche!!! tout en cajolant les militants de Bayrou... Le choix est fait?

      Supprimer
    3. bon pour l'anonymat c'est juste que je fous pas mon compte gmail partout sur le net (j'ai fait le même commentaire mais signé sur g+). et plutôt que de savoir ce que vous feriez si melenchon était au 2 ème tour j'attendais un brouillon du même type que les autres qui m'ont bien fait marré, y compris celui de melenchon. je m'attendais a plus d'humour et d'auto dérision. je me suis trompé. connard.

      Supprimer
  3. Chouette billet... et chouettes caricatures ! Qui en sont les auteurs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas. Il faut chercher dans google images avec le nom de la personnalité et le mot "caricature".

      Supprimer
    2. Mais j'aurais du faire des liens, généralement, je le fais.

      Supprimer
    3. Ah oui ça se fait de mettre le lien et de prévenir l'auteur.

      100pour100caricature.blogspot.com.

      Caricaturalement,

      ïoO

      Supprimer
  4. Pas mal... on les entend presque. Jusqu'à Mélenchon. Là, on frise le grotesque. Vous avez un problème avec le grand méchant long?

    RépondreSupprimer
  5. Tu t'es déjà fait tancer pour avoir oublié Florence Arthaud ?
    Quoi ?
    Ah on me dit que c'est Nathalie Arthaud…
    Pardon à la famille, toussa…
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. Première réaction : pas mal du tout, sourire du dimanche d'avant.
    Première réaction bis, parce qu'elle a eu lieu presque aussitôt, c'est quoi ce mépris pour P. Poutou et E. Joly ? On n'est pas à la télé pourtant ?!
    Première réaction ter : heureusement que ce sont des brouillons parce que la syntaxe n'est pas toujours au point...

    Deuxième réaction - Pas d'inquiétude, je m'arrête là - Allez lire les commentaires. Ah, dommage, pas de références pour les caricatures. Il va falloir aller les chercher, tiens...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.