25 avril 2012

Tout droit

Je n'aurais pas du regarder la une de Google News avant d'aller me coucher : elle m'énerve ! Bon, d'accord, c'est un article du Figaro mais je vais aider ce brave canard : François Hollande ne va pas  tourner le dos à ses électeurs et ses propres opinions parce que Marine Le Pen a fait un bon score.

Le Figaro peut le regretter et Nicolas Sarkozy peut le dénoncer, s'il avait lui-même un peu de constance dans les opinions, il n'en serait pas là. Le but du jeu, le 6 mai, n'est pas de recueillir 100% des suffrages du premier tour de Marine Le Pen mais celui de 50% des Français.

Le Figaro est bien engagé dans la campagne de Nicolas Sarkozy...

10 commentaires:

  1. Je trouve François Hollande de mieux en mieux justement sur ce sujet : il ne varie pas. Ça fait du bien !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Pardon ?
    Ai atterri sur TF1 hier soir (mauvaise descente), et je dois t'avouer que plusieurs fois j'ai méchamment dégluti. Peut-être pas du pédalo, mais j'ai quand même eu la sensation d'assister à un sacré rétro-pédalage (faut dire que c'est TF1 et que ça y allait franco : Immigration, assistanat, etc...), mais peut-être n'avais-je pas bien "entendu" les détails de son programme auparavant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai fait que lire la une de Google News...

      Supprimer
  3. Remarque, niveau efficacité il a su tenir le coup et éviter proprement les pièges tout en réussissant à rassurer les électeurs fâchés de nos communes et de nos villages. Pour ça, bravo, mais le reste, je doute... (programme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux faire la campagne contre lui...

      Supprimer
  4. Il n'empêche que, sur le droit de vote des étrangers, il me semble bien avoir entendu votre candidat dire assez piteusement quelque chose comme : « D'abord, on ne va pas forcément le faire tout de suite… » Traduction en clair, à l'adresse des frontistes du premier tour : « Rassurez-vous, on ne le fera probablement pas du tout ! » Mais ça fait un peu mauvais effet, un candidat qui se met à renoncer à son programme avant même d'être élu : vous pouvez compter sur son adversaire pour enfoncer le coin dans cette brèche et taper comme un sourd…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a dit que ça se ferait pendant le quinquennat.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.