26 avril 2012

La campagne ratée

Le quotidien gratuit 20minutes (pdf) a pour titre de une, ce matin : « Président encore candidat, candidat déjà président, chacun son truc. » Le journal montre comment François Hollande présente une stature de Président avec sa conférence de presse, sa vision de l’international, … et comment Nicolas Sarkozy a perdu cette stature pour redevenir le candidat énervé, prêt à tout.

De fait, le journal de 7h30, ce matin, sur France Info, n’a pas été élogieux et le faisait carrément passer pour un menteur suite à son intervention sur TF1 hier soir, au cours de laquelle il a dit des contrevérités à propos de soutiens musulmans à François Hollande et qu’il n’avait pas parlé de « Vrai Travail » ce que, pourtant, tout le monde a entendu.

Je me rappelle des craintes que j’avais avant qu’il ne commence sa campagne alors que je soutenais François Hollande depuis le début de la primaire socialiste. Je me disais que Nicolas Sarkozy était très fort comme candidat. Je pensais qu’il allait se battre sur le thème « grâce à moi, nous avons mieux traversé la crise mais il faut que l’on continue à faire les réformes pour ce mettre à l’abri » ou des trucs comme ça, pendant que les seconds couteaux allaient taper sur François Hollande. Il aurait pu jouer l’apaisement, la sécurité, …

Mais il n’a pas présenté de programme, son programme n’a pas de réelle mesure forte. Au fond, qu’est-ce qu’on peut en avoir à foutre de la formation des chômeurs ? Même si c’est important, ça ne peut pas faire un thème de campagne. Peut-être a-t-il voulu « cliver » la population entre les assistés et les travailleurs (ce qu’il continue de faire avec le « vrai travail ») mais, avec le recul qu’on peut avoir maintenant, ça semble exactement ce que ne veulent plus les Français (cela étant, les urnes n’ont pas encore parlé). Il faut un Président qui rassemble.

C’est délirant de constater à quel point il a raté sa campagne de premier tour (« raté » est une façon de parler puisqu’il est au second !) et est en train de rater celle du deuxième tour en laissant apparaître une certaine panique. Pourquoi aller chercher les voix du Front National ? De toute manière, les électeurs de Marine décidés à voter le feront majoritairement pour lui ! Tout ce qu’il fait, c’est de servir de repoussoir aux centristes et à toute une partie modérée de son propre parti.

On disait hier qu’un ténor de l’UMP avait déclaré qu’il espérait que Nicolas Sarkozy allait prendre une mémorable baffe le 6 mai pour être sûr qu’il quitte définitivement la politique. De fait, l’écart de 10% entre les candidats au second tour qui paraissait insensé quand on le voyait dans les sondages il y a quelques semaines semble aujourd’hui parfaitement envisageable.

Le plus drôle, dans la presse, ce matin, à part la manifestation de policiers (comme s'ils voulaient, eux-aussi, foutre dehors Nicolas Sarkozy), on le trouve dans Le Parisien : Valéry Giscard d’Estaing apporte son soutien à Nicolas Sarkozy… Le seul Président de la Cinquième République à ne pas avoir été réélu. Le tout pour des affaires louches, parce qu’il exaspérait une partie de la population, parce qu’une partie de la droite – son propre camp – voulait le foutre dehors, mais aussi parce que son septennat s’est déroulé sous le fond de crise économique, de spectaculaire hausse du chômage, de la dette, …

Et parce que le candidat en face avait fait une belle campane.

Il faut un Président qui rassemble. Le changement, c’est maintenant.

10 commentaires:

  1. Elles sont nombreuses ses erreurs de campagne. Difficile début de campagne d'entre deux tours pour le sortant...

    RépondreSupprimer
  2. Même France Inter ce matin, ne s'est pas privée de faire la démonstration de ses mensonges.

    RépondreSupprimer
  3. La campagne de Sarkozy part en vrille. Et le soutien de Giscard c'est le pompon!

    RépondreSupprimer
  4. J’adore vraiment ce que vous faites, bravo !!! Merci bien de partager avec nous cet article .

    RépondreSupprimer
  5. Auto-persuasion, justification trouvée dans des dires du même bord, nostalgie d'une Histoire elle-même revue et corrigée, interprétation orientée de faits divers, négation d'information gênante et pourtant colportée par un autre média du même bord: tous les ingrédients d'une masturbation intellecto-politique sont réunis dans ce site tellement politiquement correct. Allez, je vous propose d'aller prendre un peu d'air: www.saucisson-pinard.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. Vous pensez que 7 candidats de gauche font de Hollande un berger ??? Il rassemble qui ???
    Avant de se présenter il aurait dû réduire le déficit de la Corrèze et payer l'ISF avec son patrimoine de 10 millions d'euros..... Au lieu de ça il va augmenter le déficit de la France.... Le FN a de beaux jours devant lui, on en reparlera en 2017 si c'est votre Hollande qui est élu

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.