19 avril 2012

Au #59Segur contre le zigzag

Je suis arrivé quelques secondes après Mlle Peg et Elooooody. J’ai fait la bise à Ambre. J’ai pris un café. Dagrouik est arrivé, puis Gildan et enfin Sarkofrance et un tas de gens croisés à droite ou à gauche. Surtout à gauche. Si vous voulez, j’ai aussi les noms de ceux qui sont arrivés après qu’on se soit assis donc presque en retard, comme Romain et Abadinte.

Eric était là à l’heure, lui ! Il vient de Mulhouse pour assister au Kremlin des Blogs de ce soir, avec Nicolas.

Il me fallait poster les tweets les plus débiles. J’ai osé : « Y’a @BrunoLeRoux qui tweete pendant que sa collègue parle ». Il l’a relevé. Me voila bien… J’ai émis aussi : « y’en a vraiment qui posent des questions débiles. » Ce n’est pas de la pure méchanceté mais une petite dame voulait demandé ce qu’était prévu pour les handicapés dans le projet de Hollande mais qui a en fait demandé si le sort des handicapés allait s’améliorer pendant les cinq ans… J’imaginais la réponse de Delphine Batho ou de Bruno Le Roux ! « Non, pas du tout, il va empirer… »

Quand j’émettais mes tweets, il y a des voisins près de moi qui rigolaient bêtement. C’est mal.

C’était pendant le point de presse tenu par ces deux porte-parole de François Hollande au QG de campagne, l’illustre 59, à deux pas de mon travail. Il me faut maintenant en faire un bref compte rendu sans raconter trop de conneries ce qui va être d’autant plus difficile que j’ai une mémoire de poisson rouge et que je n’ai pas pris de note.

Tout d’abord, le café était bon.

Ensuite, le moment le plus fort, je crois, est ce qui a incité l’introduction de mon billet de ce matin : on n’a plus le droit d’attendre : il faut que le changement soit maintenant sinon la droite va continuer la destruction de notre modèle social. Quand il sera totalement ruiné, il leur sera alors facile de tout privatiser et de mettre en place la société libérale qu’ils souhaitent.

Le changement doit être maintenant. Ne prenez pas de risque. Votez massivement pour François Hollande dès dimanche 22 avril.

Quelques phrases fortes dont je me rappelle plus ou moins :
-         « le poids du bilan empêche toute sincérité de la part de Nicolas Sarkozy »,
-         « il y a un manque de respect de Nicolas Sarkozy pour les électeurs »,
-         « François Hollande, c’est la force et la cohérence du programme du changement »,
-         « quand on veut la réforme du système bancaire, on choisit François Hollande »,
-         « il a fallu une campagne électorale pour que Nicolas Sarkozy se rende compte des problèmes de logement »,
-         « après le premier tour, il faudra continuer à expliquer les 60 engagements »,
-         « chaque fois que la croissance augmentera, il y aura redistribution »,
-         « la montée du Front National, c’est la droite. En 2002, elle a servi à l’élection de Jacques Chirac »…

Pour le reste, cherchez #59Segur dans Twitter. Et ce soir : #KdB, hein !

Le mot de la matinée : Zigzag. Ca caractérise à merveille les prises de position du sortant... Le changement, c'est maintenant.


6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui. Son commentaire devrait disparaître.

      Supprimer
  2. Si je n'avais pas un métier qui me fait commencer de bonne heure je serais volontiers venu ce matin comme les autres feignasses.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.