15 septembre 2009

Revue Pouvoirs - 130ème livraison

"Alors que le site de Pouvoirs s'apprête à fêter son premier anniversaire, la 130ème livraison de la revue est en ligne. Ce dernier numéro est consacré à "l'état des libertés". En voici la présentation :"La France est une démocratie et les libertés n’y seraient donc pas en danger. Pourtant la réglementation des libertés publiques se multiplie, en droit pénal comme en droit des étrangers. D’autre part, les comportements individuels sont sans cesse davantage encadrés, tant par de nouvelles normes ou censures que par le socialement correct. Ce numéro de Pouvoirs fait le point sur ces évolutions : quel est le véritable état des libertés en France aujourd’hui ?""

L'ensemble du numéro est disponible à l'adresse suivante : www.revue-pouvoirs.fr . Vous y trouverez notamment l'article introductif de Guy Carcassonne, résumé ainsi : " La protection des libertés a, dans les décennies récentes, connu en droit des progrès inespérés. Pourtant, loin d’être plus libres, nous le serions plutôt moins, toutes sortes de considérations amenant, sans que nul ne s’en émeuve, à multiplier les interdits, à peu près partout. La liberté, qu’aucune barrière ne protège plus, ne mobilise plus assez de défenseurs."

Les "comportements individuels sont sans cesse davantage encadrés, tant par de nouvelles normes ou censures que par le socialement correct" : ce passage fera probablement plaisir à mes trolls réactionnaires. Au vu d'événements récents, pour la plupart racontés dans le blog, je vous invite à ruminer cela...

2 commentaires:

  1. On rumine, chef, on rumine !

    Avec un petit sourire en coin,tout de même...

    RépondreSupprimer
  2. Didier,

    On a toujours été à peu près d'accord sur ce point. Trois hypothèses :
    1. Je deviens réactionnaire,
    2. Vous devenez gauchiste,
    3. Ca n'a rien à voir avec la droite ou la gauche.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.