12 septembre 2009

Démission ! Démission !

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais je fais très souvent des blagues racistes dans mon blog. Souvent, elles sont très « private joke » et indétectables. Par exemple, dans mon billet « bistro » de ce matin, j’écris ceci à propos de la Comète : « Pour la première fois depuis le début de l’été, les portes étaient fermées, Avenue de Fontainebleau, ce qui fait qu’en passant devant, je n’ai vu que deux ombres, au comptoir. Les deux avaient une forme familière. »

Une des deux formes est celle de Tonnégrande, mon « bon noir » à moi. La forme familière est un hommage à son postérieur joufflu par les effets conjugués de la Côtes-du-rhône et d’une particularité des gens multipliant les ascendants en Afrique sub-saharienne. Si vous voyez ce que je veux dire.

Je suis abominablement raciste dans ce propos mais l’intérêt est que seul lui et « Michou » (autre personnage sympathique de mon bistro et blogueur asymétrique) pourront comprendre s’ils s’en donnent la peine.

Il n’y a pas une semaine sans que je fasse un billet où la plaisanterie raciste est beaucoup plus directe quand je fais allusion à la taille de son engin (notre illustration).

Imaginez maintenant qu’une association quelconque porte plainte contre moi. La moitié d’entre vous s’écrierait : « Ah mais non, Nicolas est des nôtres, il ne peut pas être raciste, ça n’est qu’une plaisanterie ». Vous auriez d’ailleurs raison. Je ne suis pas raciste (juste jaloux de la taille de leur machin). Par contre, j’en connais qui auraient ajouté : « D’ailleurs, il passe sa vie au bistro avec deux gros noirs, deux vieux, un jeune des banlieues, un poitevin et un arabe ». Ca aurait été une erreur : cette remarque est odieusement raciste.

L’autre moitié aurait crié à l’atteinte à la liberté d’expression et je ne sais quoi encore. Toujours à juste titre.

Les plus subtils auraient fait des billets, encore à juste titre, pour dire que je déconne, qu’on ne peut pas tout dire, que je pourrais fermer ma gueule mais que bon, faut pas charrier quand même, ce n’est pas bien grave, il ne mérite pas un procès. Comme ils sont sympathiques, ils auraient mis des liens vers mon blog, ce que je vous conseille par ailleurs, ce qui aurait augmenté ma popularité Poppyrosienne.

Dont acte. C’est ce que je fais : je dénonce et critique les propos de Brice Hortefeux. Parce que je considère qu’une personnalité politique n’a pas à tenir ce genre de propos, surtout s’il est Ministre. Parce que je n’aime pas Brice Hortefeux (non pas la personne mais ce qu’il représente : le côté le plus mauvais de la Sarkofrance, celle de « l’immigration et l’identité nationale »). Parce que j’aime à penser que les gens auront ces propos en mémoire quand il postulera à un poste plus élevé.

Mais je ne signerai pas la pétition pour exiger sa démission. Si je la relaie, c’est uniquement pour le plaisir de faire un lien vers le blog du camarade Dedalus.

Si Internet n’avait pas existé, personne n’aurait jamais entendu les propos de Brice Hortefeux et avec Internet, les personnalités politiques sont de plus en plus obligés de faire attention. Je ne peux pas faire un procès à un Ministre à chaque fois qu’il fait une gaffe. Rappelez-vous les propos de Patrick Devedjian à l’égard (ou au manque d’égard…) de Madame Camparini ! Internet nous permet de communiquer, de dénoncer les propos des uns et des autres, de faire connaître le fond de certaines personnalités.

Ca donnera une bonne leçon à Brice Hortefeux qui doit se demander ce qui lui est arrivé sur le coin de la gueule mais je refuse le procès.

Parce que je ne veux pas avoir un procès quand j’écrirai, par exemple, qu’une femme politique « nous a reçu avec d’autant plus de plaisir qu’on était accompagnés de Tonnégrande ». Ca n’est qu’une plaisanterie : raciste et misogyne, mais ça n’est qu’une plaisanterie. Mes lecteurs étant majoritairement de gauche, ils n'auraient pas été choqués, ils auraient juste souri bêtement, parce qu'ils me connaissent.

Ce matin, je me suis levé aux aurores et j'ai rattrapé mon retard de blogage (lecture des blogs, de la presse et rédaction du compte rendu de la veille sur Partageons mes âneries...). Vers 8h50, j'ai constaté que je n'avais plus rien à bouffer chez moi. Je suis donc descendu chez Leclerc pour m'acheter des croissants infâmes. Finalement, j'ai décidé d'aller prendre mon café à la Comète où j'ai pu feuilleter le Parisien. C'est là, en rêvassant, que j'ai décidé d'écrire le présent billet, décrire pourquoi je ne signerai pas la pétition (je ne peux pas appeler à la démission d'un ministre pour des propos tenus en off alors que je préparais les couteaux pour me battre au nom de la liberté d'expression au cas où il arriverait quelque chose à Sarkofrance - en cherchant le lien, je découvre qu'il est sauvé !). C'est en me rappelant de la soirée d'hier soir, au comptoir, que je me suis rendu compte de l'énormité des propos que je venais de tenir sur Partageons mes âneries. J'avais trouvé l'entame de mon billet...

Arrêtons de nous battre pour la liberté d'expression en continuant d'exiger que les autres ferment leur gueule.

21 commentaires:

  1. On est toujours le raciste de quelqu'un qui lui-même se croit plus égalitaire encore.

    Je note que pour Hortefeux, les images viennent d'un media télévisuel et ont été diffusés sur le net parce que le directeur d'antenne avait décidé que ce n'était pas important ou pas urgent ou les deux. Pour cette fois, internet sert le journalisme !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. bien, nous avons l'opinion d'un blogueur des plus influents, j'attends la position de poppyrose pour trancher.

    De plus vous n'avez rien compris. Horty réagit au fait qu'Amin soit un arabe chrétien, qui mange du cochon etc... Il dit bien que ça ne correspond pas au prototype, puis qu'un ça va etc.

    En fait il veut signifier qu'un arabe doit être musulman et c'est un appel du pied aux musulmans en plein ramadan.

    En fait Horty est raciste envers les arabes chrétiens, et les associations coptes et maronites ont déjà engagé un recours auprès de la Halde.

    Voilà la bonne interprétation (et notre cher Jack Lang ne s'y est pas trompé)!

    RépondreSupprimer
  3. Poireau,

    Oui. Même pire ! J'ai connu plusieurs types qui militaient contre le racisme parce que c'est bien de lutter contre, mais qui tombaient dans les pires travers au bout de deux litres de pinard, dévoilant ainsi leurs vraies personnalités...

    RépondreSupprimer
  4. Rimbus,

    Je ne sais pas si Brice Hortefeux est raciste et je m'en contrefous ! Le ramadan se termine et l'animation va reprendre dans les rues de Bicêtre. Les cons qui gueulaient parce que les rues étaient vides vont maintenant être les cons qui gueulent parce qu'il y a plein d'Arabes dans les rues.

    Odieux amalgame entre les Musulmans et les Arabes, non ?

    Chronique du racisme ordinaire...

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. C'est un très beau billet. Tu as raison.

    A ceci près que Brice Hortefeux est Ministre de l'intérieur et Ministre des cultes, anciennement Minitste de l'immigration et de l'identité nationale.

    Cette pétition (merci de la relayer quand même) - et plus généralement les appels à la démission - n'appelle pas à passer Brice Hortefeux, citoyen lambda, devant les tribunaux, mais à la démission du Ministre.

    Ce n'est pas Brice Hortefeux qui est visé, pas sa personne, mais sa fonction dans la République et ce que cette fonction représente et que lui est censé incarner, notamment en terme d'exemplarité.

    Il s'agit - est c'est ce que j'ai tenté d'écrire dans le texte de la pétition - de ce qu'on appelle la cohésion nationale et le pacte républicain. Les propos racistes (humour ou pas) d'un ministre, et de ce ministre en particulier, sont à même de participer à leur mise à mal.

    RépondreSupprimer
  7. Poison,

    On est d'accord. Mais je suis obligé de supprimer ton commentaire à cause de l'insulte qu'il contient.

    On ne peut pas appeler à la liberté d'expression si on ne fait pas, soi-même, preuve de retenue en évitant de faire des trucs illégaux.

    (en l'occurrence, le procès serait pour moi).

    Dedalus,

    Chacun agit en son âme et conscience... J'ai réfléchi. "Vais-je signer la pétition". J'ai décidé "non". J'ai pensé en plus "et je vais l'écrire". C'est tout.

    Parce qu'on trouvera toujours un prétexte pour dire : "il n'aurait pas du", pour n'importe qui ! Tiens ! Moi qui suit number one du machin, on trouverait bien en glandu pour dire que je dois être exemplaire.

    Maintenant, si Brice Hortefeux va a un repas de famille pour l'anniversaire d'un neveu (il s'agit presque de ça, d'ailleurs) et dit une connerie homophobe (faut bien changer) qui sera enregistrée par le neveu en question avec le magnétophone qu'il lui a offert... Devrait-il passer en justice ?

    RépondreSupprimer
  8. Non, Nicolas, pas en justice. Il ne s'agit justement pas de cela. Il ne s'agit pas de Hortefeux. Il s'agit de la portée symbolique des paroles d'un ministre à laquelle il est nécessaire d'opposer la portée symbolique de sa démission.

    Contrairement à ce que dit Hortefeux dans la même vidéo, il est encore Ministre après 20h. Que cela soit juste ou non, toute parole de Brice Hortefeux qui échoue sur la place publique est perçue comme la parole du ministre, représentant du gouvernement français.

    RépondreSupprimer
  9. Dedalus,

    On a un président de la République pour juger qui doit être ministre.

    La messe est dite : je ne signe pas. Ce n'est pas une décision "en l'air".

    Avec l'histoire du "bruit et l'odeur", jamais Jacques Chirac aurait du être Président ! En outre, je ne tiens pas à victimiser Brice Hortefeux qui pourrait démissionner puis revenir par une autre porte dans six mois...

    Mais je ne t'empêche pas de signer, j'ai même fait un lien vers ta pétition pour permettre à mes lecteurs de juger.

    RépondreSupprimer
  10. Nicola, je ne cherche pas à te convaincre. je discute. je ne cherche même pas à défendre ma pétition (je n'ai pas d'illusion), je défends ma position.

    j'avais fini le précédent commentaire par un 'je comprends et respecte ta position vis à vis de la pétition". j'ai effacé en me disant "c'est con, c'est évident".

    du coup j'ajoute que j'ai bien compris que tu n'empêchais personne de signer. et que j'ai bien noté qu'au contraire tu avais fait un lien.

    je n'ai absolument aucun problème avec ton billet, qui a le grand mérite de poser de très bonnes questions - c'est juste que selon moi les réponses ne s'appliquent pas à un représentant de l'Etat français.

    (

    RépondreSupprimer
  11. Ok, tu as raison, je le refais "light" :
    Je suis d'accord avec toi sur ce coup.
    De là à une pétition et exiger sa démission, c'est un pas que je ne franchis pas non plus.
    Par contre, il est évident qu'il a la polémique qu'il mérite.
    c'est une drôle de particularité de ce gouvernement de ne pas comprendre qu'ils doivent faire attention à ce qu'ils disent.
    S'ils prônent des valeurs égalitaires et humaines (ce qui me fait doucement rigoler venant de ces individus), ils doivent jouer le jeu jusqu'au bout, et ne pas tout foutre en l'air dès qu'ils sont entre potes et qu'ils ont un coup dans le nez.
    Et c'est vrai que nous, quand on s'exprime dans un bistro ou sur nos blogs respectifs, même si on peut "déraper", ce qui n'est pas une excuse pour autant, on ne représente pas le peuple, ça n'a pas la même portée.
    Et je le répète encore une fois, ce qui me choque le plus, ce n'est pas même pas l'attitude de cet individu, qui ne me surprend pas , mais bien cette levée de bouclier en sa faveur.
    Une sorte de "bon, c'est vrai, il a un peu déconné, là..." aurait été plus digne.

    RépondreSupprimer
  12. Poison,

    C'est mieux... (mais j'avais oublié d'effacer !).

    RépondreSupprimer
  13. J'en ai marre de toujours partager ton avis... Aujourd'hui encore.

    D'accord pour dire qu'un homme politique de haut niveau, ministre en plus, doit mesurer ses propos.

    D'accord, on ne peut plus, avec ta conclusion.

    (ça me manque un bistrot comme la Comète chez moi...)

    RépondreSupprimer
  14. Même si ce n'est qu'une plaisanterie, cela reste choquant et cela ne doit pas représenter ce que pense les français, parce que c'est interprété comme ça par certains (il dirait ce que tout le monde pense tout bas ? Perso je ne crois pas)
    C'est pourquoi il doit démissioner !

    RépondreSupprimer
  15. Excellent billet, je trouve, avec lequel je suis presque entièrement d'accord.

    Le "presque" vient de ce que vous tendez à faire croire que vous-même ne pouvez pas être raciste (je sais bien que vous ne l'êtes pas) PARCE QUE de gauche. C'est s'exonérer un peu facilement : il y a évidemment autant de racisme à gauche qu'à droite, c'est un sentiment naturel (je ne dis pas recevable, je dis NATUREL...) qui est tout à fait indépendant des clivages politiques. Et des nationalités. Et des races elles-mêmes.

    RépondreSupprimer
  16. Stef,

    et ça changera quoi ?

    Falconhill,

    la Comete est unique.

    Didier,

    je savais que vous seriez d'accord avec moi ce qui ne me fait pas particulierement plaisir.

    Cependant Dan s la deuxième partie de votre commentaire, vous vous plantez. Je ne dis pas que je ne peux pas être raciste parce que je suis de gauche. Je FAIS dire aux autres que je ne peux pas etre raciste parce que je suis de gauche.

    RépondreSupprimer
  17. Je ne sais pas si je signerai ou non cette pétition, parce que si on me demande de me joindre à un raz-de-marée de signatures, je me dis que c'est disproportionné, et j'ai envie de m'abstenir ; mais si tu suggères qu'il vaudrait peut-être mieux ne pas signer (voir tes raisons qui ne sont pas mauvaises), tu me donnes envie de le faire…
    Quand j'ai vue la vidéo, j'ai reconnu immédiatement le racisme ordinaire, celui dans lequel peut tomber n'importe lequel d'entre nous, en certaines circonstances —parfois l'humour est d'autant plus tentant qu'il transgresse un tabou. Et dans la scène filmée il n'y avait aucun agressivité sous-jacente envers la cible. Seulement, il y a le fait que B.H. est non seulement ministre, mais qu'il a claironné qu'il ne laisserait jamais tenir impunément des propos racistes, après avoir suspendu ou limogé un préfet pour cette raison…
    D'autre part, il y a aussi le fait que N. Sarkozy a cassé des hauts fonctionnaires pour avoir manqué de vigilance à l'encontre de la liberté d'expression.
    Brice Hortefeux est comme l'ombre de son maître. Le placer dans une situation intenable, c'est affaiblir N. Sarkozy, au moins momentanément. Et ça, c'est intéressant.

    RépondreSupprimer
  18. Tiens, je lis votre billet (plein de mesure et de réflexion) après avoir publié un commentaire exalté chez Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  19. Oui, cher Nicolas, mais tu n'es pas ministre d'état, de l'intérieur de surcroît.

    Que tu ne signes pas la pétition de Dedalus, OK. Je ne la signe pas non plus, intimement persuadé de l'inefficacité des pétitions de nos jours.

    Par contre, j'ai du mal avec tes deux remarques :
    1/ "Si Internet n’avait pas existé, personne n’aurait jamais entendu les propos de Brice Hortefeux et avec Internet, les personnalités politiques sont de plus en plus obligés de faire attention."

    Ben oui. Elles sont obligés d'être réellement en accord avec ce qu'elles prônent. On a pas fini de rire ... et de s'insurger. De plus, on sent le mec piégé. Il ne s'agit pas d'un gsm mais de la troupe de la chaîne parlementaire !

    2/ "Je ne peux pas faire un procès à un Ministre à chaque fois qu’il fait une gaffe."

    C'est juste une gaffe ??? Sans conséquence ?
    S'il avait parlait des fours comme le borgne, quelle qualification ? Gaffe toujours ?

    Le mec est ministre de l'intérieur ... et des cultes. Et à l'instar d'une cam Strip-Tease, il s'oublie.

    Si on laisse passer cela d'un ministre d'état, alors autant relâcher l'attention sur le racisme quotidien du bistrot ... Ca me fait aussi chier de hurler avec la meute ... mais ce type représente l'état. Là et ailleurs. Il n'est pas à une fête de village. Il se sait filmé.

    In fine, tes arguments sont ceux des commentateurs "modérés" du figaro. Cela m'attriste. Mais tu as le droit de t'en foutre ;-)

    RépondreSupprimer
  20. PS : Colère = Merachlor

    RépondreSupprimer
  21. Merachlor,

    Je ne m'en fous pas ! J'ai participé à la diffusion de la vidéo. Maintenant la décision revient à Nicolas Sarkozy...

    On doit exiger de la rigueur d'un Ministre. Un jour, on exigera de la rigueur des personnalités publiques, comme les journalistes, et on trouvera ça normal de virer un journaliste parce qu'il a dit uen connerie dans un pique nique. Puis un jour, on estimera qu'un numéro un du Wikio Politique est une personnalité et on fermera mon blog quand j'aurais fait une remarque dans un bistro !

    Mon combat est politique : Brice Hortefeux a dit une grosse bêtise : j'en profite pour buzzer contre cette personnalité de la droite. Mais je ne joue pas au petit soldat en faisant ma justice moi-même et en demandant la démission.

    Toi non plus d'ailleurs. Tu refuses de signer.

    Suzanne,

    Un lien, bordel ! Je ne suis pas abonné à tous les trucs de Didier.

    Le Coucou,

    Oui. Ce n'est pas facile et c'est tenant ! J'ai donc fait un billet pour taper sur Brice Hortefeux. Et un billet pour parler du racisme ordinaire.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.