03 septembre 2009

L'imposture écologique

"Elle m'énerve, cette gauche qui, pour des raisons électoralistes biaisées, pour ne pas avoir l'air d'être à la traîne derrière Cohn Bendit, en rajoute et fait du suivisme de la politique gouvernementale.

Et puis qui dit que, dans un contexte de ras-le-bol général, ce ne sont pas les arguments écologiques dans leur ensemble qui finiront par être décrédibilisés, pris pour de simples dragées inconsistantes enrobant à chaque fois une amende bien amère. Est-ce qu'ils ne sont pas en train de tuer toute l'éducation à l'environnement, purement et simplement par effet boomerang, avec leurs conneries ?"

Lire le texte chez oh!91.

6 commentaires:

  1. Il est plus que temps d'agir contre les pluies acides !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. et les maux qui tuent.

    Je regrette beaucoup que les Verts sous la houlette de Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit se soient engouffrés dans une critique improductive du discours de Ségolène Royal et plus loin de la position des socialistes sur la taxe carbone.

    Cette taxe non seulement ne règlera rien, elle exonèrera les pollueurs, mais en plus elle fait l'affaire de N. Sarkozy qui voit d'un très bon oeil les Verts s'accrocher ou se déchirer avec les socialistes sur ce point.

    C'est tout bénéfice pour la droite sarkozyste.

    RépondreSupprimer
  3. Poireau,

    Oui, mais autant pisser dans un violon.

    Flèche,

    Oui, le PS et les Verts marchent sur la tête.

    RépondreSupprimer
  4. C'est à mes yeux de plus en plus bizarre, la façon de voir la politique par les écolos.
    La droite fait disparaitre une taxe (la taxe professionelle) et fait apparaitre une nouvelle taxe (la taxe carbone).
    La première était payé par les entreprises et permettait aux collectivités locales de faire leur boulot social, la seconde sera payé par tout le monde sauf les entreprises.
    Et c'est ça qui devrait sauver la planête?

    RépondreSupprimer
  5. Du grand Djââck hier soir aussi au Grand Journal...
    "Comment peut-on s'opposer à un projet que l'on ne connaît pas?"
    J'ai bien aimé l'édito de Bernard Maris à ce propos dans Charlie Hebdo.
    Mag

    RépondreSupprimer
  6. Superpado,

    Tous fous...

    Mag,

    Oui, c'est du Jack !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.