25 février 2013

Le grand prix de la mauvaise foi ?

Luc Chatel était particulièrement en forme, ce week-end, semble-t-il ! « La France, et je pèse mes mots, ressemble de plus en plus à une République bananière. » Riens que ça ! Après cinq ans de Sarkozysme…

« Surtout, Luc Chatel voit dans ce projet de loi, porté par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, des visées électoralistes et les craintes du Parti socialiste de perdre les élections intermédiaires :
« Quel est ce pays où l'on change la date des élections ? »
« Où l'on charcute les circonscriptions, où l'on modifie les scrutins tout cela pour le bon vouloir du pouvoir en place. » »

Ce pays est une grande démocratie où l’on change la date des élections pour éviter que dans la même année on se retrouve avec des élections municipales, départementales, régionales, européennes et sénatoriales !

Ce pays est une grande démocratie où les partis politiques s’entendent pour ce genre d’opérations, comme il y a une dizaine d’années, avec la droite au pouvoir, il avait été décidé de repousser les élections municipales de 2007 (6 ans après celles de 2001) en 2008 pour ne pas avoir, en 2007, une Présidentielle et des municipales…

Le charcutage des circonscriptions ? Heu… Le redécoupage des cantons était prévu par la réforme territoriale de Nicolas Sarkozy avec la « fusion » des Conseillers généraux et des Conseillers régionaux.

Luc Chatel cherche à battre un record ?

9 commentaires:

  1. Je ne sais si ce type est con, où fait exprès, ou alors c'est peut-être un peu des deux.
    Pas loin de penser que c'est un des plus pitoyable penseur de la droite actuellement, faudrait songer à lui décerner une palme quelconque, un truc avec tête-de-bite dedans, par exemple.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec toi...

    En ajoutant quand même un truc. Quand les pouvoirs décident de faire des modifications de date (tu as oublié de citer Jospin qui change l'ordre présidentielle législatives en 2002) ou de mode de scrutin (Chirac aux régionales de 98 je crois), les résultats sont souvent décevants pour eux.

    Après sur la sortie de Chatel, elle me parait être au niveau de celle de l'ancienne opposition (déjà après 9 mois de pouvoir), mais on ne sera pas d'accord sur ce point là :)

    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le semble que lorsque la dernière modification, pour les municipales, la gauche n'avait pas gueulé.

      Supprimer
    2. Mais tu as raison : ça a toujours été en défaveur de ceux qui ont fait les redecoupages.

      Supprimer
  3. à l'UMP ils le battent tous les jours ou presque, ce record

    RépondreSupprimer
  4. Chatel était peut-être un anti-sarkozyste refoulé entre 2007 et 2012

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.