14 février 2013

Mauvaises surprises pour les banquiers ?

J’ai beaucoup entendu mes confrères blogueurs de gauche critiquer la loi bancaire. J’ai une position un peu particulière compte tenu d’aspects personnels… Il n’empêche que les banquiers ne sont pas si heureux que ça de la nouvelle loi.

Tout d’abord, voir l’article de Sarkofrance (je l’ai déjà cité avant-hier), qui a étudié les documents parlementaires et en arrive à la même conclusion que moi : la séparation des activités des banques ne sert pas à grande chose.

Voir ensuite cet article d’un blog d’Alternatives Economiques (merci Mehdi) tenu par un des directeurs adjoints de ce journal (on ne pourra donc pas le qualifier de libéral). Il a assisté à une séance (en Commission) de l’Assemblée où était étudier le texte. Il conclut ainsi : « Une heure du matin. L’article 4 bis est voté (à main levée). La France se dote d’une obligation de transparence pour ses banques, une comptabilité pays par pays à deux critères. C’est une première mondiale. » Puis, à propos des militants pour cette loi qui ont assisté aux travaux de la Commission qui pense qu’on aurait pu aller plus loin : « Mais ils sont contents de voir combien nombre d’hommes et de femmes politiques, encore peu sensibilisés au sujet au moment de la campagne présidentielle, ont su s’investir, y compris techniquement, et s’approprier le combat politique contre les paradis fiscaux. Il est vrai que le nombre de députés de gauche mobilisés en ce moment sur le sujet est impressionnant ! »

A lire enfin, cet article de Challenge (merci Louis). Le titre : « Mauvaises surprises pour les banquiers » Le sous-titre : « A l’origine peu contraignant, le projet de loi bancaire est devenu en peu de temps difficile à accepter pour la profession. Récit des dernières manœuvres qui ont précédé l’examen du texte à l’Assemblée. »

Dans mes précédents billets faits à ce sujet, début décembre, quand le Gouvernement a présenté son projet, je disais qu’il fallait attendre d’une part la loi qui allait être votée et d’autre part les directives Européennes en cours de préparation (la France ne va pas lutter contre les paradis fiscaux et autres machins toutes seule). C’est bien un ensemble complet qu’il faudra prendre en compte quand on fera le bilan…

Le 22 janvier 2017… ?

4 commentaires:

  1. Que pensez vous de cet article ?
    http://antibanque.blogspot.fr/2013/02/nous-revons-dislande-grace-moscovici.html

    RépondreSupprimer
  2. Ah! J'ai édité un billet sur le plafonnement des frais bancaires (amendement adopté) sans lire le tien. Oups.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'y comprends rien tout comme les commentateurs.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.