01 février 2013

Le réchauffement climatique, c'est Gore

« Al Gore, qui a gagné énormément de pognon grâce à ses [propos] sur le réchauffement climatique qui lui ont offert, entre autre, la possibilité de profiter d’un très fructueux négoce de certificats d’émissions de CO2, a récemment décider de vendre sa chaine de télé « Current TV » à Al Jazeera. Donc aux Qatariens. Donc à l’énergie fossile. » Donc à la pollution, au réchauffement climatique.

Cela est en effet lamentable. L’indignation est justifiée.

C’est amusant que je trouve ça chez un confrère réactionnaire.

9 commentaires:

  1. Manquerait plus qu'il devienne membre de Civitas…

    RépondreSupprimer
  2. Pas vraiment surprenant de trouver ça chez un confrère réactionnaire, les réactionnaires n'ont jamais pu sentir Gore. peut-être par solidarité avec les réactionnaires américains. D'ailleurs, aux USA, c'est Fox News, la chaîne de propagande des Républicains qui appartient pour partie aux Saoudiens, qui fait tout un fromage de cette vente.

    RépondreSupprimer
  3. Ridicule. "La BBC appartient aux Royaume-Uni. Qui a tiré beaucoup de revenus du gaz de la Mer du Nord. La BBC est donc est totalement illégitime pour parler d'écologie.". Tu parles d'un déshonneur par association.

    On ferait mieux de se demander si AJ est ou non un organe de presse libre, respectable et impartial. Et compte tenu de la façon dont les médias US traitent la question du réchauffement climatique, je doute qu'AJ puisse faire pire (d'autant plus que leur couverture de la question est plus que correcte). Il y aurait des raisons de s'indigner si Gore avait vendu sa chaîne à Murdoch où à n'importe quel autre network vendu aux intérêts pétroliers US, mais AJ quand même...

    Cela dit c'est toujours marrant de voir les conservateurs reprocher aux libéraux (au sens US) de faire du fric, comme si c'était sale. A les entendre, quand on est de gauche on doit vivre sous un carton et donner tout son fric à des associations sinon on est un hypocrite. En fait c'est plutôt la droite qui a un problème avec l'argent quand on y réfléchit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah une époque je boursicotais un peu. Le jour de la catastrophe de l'Erica, j'en vendu mes actions Total malgré la conjoncture économique.

      "Mon" réac ne reproche rien, il se fout de sa gueule (et de notre gueule par la même occasion donc je me fous de la sienne).

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.