15 février 2013

La grande forme de la droite parisienne

La droite Parisienne m'impressionne. Elle arrive à nous jouer plusieurs psychodrames par semaine. Au moins, la campagne pour les municipales s'annonce passionnante et surtout aussi drôle que celle pour les régionales. Un maximum de personnalités UMP avait montré une incompétence incroyable. 

Vous vous rappelez de Chantal Jouanno et le coup de l'automatisation des lignes de métro qui étaient déjà automatiques ? Et bien, c'est réparti ! Un an de saine rigolade. Elle a déclaré qu’elle sera probablement candidate de l’UDI à une primaire UMP…

Ce matin, 20minutes nous résume l'actualité de la semaine. Jean-Louis Borloo a demandé à voir Jean-François Copé pour dire qu'il était candidat (je suppose) et négocier les conditions de collaboration de leurs partis respectifs (je suppose toujours). Ensuite NKM et Rachida Dati ont annoncé leurs candidatures. J'ai l'impression que personne ne veut de Madame Dati et que Madame KM pense être la seule capable de battre la gauche et Anne Hidalgo. 

Voyant la candidature de Nathalie KM, Jean-Louis Borloo qui pensait que Paris était gagnable a retiré la sienne. D'après les mauvaises langues, il ne voudrait pas participer à des primaires. Je suppose (beaucoup dans ce billet) qu'il aurait imaginé qu'on vienne le supplier de se présenter et qu'il serait apparu comme le seul pouvant sauver Paris du péril rose. Je crois même qu’il ne veut plus que son parti collabore avec l’UMP pour une primaire. Que va faire Chantal Jouanno ?

Hier, Bernard Debré a annoncé la sortie d'un nouveau site web pour ces primaires. Les Parisiens pourront s'y exprimer et tout ça. La démocratie participative ?

A priori, François Fillon ne sera pas candidat. Madame Nathalie Kosciusko-Morizet devait gagner la primaire. 

Quelqu'un peu lui expliquer qu'elle a le profil type de quelqu'un de droite qui ne peut pas gagner à Paris ?

Ancienne Ministre de l'environnement, un petit côté bobo versaillais, ancienne actrice de l'échec du Grand Paris et des 10 milliards qui manquent pour son financement, abstentionniste lors du vote du mariage pour tous (une « abstention militante et engagée » !), parachutée, …

Elle cumule.

N'oublions le coup du ticket de métro à 4 euros...

18 commentaires:

  1. une arriviste pressée dont la parole vaut autant que celle de Juppé (je ne quitterai jamais Longjumeau (-Bordeaux))

    RépondreSupprimer
  2. On va bien rigoler c'est clair... Mais c'était pas NKM le coup du ticket de métro à 4€?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux me tromper mais je ne crois pas.

      Supprimer
    2. bonjour il s'agissait bien de NKM

      Supprimer
    3. je crois que c'était jouanno

      Supprimer
    4. C'était NKM. Jouanno c'était une autre connerie. Je corrige le billet. Laissez moi cinq minutes.

      Supprimer
    5. Bon bah du coup, Jouanno + NKM, ça ferait une fine équipe pour négocier avec le STIF

      Supprimer
  3. Est-ce que la tactique pourrait être de ridiculiser les trois femmes et sortir un homme du chapeau au dernier moment ?

    RépondreSupprimer
  4. Borloo s'est surtout rendu compte que Paris n'était pas gagnable (pour le moment en tout cas).

    RépondreSupprimer
  5. Didier, oui. C’est un des trucs que je ne comprends pas avec l’UMP (ni même avec le PS dans d’autres patelins). Il est à peu près évident que Paris n’est pas gagnable. L’élection devrait être l’occasion de préparer la suivante en construisant une équipe de personnalités fortes derrière une tête bien droite. Le choix du candidat devrait se faire dans le bureau de Copé avec une stratégie à long terme de reconquête de la ville, avec des conseillers en communication, … Delanoë était chef de l’opposition municipales 8 ans avant son élection comme maire. A Paris, on ne sait même pas qui est le chef de ce bordel. Karoutchi, Dati, Panafieu, Goasgen ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que vous vous rendez compte que vous êtes en train de prendre langue avec un pervers narcissique, au moins ? c'est grave, vous savez, très grave : on vous a à l'œil, du haut des miradors…

      Supprimer
  6. Mouais. Pas vraiment d'accord avec toi, NKM pourrait être une excellente candidate pour Paris. En tous cas, si la majorité parisienne attaque NKM par le dénigrement méprisant, elle aura toutes ses chances.

    Mais je crois que pour le PS parisien, la candidature Dati serait préférable...

    RépondreSupprimer
  7. La droite parisienne est comme la droite lyonnaise => Rien !

    RépondreSupprimer
  8. Jean,

    Ouais.

    FalconHill,

    Je n’ai pas été assez clair dans le billet : elle représente exactement ce que les gens opposés aux socialistes parisiens détestent. Elle est l’image du bobo, de l’écolo, … Elle a montré, avec cette histoire de ticket de métro qu’elle ne connaît pas Paris, qu’elle n’est pas proche des Parisiens, …

    Didier,

    Ah merde !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.