19 février 2013

Low-cost à la SNCF : la fausse bonne idée

C'est une des grandes nouvelles de la SNCF ! Je voyais les leftblogs qui se réjouissaient de pouvoir faire des Kremlin des Blogs avec nos amis lyonnais.

Seb Musset, par contre, n'est pas contant. Il en a fait son billet. Je partage son point de vue avec une remarque supplémentaire : c'est un coup de plus dans la tronche des services publics.

La SNCF aura moins de rentrées d'argent sur cette ligne, elle aura moins de pognon à dépenser pour les autres lignes nationales (et je ne parle même pas des lignes TER). Plus de péréquation ! C'est un peu comme si on supprimait le courrier dans les zones rurales parce que ça coûte trop cher. Ceux qui vont se réjouir de la baisse de tarif de la SNCF sont probablement les mêmes qui pleurent devant le JT en voyant un reportage sur la disparition des services publics dans un patelin qu'ils ne connaissent pas.

Les habitants de "cette ligne" auront des avantages par rapport aux habitants des autres régions. Le développement économique et industriel de la France va prospérer sur l'axe Marseille - Lyon - Paris, au détriment des autres régions et en encourageant l'entassement des braves gens et les problèmes environnementaux qui vont avec.

La SNCF est probablement obligée de lancer ces lignes pour lutter contre la concurrence voulue par les autorités européennes auxquelles il paraîtrait relativement juste de donner des coups de pied au cul.

Le bon peuple va se réjouir d'une baisse de tarif sans imaginer les conséquences réelles de l'augmentation de la concurrence : outre les inégalités territoriales, elle pousse à lutter contre tous les coûts des entreprises, y compris les salaires. On va se réjouir d'une baisse des coûts mais les salaires stagnent, donc on consomme moins, donc les entreprises sont obligées de baisser leur frais pour compenser les baisses de revenus.

La spirale infernale !

Sans compter que la bière dans les bars du TGV est trop chère.

20 commentaires:

  1. "le bon peuple" sera content de payer 10 euros là où il paye bien plus en ce moment.

    C'est un peu comme les avions low-cost, aller à Barcelone pour 35 euros ou 180, je crois qu'il n'y a pas photo.

    Ici comme ailleurs, le consommateur est roi même s(il doit payer des suppléments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paye des suppléments et se retrouve au chômage parce que des clients ont voulu payer moins cher et se sont assis sur la qualité du service. Et il se rend compte lui-même qu'il est comparable à ce salarié d'un sous traitant d'Orange qui se retrouve au chômage parce qu'il est passé chez Free, ce qu'il a fait sans mauvaise conscience, Orange n'étant plus un service public.

      Supprimer
  2. mon chomage ne vient pas du low-cost dans les avions ou TGV :o)

    Par contre ça me permettra de me deplacer + loin et moins cher. oui, je pense egoiste là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. Malheureusement ça fait des dizaines voire des centaines d'années que tout le monde pense ainsi.

      Supprimer
  3. Surtout que Marne la Vallée, c'est pas du tout Paris. Bref, un train qui ne sert que si on va à Marne la Vallée...

    Je n'ai pas du tout compris le truc...

    RépondreSupprimer
  4. Sinon les TER c'est les régions, mais les rails : RFF et parfois ça craint, c'est plus entretenu comme il faut. Le + emerdant dans les trains, ce sont donc les gens qui perdent des heures pour aller travailler, etudier.

    Autre aspect positif de ces bas prix : un chomeur parisien pour aller a un entretien de recrutement à Lyon pour environ 40€ ( 20 de TGV low cost , 20 de RER/Metro) contre 2 ou 3 fois plus actuellement. Et vice/versa.

    La péréquation ? je me demande si elle a existé un jour dans le domaine ferroviaire. Mais elle ne peut pas se faire sur la vitesse : on peut rouler à 330 km/h sur Marne La Vallée - Lyon machin truc ou Aix En provence, mais pas à la meme vitesse (3 a 4 fois moins) en TER entre Aix et Briançon par exemple.

    Avec le décentralisation : il ya t'il plus de déplacement intra-régions qu'avant ? logiquement oui et je l'espère de plus en plus. Tout le monde n'est plus obligé d'aller à Paris pour faire des trucs. On peut donc se dire que le dévellopement économique des régions depent plus de TER et donc de trains locaux que de lignes de TGV dans tous les sens, et que celle là (low-cost) va servir surtout pour les déplacements familliaux.

    J'ai vraiment du mal à faire le lien entre baisse des salaires, chômage et baisse des prix sur une ligne TGV PLM.

    RépondreSupprimer
  5. Falcon Hill : Marne La vallée depuis Paris 7€ , et la gare TGV fait le lien Lille, Lyon , et Bordeaux (triangle TGV).

    RépondreSupprimer
  6. Le lien est évident mais pas direct. A force de baisser les coûts, les entreprises n'ont pas d'autre choix que de baisser les charges. C'est le même problème depuis des années.

    La péréquation n'a rien à voir avec les types de train mais avec la distance. Prends Internet et regarde le prix des avions entre Paris et Brest et entre Paris et Nice. Si le prix était proportionnel au kilométrage (ou aux frais liés au voyage), on irait un peu mieux.

    RépondreSupprimer
  7. euh la pérquation des trains et tu me demande de comparer des prix d'avions ?
    Ce que je sais c'est que pour les TER ils sont sponsorisé par les régions, le premier par personne. Dans toutes les régions tu as des abonnements TER, des cartes comme le Navigo en IDF , y'a la meme chose en Rhones Alpes: je l'ai vu et ailleurs en PACA ou Poitou Charente, Nord etc... je crois.
    On parle là du transport quotidien pour aller travailler.

    Toi tu me parle des transports + rare (moins fréquents) pour aller en vacances ou Week-end. ces transports sont moins utilisés non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. Il fait comparer les prix d'avions. Ils sont en concurrence avec les TGV. Pas les TER.

      C'est toi qui me parles me parle du transport pour aller travailler au quotidien. Tu connais combien de Lyonnais qui travaillent à Paris ? Tu penses vraiment que les TGV et les avions sont utilisés par les gens qui travaillent au quotidien ?

      On ne parle pas de TER. On parle de grande ligne. Cela étant, le problème existe mais n'est pas l'objet du billet.

      Supprimer
  8. Oui Nicolas, pour moi cette offre SNCF c'est pour les gens qui pouvaient envisager de prendre le TGV pour aller dans le sud , mais n'ont pas le fric. Donc déplacement loisirs/WE/Vacances.

    Moi je trouve que cette idée SNCF = bon coup commercial ! Le seul probleme , les poussetes rentreront gratuitement, donc les connes avec leur gamin qui gueule seront toujours là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais les types qui veulent aller rejoindre leur famille dans un autre coin sont oubliés.

      La SNCF a fait un bon coup commercial mais ça s'arrête là. Nos copains de Tours pourraient participer aux kdb. Ils sont à une heure de Paris. Une heure vingt de la Comète. Je continue à payer aussi cher pour aller voir ma mère en voiture que si je prenais le train.

      Supprimer
  9. Question honnête, neutre : le transport est il une fonction régalienne ?

    RépondreSupprimer
  10. Tiens, je suis d'accord avec toi au sujet de la sncf à bas coût. En revanche j'imaginais que t'aurais fait un billet sur les 1ères classes au cinéma.
    En collation, je prends un bon café Robusta à 2,70 euros, qui est meilleur et plus fort que l'Arabica.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends peu le train et j'évite le bar.

      Supprimer
    2. Ah oui c'est vrai, tu loues une voiture. t'as raison car t'es pas emmerdé après pour te déplacer.
      J'avoue ne pas pouvoir m'empêcher, le matin, de prendre un café à 40 euros quand je prends le tgv.

      Supprimer
  11. "Sans compter que la bière dans les bars du TGV est trop chère."
    Enorme problème et raison de plus pour éviter : dans les tgv low cost, on a dit pas de wagon bar pour gagner de la place. Ni bière ni sanwich sncf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute manière j'évite de consommer dans le train. Je mange avant et j'achète une bouteille d'eau.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.