04 juin 2013

L'UMP et la théorie des classes

Avec cette histoire de quotient familial, la droite ressort ses arguments habituels. Brice Hortefeux disait ce matin que le gouvernement matraquait les classes intermédiaires. Jean-François Copé critiquait une nouvelle hausse d’impôt. Laurent Wauquiez disait que les classes moyennes allaient payer, une fois de plus. Dans les blogs, on dit depuis hier qu’à ce niveau de revenus on n’est plus dans « les classes moyennes » mais dans les 12% de la population les plus riche. Il convient néanmoins de faire une correction et c’est Dedalus qui s’y colle, ce matin.

Les impôts se sont accrus de 14 milliards en 2012, pesant sur la consommation. 10 milliards viennent de mesures prises par la droite (et la gauche a annulé l’augmentation de la TVA mais comme une autre augmentation – largement moins importante – est planifiée l’an prochain, faisons profil bas). Ces 14 milliards se répartissent sur toute la population et pèsent donc en majorité sur les classes populaires et moyennes.

Toujours est-il que, quand ils sont au pouvoir, ils matraquent les classes populaires et les classes moyennes mais quand ils sont dans l’opposition, ils défendent essentiellement les catégories supérieures au nom des classes moyennes !

Avec le magnifique schéma ci-joint, vous arriverez facilement à vous situer. Si vous êtes au dessus du rouge, vous faites partie des 20% les plus riches. La mesure annoncée par le gouvernement va concerner les 12% (avec enfants) les plus riches. Ainsi, quand Brice Hortefeux dit : « comme toujours avec ce gouvernement, on traque et matraque les classes intermédiaires », il énonce une énorme contrevérité, tout comme Laurent Wauquiez quand il dit que la mesure « injuste car, une fois de plus, ce sont les classes moyennes qui vont payer plus. »

Quand Jean-François Copé dit : « François Hollande ne peut pas continuer à gouverner la pays avec une succession de hausses d'impôts. la seule manière de procéder était de faire des économies pour ne pas étrangler davantage les français confrontés à une crise majeure. », il oublie bien de préciser que Nicolas Sarkozy a fait plus de hausses d’impôts que la gauche et moins baissé les dépenses.

La vérité est que l’UMP n’a aucune idée de ce que sont les classes moyennes ou intermédiaires… Quant aux classes populaires…

3 commentaires:

  1. Jolie courbe ! elle permet de remettre les gens à leur place.

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait que tout le monde connaisse cette courbe, car tout le monde (en particulier les 15% les plus aisés), a l'impression d'être dans la classe moyenne. Car si c'est bien vrai qu'avec un salaire de 2500€-3000€/pers, c'est pas non plus la grosse folie, il faut bien admettre que l'on fait partie des plus riches.

    En tant que cadre dans cette fourchette là et travaillant avec d'autres cadre dans la même fourchette, je me rends bien compte la difficulté de ces personnes à percuter ça... car il y a toujours (beaucoup) plus riches que nous !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.