13 juin 2013

J'ai mal à ma blogosphère

C'est à lire ici. Mon billet de ce matin parlait des trolls. Mais de tels cons, je n'ai jamais vu. Tout est dans le titre.

36 commentaires:

  1. J'ai lu, incroyable de pouvoir écrire un tel commentaire, c'est dingue

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu, incroyable de pouvoir écrire un tel commentaire, c'est dingue

    RépondreSupprimer
  3. Violence décomplexée, et de plus en plus, on dirait.
    Terrifiant de saloperie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh merde, Mike Hammer devient m maintenant, de mieux en mieux...Pareil que m alors

      Supprimer
  4. A sa place, j'aurai chopé l'IP du gars et porté plainte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça aurait changé quoi ? Porté plainte à quel titre ?

      Supprimer
    2. Une injure publique est réprimée par la loi de 1881 (article 33), qui la punit d'une amende, aujourd'hui de 12 000 euros. Un blog est un espace public, du moins quand il y a pas de modération des commentaires.

      Supprimer
  5. C'est répugnant, on a beau avoir vu de tout en troll, certains arrivent à faire toujours pire...

    RépondreSupprimer
  6. La logique du troll est destructrice; à l'abri de l'anonymat, il n'y a pas de limites.
    Et, si ça se trouve, c'est quelqu'un de très courtois dans la vie non virtuelle.
    Il faut régulièrement relire ce papier et l'avoir toujours présent à l'esprit:

    http://tinyurl.com/mple3ya

    (je l'envoie aussi à Ginie)



    RépondreSupprimer
  7. gratiné, dis-donc mais ça ne m'étonne pas. Si tu as le malheur de parler un peu de toi, car tu n'es pas un robot, certains frustrés et lâches essaient d'en profiter, ils n'ont que ça dans la vie afin de se venger de leur vie qu'ils trouvent merdiques. Et puis, ils se lâchent comme un mec qu'a l'alcool mauvais afin de pourrir la soirée, et se lâchent encore plus parce que c'est internet et pas la réalité. Et encore plus parce que c'est une femme...

    RépondreSupprimer
  8. Quelle saloperie... (j'en ai des frissons, pourtant il fait chaud déjà)

    Une merde

    RépondreSupprimer
  9. Il y a des coups de pelles dans la gueule qui se perdent, c'est gerbant.

    RépondreSupprimer
  10. Cela me fait penser aux lettres du Corbeau (le Film de 43).
    On peut être choqué, mais surpris, non. Surtout quand on voit que la Colère (cette explosion momentanée de l'humeur) est un instant valorisé dans les émissions TV, et toujours par les scénaristes de séries françaises...

    Au fait, dans le film, la première lettre est envoyée par une femme...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis plus surpris que choqué, bizarrement. Enfin, je ne sais pas.

      Supprimer
  11. "Et, si ça se trouve, c'est quelqu'un de très courtois dans la vie non virtuelle."
    Non, je n'y crois guère. Quelqu'un de très hypocrite, peut-être, mais pas possédant la qualité de courtoisie.
    Il ne faut pas prêter attention à ces mots qui sont comme les graffitis "pédé", "enculé" "sale pute" qu'on lit un peu partout sur les murs, ni se demander de qui ils proviennent et qui les a écrits. Il ne sert à rien de se prendre la tête et de se torturer pour cela... C'est vieux comme l'humain, (on en lisait déjà sur les murs des pyramides ou à Pompéi), Internet ne crée rien qui n'existe déjà.

    RépondreSupprimer
  12. Là, on se rend compte que, comme trolls, on est vraiment tout petits, nous autres…

    RépondreSupprimer
  13. La comparaison avec les corbeaux est éclairante. La vie est aussi composée d'envieux, de jaloux, de haines et c'est vrai sur les réseaux aussi. D'autant plus que s'exposer sur des choses intimes peut être à risque. Mais je trouve que c'est limite des menaces, ce truc, c'est assez terrible et dégueulasse.

    RépondreSupprimer
  14. C'est tellement misérable et c'est tout!

    RépondreSupprimer
  15. Les cons anonymes disent des choses méchantes sur internet, OMG! A sa place je n'aurais pas donné le plaisir au commentateur de voir qu'il a eu un quelconque impact. Mon père m'a apprise quand j'étais petite: "Si un monsieur tout nu ouvre son imper devant toi, rigole très fort en le pointant du doigt." Un passage sur 4chan devrait la vacciner contre la méchanceté gratuite des mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le point commun avec les corbeaux, c'est justement l'anonymat.

      Supprimer
    2. Elle a peut être fait une erreur mais elle avait sans doute besoin de faire ce billet.

      Supprimer
  16. J'ai lu, juste IMMONDE !!! C'est vraiment un sale connard le type :(

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.