17 juin 2013

La gauche joviale !

Cette analyse à deux balles fait le tour du web, ce soir : le PS a eu huit défaites électorales consécutives et le gouvernement ne changerait pas de politique. Comme si le but absolu d'un gouvernement était de remporter des élections intermédiaires. 

Les andouilles qui critiquent sont à peu près les mêmes qui critiquaient Nicolas Sarkozy quand il pratiquait la politique à la petite semaine. C'est amusant. 

François Hollande a toujours dit qu'il fallait commencer par redresser les comptes et, ensuite, prendre les mesures pour améliorer la redistribution. Il avait moins dit qu'il faudrait travailler plus longtemps pour avoir la retraite mais il était débordé pendant la campagne électorale. Quant à l'augmentation de la TVA, il a simplement oublié. 

Redevenons sérieux ! Peut-on penser cinq minutes qu'un Président puisse être réélu s'il ne réussi pas sa mission. Même en admettant qu'ils soient tous pourris (mes congénères de gauche n'hésitent pas à donner des arguments au Front National en pensant se servir), s'il vise sa réélection, il doit faire l'impasse sur les élections intermédiaires (qu'il risque bien de gagner par hasard, tant les erreurs de l'UMP sont énormes). 

On verra donc la situation économique en 2017. Et l'état de l'UMP. On risque bien de rigoler quand ils auront perdu les Européennes et que Nicolas Sarkozy aura monté un nouveau parti. Les blogueurs de gauche pourront recommencer l'antisarkozisme primaire (j'en serai, promis !). 

Ce qui m'amuse (je crois que je l'ai déjà dit), c'est le fait que les blogueurs et Twittos de gauche expliquent que la montée du FN est due au fait que la politique du gouvernement n'est pas assez à gauche. Ils ont raison mais se trompent totalement sur l'analyse : si le FN monte c'est que l'UMP n'a plus d'espace pour respirer. 

L'analyse de la situation par les blogueurs du Front de Gauche est amusante aussi. Ils ont fait un score dérisoire ce dimanche et n'arrivent pas à constater l'échec de la stratégie Front contre Front. Ils mettent la poussée du FN sur le compte du PS sans même constater leur propre déroute. 

Je cite le camarade Des Pas Perdus : "Seul le Front de gauche propose de sortir par le haut avec une politique de progrès social et la convocation d'une assemblée constituante pour la VIème République. Le seul espoir même si aujourd'hui, encore, il n'est pas suffisamment puissant pour contrer le FN et les deux partis austéritaires."

Il a oublié un détail : convaincre les électeurs. Nous sommes des milliers de militants politiques, voire des millions. On est tous persuadés que notre politique est la meilleure, c'est de bonne guerre. 

Je suis le premier à dire que la Constitution doit être modifiée mais de là à prétendre qu'elle bouleversera les équilibres politiques. Le Front de Gauche constatant ses mauvais résultats électoraux veut changer les conditions de déroulement des élections, un peu comme le malade qui casse le thermomètre pour accélérer la guérison. 

Restons zen. Perdre les élections intermédiaires est logique. Tant pis. 

Des liens, bordel !
http://www.mediapart.fr/journal/france/170613/huit-defaites-electorales-pour-le-ps-zero-remise-en-cause
http://www.despasperdus.com/index.php?post/2013/06/17/Après-la-peste-social-libérale%2C-la-peste-brune

12 commentaires:

  1. Les analyses politiques de cette défaite ne sont là que pour faire du papier.

    Harlem Désir ou d'autres du PS qui essaient de trouver la raison de la défaite parlent pour parler.

    Ce que je voudrais réellement c'est qu'on s'occupe des 1000 chomeurs nouveaux chaque jour.

    Malheureusement, on peut croire chacun de sa politique et la trouver la meilleure pour l'instant, l'emploi n'est pas la priorité du gouvernement.

    On laisse trop le champ médiatique a des errements sur des élections qui ne concerne que la région de Cahuzac.

    Hier sur M6, j'ai trouvé notre président dans un exercice très peu adapté.
    Il n'a pas du tout exercé ses missions de président de gauche.
    Je m'explique:
    - On montre un fonctionnaire qui est en maladie et que le docteur dit que cet arret maladie est injustifié.Le Président ne se révolte pas .
    Un fait qui veut montrer au téléspectateur que cela serait une généralité.
    - Des propriétaires qui ne touchent pas son loyer.
    - La retraite des fonctionnaires calculée sur seulement les 6 derniers mois.
    et ca continue tout au long de l'émission.

    Il faut qu'il se batte pour que l'information soit réaliste et non idéologiquement transformé pour dire que les fonctionnaires sont des privilégiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu l'émission. Comme 43 millions d'électeurs.

      Supprimer
    2. Au contraire, j'ai trouvé excellent que M6 fasse comme elle a toujours l'habitude de faire dans ce genre d'émission. Que n'aurait-on dit si les reportages étaient tous allés dans le sens du gouvernement ! Là, au moins pas de soupçon de manipulation.

      François Hollande ne s'est pas démonté et a déroulé le programme de son gouvernement, rien que le programme. Sans tomber dans les effets de manches de son prédécesseur ni le côté "J'irais chercher la croissance avec les dents" (d'ailleurs il y a fait référence). Face à un journaliste trépignant il a su garder la tête froide, sans jeu d'acteur.

      La dernière intervention résume tout, lorsque que Sotto demande à F. Hollande si l'on peut changer une société sans son consentement (sujet de philo de l'ENA), celui-ci lui répond que ce qui compte est d'avoir le consentement au début pour avoir la légitimité et à la fin pour avoir le retour de confiance une fois les actions réalisées.

      Donc attendons la fin du mandat, dans 4 ans.

      Supprimer
  2. d'abord faut arrêter de dire des bêtises, le PS n'a pas perdu les 8 législatives partielles depuis juin 2012 car il n'avait que 5 sortants et a perdu 4 sièges.

    Rhoooo faut tout faire ici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu pouvais passer un coup d'aspirateur !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Je vais finir par faire un billet avec vos derniers commentaires sur ce blog. Vois n'en sortirez pas grandi tellement outre espèce d'ironie à deux balles tombe à plat. Vous devenez très chiant. Et vous n'avez pas répondu à mon commentaire chez vous. Vous devenez a inso parfaitement ridicule en plus de chiant. On dirait un type que la dépression guette.

      Alors vous vous remettez et vous ne me faites plus chier.

      Supprimer
  3. Barroso m'inquiète plus que Hollande. Dans les faits, c'est lui son patron, après tout.

    Quant aux élections.... vu la loi électorale actuelle, c'est du bidon. Hollande s'en fiche, et il a raison. Il a tort, en revanche, de rester assidu à appliquer la politique européenne de Berlin-Bruxelles.

    RépondreSupprimer
  4. Au fait, j'ai eu un peu de mal à trouver le résultat du FdG à Villeneuve-sur-Lot. 5% c'est ça ?

    Je me demande si le PC tout seul n'aurait pas mieux fait. Cambadélis a raison: il faut arrêter de jouer maintenant et se serrer les coudes à gauche pour les municipales.

    RépondreSupprimer
  5. bobillé.

    Je suis très surpris depuis hier de voir EELV et FG critiquer le PS sans réfléchir à leur propre échec. Cela est révélateur: ils ne se vivent pas en partis mais en quotas et satellites du PS et donc déterminés par lui.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.