29 juin 2013

Le Point sur les nichons

Repéré par l'ami Politeeks, ce tweet du Point. "29 juin 1967. Une jolie paire de nichons monte au ciel : Jayne Mansfield se tue sur la route", suivi d'un lien vers un article chez eux.

Vous, je ne sais pas, mais j'ai déjà connu plus classe.

La presse va mal : obligée de parler de nichon dans Twitter pour capter des lecteurs. Est-ce que j'utilise le mot "nichon" dans le titre de mes billets de blog, moi ?

14 commentaires:

  1. Il faut reconnaître que cette pauvre Jayne Mansfield, "inventée" pour pallier l'absence de Marilyn, ne fut guère autre chose que sa paire de nichons. Cinématographiquement parlant en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec Didier Goux, elle était bien gaulée la bougresse.
      Par contre le Point est un repère de manche à couilles.

      Supprimer
    2. Encore cette expression !

      Tu finiras réac.

      Supprimer
    3. Non, je ne leur laisserais pas cet expression!

      Supprimer
    4. Lu dans wikipédia (je n'en ai personnellement aucun souvenir) : " elle parlait cinq langues, était pianiste et violoniste classique (...) En 1957, elle donne pourtant un aperçu de l'actrice qu'elle aurait pu être, dans le film de Paul Wendkos Le cambrioleur (The burglar), où elle s'avère excellente dans un rôle dramatique"

      Supprimer
  2. C'est une façon comme une autre de préparer l'avenir. Le prochain article sera sur le Fist-Fucking (le Point dans le cul)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes commentateurs ne sont que des obsédés sexuels.

      Supprimer
  3. Oui oui, tu utilises ce mot dans des titres ^^

    RépondreSupprimer
  4. Cachez ce nichon que nous ne serions voir, il revient toujours au galop

    RépondreSupprimer
  5. Vous auriez quand même pu mettre plutôt ça comme illustration de votre article, c'est plus sympa et vous auriez eu davantage de lecteurs:

    http://tinyurl.com/nwvw4z4

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.